Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Traitement des données informatiques au Burkina : une loi a été votée

Accueil > Actualités > Multimédia • • jeudi 22 avril 2004 à 08h17min

L’Assemblée nationale a adopté, mardi 20 avril, un projet de loi portant protection des données à caractère personnel. Ce texte de loi proposé par le gouvernement vise à garantir la protection de la vie privée des Burkinabè à l’ère de la cybernétique. Il place notre pays en tête dans la promotion des droits humains dans ce domaine. Le Burkina devance même des pays développés qui "cherchent encore leur voie".

Avec 200 000 unités en 2001, le parc informatique continue de s’accroître au rythme moyen de 35% l’an. Une croissance qui laisse présager un développement fulgurant de l’outil informatique dans notre pays et son influence grandissante dans notre économie. Un développement technologique qui améliore et simplifie notre vie mais multiplie également les risques d’intrusion dans la vie privée des populations avec comme conséquences, la modification ou la restriction des conditions d’exercice de leurs libertés et de leurs droits fondamentaux tels que la liberté d’association, le droit à l’intimité de la vie privée, la liberté d’information, la liberté d’aller et de venir.

Initié en décembre 2001, ce projet de loi fait suite à des projets gouvernementaux impliquant la mise en place de fichiers informatisés contenant des données à caractère personnel sur les citoyens burkinabè. Il a fait donc l’objet d’une large concertation avant son adoption par la représentation nationale. Il s’inspire beaucoup de l’expérience d’autres pays, en particulier, celle de la France.

Dans son élaboration, notre pays a bénéficié de l’appui technique de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL)française.

62 articles sont répertoriés dans ce projet de loi qui fixe désormais le cadre juridique dans lequel les traitements automatisés des informations pourront être effectués. Sa mise en œuvre nécessitera une autorité nationale de contrôle des traitements des données : la Commission de l’informatique et des libertés. Un organe qui sera une autorité administrative indépendante dotée de l’autonomie de gestion. Selon le texte de loi, il sera dirigé par un collège de neuf (09) membres dont des magistrats, des députés, des personnalités des droits de l’homme et du monde informatique national.

Signalons que ce projet de loi très spécifique n’a pas fait l’objet de beaucoup de débats à la plénière de mardi à l’hémicycle. C’est donc à l’unanimité qu’il a été adopté.

Victorien A. SAWADOGO
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Smart city challenge : La première édition est lancée
FESPACO 2021 : La presse nationale en synergie avec les cinéastes
Archives audiovisuelles : L’UEMOA et la Guinée se penchent sur une conservation durable
Journée internationale de la jeune fille à Kombissiri : Des adolescentes s’engagent à une utilisation responsable de l’internet
Paix et sécurité en Afrique : La jeunesse du G5 Sahel à l’école des médias et de l’information
Votre journal "L’Evénement" du 10 octobre 2021 est disponible !
Médias au Burkina : Vingt journalistes formés sur les genres rédactionnels majeurs
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 249 est disponible
Burkina : la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme
Bobo-Dioulasso : L’Association Fiil-Pââ forme des jeunes à une « saine utilisation » des réseaux sociaux
Facebook, Instagram, Messenger, Whatsapp subissaient une panne mondiale ce lundi 4 octobre 2021
Burkina / Editions Le Pays : une soirée de gala pour des noces de perle
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés