Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Tour du Faso 2003 : rien de nouveau dans le peloton

Accueil > Actualités > Sport • • vendredi 7 novembre 2003 à 11h57min

La grande boucle du 17e Tour cycliste international du Faso, c’est dimanche prochain avec la dernière étape Kombissiri - Ouagadougou. Comme sur les Champs - Elysées pour le Tour de France, l’arrivée sera jugée sur l’Avenue de l’Indépendance à la hauteur de la présidence du Faso sur un circuit de 7, 6 km à effectuer dix fois.

Le bouquet final est en quelque sorte une étape de prestige et c’est certain que les concurrents jetteront toutes leurs forces dans la bataille. En attendant l’apothéose qui promet sur l’Avenue de l’Indépendance, on a disputé hier jeudi la 8e étape Ouahigouya - Boussé (128,5 km). L’intérêt de cette course était au niveau du classement général individuel aux temps. Mais à l’issue de cette étape, c’est toujours le statu quo. En effet, Tjallingii ne cesse de confirmer qu’il est un candidat sérieux au podium final. En tête du classement général, il est toujours en jaune et à moins d’un revirement de situation dans les trois dernières étapes, l’affaire est presque dans la gibecière.

En somme, rien de nouveau dans le peloton. Le coureur, qui peut l’inquiéter jusqu’au bout comme l’avait fait Ullrich à un moment donné face à Lance Armstrong lors du centenaire du Tour de France, c’est le Français David Thierry qui est à 2’ 59’’ du Néerlandais. Mais pour le faire, il faudrait qu’il initie une échappée avec par exemple un écart de 5’ 40’’ d’avance. Ce qui veut dire que Tjallingii est derrière, et ne parvient pas à faire comme l’autre jour où Laurent Zongo a failli réussir l’exploit lors de l’étape Ouaga - Yako.

Or, ce n’est pas certain puisque le détenteur du maillot de leader veille toujours au grain quand il y a la moindre échappée. A ce stade de la compétition, il ne laissera rien partir et il a les possibilités de réduire l’écart. Qui plus est, il comptera toujours sur le soutien de ses coéquipiers bien que Syne Lionel ne sont plus de la partie pour cause de chute. Comme en football, la petite reine réserve aussi des surprises et c’est tant mieux si le suspense se prolonge.

L’effort inutile de Mahamadi Sawadogo

Pour revenir à cette 8e étape qui a été parrainée par le Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (CNLS/IST), 73 coureurs, comme à Bobo, portaient encore le ruban rouge. Ils savaient tous qu’ils étaient des messagers et même après le Tour, ils ne l’oublieront pas. Cette étape a tourné à l’avantage de Brice Bouniot (Isère-France) qui a été combatif dans les dix derniers kilomètres.

Mahamadi Sawadogo, qui avait réussi une échappée spectaculaire après le sprint intermédiaire à Yako, a été rejoint par le vainqueur à 5 Km du but. Le Burkinabè a finalement terminé à la quatrième place puisqu’entre-temps, quelques coureurs qui faisaient partie d’un groupe intercalé l’ont aussi rattrapé en se classant mieux que lui. Bouniot a parcouru les 128,5 km en 3h 20’ 05’’ soit une vitesse moyenne de 38, 533 k/h.

Aujourd’hui, la 9e étape conduit le peloton de Koulbila à Tenkodogo (149 km). C’est l’étape la plus longue du Tour et la bataille s’annonce passionnante . La caravane passera une nuit dans le Boulgou et demain samedi, les coureurs prendront la route pour Fada N’Gourma (139, 5 km). Un transbordement est prévu dans l’après- midi où on regagnera Ouaga. La 11e et dernière étape a lieu le dimanche 9 novembre. On espère que les Ouagalais sortiront nombreux pour encourager les cyclistes.
Notons que sur l’Avenue de l’Indépendance, il y aura « trois points chauds » (2e, 4e et 6e passage).

Justin Daboné
Envoyé spécial au Tour
L’Observateur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés