Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les difficultés n’existent pas. Il y a seulement des challenges qui une fois relevés nous rendent expert dans un domaine qui nous était jusque là inconnu» Nora Samir

Mare de Bala : Le ministre Aline Koala visite les hippopotames

Accueil > Tourisme • • jeudi 15 mars 2007 à 08h54min

Le ministre de la Culture des Arts et du Tourisme a visité le 9 mars 2007, la mare aux hippopotames de Bala. Elle était accompagnée de l’artiste Idak Bassavé, lauréate du prix spécial de l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB) lors du Clip d’or 2006 et des responsables de cette structure.

L’Office national du tourisme burkinabè (ONTB) a désigné Idak Bassavé comme lauréate du prix spécial de ladite structure pendant le Clip d’or 2006 de la Radio télévision du Burkina (RTB). En plus des prix, l’ONTB a offert à Idak Bassavé un séjour de quatre jours dans les zones touristiques de l’Ouest et a fait d’elle l’ambassadrice de l’ONTB pour l’année 2007.

Après avoir visité le village de Koro le 8 mars, Idak Bassavé s’est rendue le 9 mars à la mare aux hippopotames du village de Bala dans le département de Satiri sur l’axe Bobo-Dédougou. Elle faisait partie d’une délégation composée du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Aline Koala, du directeur général de l’ONTB, Souleimane Ouédraogo, de la directrice régionale, Elisabeth Faho et du préfet de Satiri, Mohamed Zéba. A Bala, la population est sortie en grand nombre pour accueillir cette délégation et voir “ en live ” Idak Bassavé. Les élèves se sont bousculés à ses côtés pour des prises de vue.

Le ministre et sa suite ont d’abord visité un écomusée où sont exposés les échantillons des animaux avant de se rendre à la mare située à une douzaine de kilomètres du village de Bala. Elle se trouve à l’intérieur d’une forêt verdoyante d’environ 19 200 hectares. On y dénombre 650 espèces d’arbres et plusieurs espèces d’oiseaux. Des espaces y ont été aménagés pour la recherche. C’est à bord d’une pirogue que le ministre et sa délégation ont parcouru environ 2 kilomètres pour voir les hippopotames.

La peur se lisait par moments sur les visages de certains visiteurs qui faisaient leur baptême de feu sur l’eau ou voyaient pour la première fois des hippopotames. Les guides étaient là pour les rassurer que la mare n’est par trop profonde et que les hippopotames ne sont pas agressifs.

Une soixantaine d’hippopotames, une quarantaine d’espèces de poissons vivent dans la mare qui s’étend sur une superficie de 660 hectares. Au débarquement, l’ambassadrice de l’ONTB a exprimé sa joie d’avoir effectué ces sorties touristiques. Elle entend contribuer à la valorisation de ces sites en y réalisant dans la mesure du possible des clips.

Aline Koala a appelé la population de Bala à entretenir la mare et la forêt, des “ trésors pour la région et même pour tout le Burkina ”. La mare aux hippopotames de Bala est gérée par l’Association intervillageoise de gestion des ressources naturelles et de la faune (AGEREF) et par l’ONTB, appuyés par le Projet de partenariat pour l’amélioration et la gestion des ressources naturelles (PAGEN). Le PAGEN a aménagé la forêt et formé des membres de l’association pour une meilleure gestion de la mare.

La population a souhaité la construction d’un campement à Bala et la réfection de la route reliant Satiri à Bala et à la mare. Idak Bassavé a poursuivi son séjour par la visite des sites touristiques de la région des Cascades.

Adaman DRABO

Sidwaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés