LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Le procès a coûté 1 282 500 FCFA

Publié le mardi 20 avril 2004 à 07h25min

PARTAGER :                          

Combien a coûté le procès des présumés putschistes dont le verdict est tombé samedi dernier ? Selon des sources judiciaires, l’Etat a déboursé, pour que ce procès se tienne, 1 282 500 FCFA sous forme d’indemnités de session réparties entre les juges, les juges assesseurs, les greffiers et le personnel d’appui ainsi que pour diverses autres dépenses comme l’achat de piles, de carburant...

Selon les dispositions financières prises, chacune des catégories de personnes ci-dessus citées recevait la modique somme de 3 000 par jour.

La cagnotte a d’ailleurs été insuffisante, car on avait estimé que le procès prendrait au maximum 5 jours, or il a duré le double de ce temps. Quant aux honoraires des avocats, chaque conseil en fixe librement le montant.

Pour ce qui est des avocats commis d’office, s’il s’agissait d’un tribunal ordinaire, leurs honoraires auraient été de 10 000 francs par dossier, mais au niveau du tribunal militaire, on n’a pas eu de précisions y relatives. Pour ce qui est des pourvois en cassation, les condamnés ont 5 jours fermes pour s’exécuter et, ce au niveau des greffiers.

A l’heure où nous traçions ces lignes, aucun condamné ne s’était encore exécuté même si le capitaine Ouali Luther, comme on le sait, en a manifesté l’intention, ainsi que, semble-t-il, Naon Babou.

Deux témoins dans cette affaire, on se rappelle, ont pris la fuite (Onadja Angaridi et Ouoba Mamoudou) et font l’objet d’un mandat d’arrêt. Ils n’ont pas encore été arrêtés et le mandat est toujours valable. Si donc la justice leur mettait la main dessus, ils seraient jugés, si cela est établi, pour les mêmes faits que ceux reprochés aux 13 qui ont comparu du 6 au 17 avril 2004.

Hier, nous nous sommes rendu au temple d’Israël Paré, l’Union internationale des chrétiens, sis à Ouaga 2000 pour recueillir ses impressions après sa condamnation à 2 ans de prison avec sursis, mais il nous a été dit qu’il venait de partir pour Ipelcé (Saponé) à l’issue du culte, qu’il a officié dimanche.

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana
L’Observateur

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Le procès des non-dits
Norbert Tiendrébéogo : "Le pouvoir a voulu m’acheter"
Norbert Tiendrébéogo : "C’est une leçon de sagesse"
Procès : Un signe de maturité démocratique pour le CDP
Le procès a coûté 1 282 500 FCFA
Procès : Un verdict d’apaisement