Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Transports urbains : Des mesures prioritaires à mettre en œuvre

Accueil > Tourisme • • vendredi 2 mars 2007 à 08h22min

Le séminaire de formation sur la planification et la réforme des transports urbains au Burkina Faso a refermé ses portes sur une note d’espoir.

Une nouvelle ère s’annonce pour le secteur des transports urbain au Burkina Faso. Réunis à Ouagadougou du 26 au 28 février dernier autour de la planification et de la réforme des transports urbains, les participants ont, au regard des multiples séminaires sur le sujet, insisté sur la nécessité de matérialiser dans les faits, les recommandations de toutes ces rencontres.

Ils ont souhaité que le gouvernement aille de l’avant dans leur mise en œuvre qui doit à coup sûr, donner un dynamisme nouveau au secteur. "On n’a pas voulu évoquer les problèmes mais plutôt des solutions. Il va falloir que les pouvoirs publics s’approprient ces recommandations" a dit représentant de l’Institut de la banque mondiale, Dooh-Bill Pascal.

En fait, les participants ont défini 21 mesures prioritaires relatives entre autres, à la nécessité d’encourager le transport en commun, d’asseoir un cadre réglementaire et sécuritaire, d’adoucir la tarification pour faciliter les déplacements dans les centres urbains. La rencontre estime que le gouvernement pourrait subventionner davantage le transport public à cet effet.

Autre défi à relever, c’est celui de l’homologation des auto-écoles et surtout la révision de la politique du permis de conduire. "Ce sont des mesures simples que le Burkina peut mettre en pratique", estime M. Dooh-Bill. Car jusqu’ici, la congestion, les pollutions et l’explosion démographique conjuguée à la faiblesses des financements et à l’inorganisation tarifaire constituent le lot du transport urbain.

Aussi, pour le secrétaire général du ministère des Transport, Mathieu Bouda, l’insuffisance des moyens, financiers et matériels, n’a pas permis d’accompagner efficacement la politique d’urbanisation dans les villes confrontées à une demande de transport croisante et à une faible mobilité. "Ce qui entache la croissance économique et la qualité de vie.

Et les conclusions du présent séminaire nous permettent de dire sans ambages que vous êtes désormais les nouveaux artisans de la nouvelle dynamique des transports urbains", a indiqué M. Bouda. Il a tenu à rassurer que les conclusions des travaux vont être mises en œuvre pour faciliter les déplacements dans les centres urbains.

S. Nadoun COULIBALY

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés