Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

AFBE : les footballeurs burkinabè expatriés ont désormais une association

Accueil > Actualités > Sport • • mardi 4 mai 2004 à 06h49min

Sidi Napon, l’initiateur
de l’AFBE

L’Association des Footballeurs Burkinabè Expatriés (AFBE) a vu le jour à Paris en janvier 2004. Elle a pour ambition « de regrouper les joueurs (anciens et nouveaux) professionnels burkinabè évoluant à l’étranger afin d’œuvrer à trouver des solutions à leurs préoccupations éventuelles et de contribuer à la promotion du football burkinabè ».

Son géniteur est Sidi Napon, ancien international bien connu du public burkinabè, résidant aujourd’hui en France.

Sidi Napon qui est de la cuvée « Saboteur » des Etalons est à son tour entraîneur dans la banlieue parisienne (tout en continuant à préparer ses diplômes supérieurs en la matière) et travaille parallèlement pour une firme de vêtements basée en France et qu’il représente au niveau de l’Afrique.
Lefaso.net l’a interrogé sur les tenants et les aboutissants de cette nouvelle association qui tiendra sa première assemblée générale en fin mai à Paris.

Qu’est-ce qui vous a motivé à créer une association des footballeurs burkinabè à l’étranger ?

J’ai remarqué que nous les Burkinabè, quand on est à l’extérieur, chacun reste dans son coin, sans contact avec les autres. Et tous les footballeurs burkinabè qui sont à l’extérieur ont cette tendance à ne pas communiquer entre eux. Avec cette association, mon objectif est de pouvoir regrouper tout le monde et qu’en cas de problème (comme ce fut le cas avec Marc-Vivien Foé) que l’association puisse venir en aide.

Ensuite, un autre objectif, c’est pouvoir apporter des équipements au Burkina où on en a beaucoup besoin car lors de mes déplacements au pays, j’ai noté que beaucoup de clubs ont des problèmes financiers et n’arrivent même pas toujours à satisfaire les besoins fondamentaux de leurs équipes.

C’est tout cela qui m’a amené à créer cette association, sans oublier que j’ai la chance d’être l’un des rares anciens avec qui les jeunes joueurs sont en contact. Comme je sais que ces jeunes ne connaissent pas tous leurs aînés, je me suis proposé de regrouper tout ce beau monde dans une association, un cadre qui nous permet de nous retrouver de temps en temps et pendant les vacances, de faire des matchs de gala au Burkina.

Quel est l’accueil que les joueurs burkinabè à l’étranger ont réservé à l’association ?

Tous ceux qui ont été approchés pour en faire partie ont été tous enchantés par l’initiative et m’ont encouragé et à la mener à bien. Ce qui m’a fait beaucoup plaisir.

Combien y a-t-il de joueurs burkinabè à l’étranger que vous avez pu contacter et qui sont intéressés ?

J’ai compté 37 joueurs qui sont à l’extérieur et qui sont intéressés par l’association. Tous ceux qui veulent le développement du football burkinabè sont les bienvenus dans cette association.
En ce qui concerne les joueurs burkinabè à l’étranger, on ne les connaît pas tous. Car il y a ceux qui sont nés dans d’autres pays comme la Côte d’ivoire et qui résident ici, sans compter ceux qui sont nés ici et qui se réclament de la nationalité burkinabè. Et la création de l’association m’a permis de découvrir qu’il y en a beaucoup qui jouent ici dans des clubs et qui ne sont pas connus du grand public. J’espère que les matchs que nous allons livrer au Burkina donneront l’occasion au peuple burkinabè de les découvrir.

En résumé, tout joueur burkinabè, ancien ou toujours actif sur le terrain, est invité à adhérer à l’association qui ne se limite pas seulement aux joueurs en activité ou à ceux résidant en France mais à tout joueur burkinabè expatrié. En effet, on compte des footballeurs burkinabè dans beaucoup de pays aujourd’hui, aussi bien africains qu’européens, américains et autres.

Quel est votre programme d’activités pour les mois à venir ?

J’ai en projet d’organiser chaque mois de juin, au moment des vacances des professionnels des matchs de gala au Burkina. Cette année, le premier match est prévu le 12 juin à Ouaga contre une sélection du Kadiogo, avec l’accord de la Fédération. Ensuite pour l’année prochaine, je prévoie un match contre Les Silures de Bobo et par la suite contre les équipes des autres villes comme Koudougou, Banfora, etc. de manière à ce qu’il y ait l’osmose entre nous.
Je pense que s’il y a une bonne solidarité entre les joueurs évoluant en professionnels, cela peut aider la sélection nationale.

J’en profite pour remercier tous ceux qui croient en moi, qui me soutiennent dans cette association qui est à but non lucratif et qui savent que je le fais pour le pays, pour aider modestement à l’épanouissement du football burkinabè.

Réalisé par Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 juillet 2004 à 17:38, par Denis fenioux En réponse à : > AFBE : les footballeurs burkinabè expatriés ont désormais une association

    Bonjour à tous,

    Serait-il possible de résumer la journée du 12 juin 2004 concernant les deux matchs précédent le match amical des étalons contre le Bénin, ainsi que la cérémonie de remise des dons, au Relax hotel du dimanche 13 juin .

    J’étais avec Sidi ( le "blanc" qui l’a accompagné ces deux semaines et qui vous tranmets ses bons souvenirs).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés