Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

Jardin zoologique de Bobo : S.O.S pour un chimpanzé solitaire

Accueil > Tourisme • • jeudi 25 janvier 2007 à 08h06min

Lolita

Tout est parti dun email qu’un résidant de Bobo du nom de Seydou YAGO a envoyée à notre confrère Amobé MEVEGUE, l’animateur de l’émission "plein sud" sur RFI (Radio France Internationale), pour présenter la situation peu enviable dans laquelle vivent les animaux dans le jardin zoologique de Bobo.

Depuis, chacun y va de ses commentaires. L’Opinion s’est rendu sur les lieux pour constater de visu la réalité des choses.

L’état des lieux fait ressortir aujourd’hui la présence de "Lolita" le chimpanzé et deux autres singes. Ceux-ci ont été récupérés par le jardin à travers une action de bonne volonté parce que les propriétaires cherchaient à s’en débarrasser. L’un de ces singes a été amené par un exploitant d’espace de loisirs bien connu à Bobo. L’autre a été amené par un couple qui avait du mal à l’entretenir du fait des nombreuses plaintes des voisins du secteur. Pour éviter d’abattre le pauvre animal, le couple a demandé au gardien du zoo de bien vouloir le prendre avec lui.

Mamadou TRAORE le gardien du zoo est un agent de la commune uniquement affecté à la tâche d’entretien du chimpanzé.

Il est en poste depuis 1990. Il reconnaît que rien n’est fait officiellement pour "Lolita" et les deux singes.
Autrefois quand le zoo était bien fréquenté, il fallait débourser une somme symbolique pour y accéder. C’est avec l’argent ainsi récolté qu’on essayait de s’occuper de la nourriture des animaux. Aujourd’hui cette taxe a été supprimée. Il ne reste plus que l’apport des bonnes volontés qui ne manquent heureusement pas.

Le responsable Soumaïla N’DIAYE est formel : "Ce qui est déplorable c’est qu’au niveau de la commune nous n’avons pas de compétence en matière de suivi vétérinaire en tant que tel". Le suivi des animaux sauvages étant une spécificité particulière qui diffère de celui des animaux domestiques, la commune reste impuissante face au suivi médical du chimpanzé et ne peut que juger à vu. "Une fois, "Lolita" souffrait de conjonctivite ; on a lancé des appels par-ci, par-là. Mais finalement on a remarqué que son état s’est amélioré. Nous ne pouvons donc pas dire exactement si l’animal se porte bien ou pas. Mais ce qu’on reconnaît consciencieusement, c’est qu’il est sous alimenté".

Norbert ZONGO voulait "Lolita"

Dans sa recherche de solutions pour sauver le chimpanzé, la commune et le projet luxembourgeois BKF 007 avaient monté un dossier pour aménager un espace plus approprié. Ce dossier n’a pu malheureusement aboutir.
Il y a aussi le regretté Norbert ZONGO qui s’intéressait au chimpanzé. Un dossier avait été monté et était sur de bonnes voies pour transférer "Lolita" dans le ranch du journaliste. A cause du malheureux drame de Sapouy en décembre 1998, le dossier n’a pu être bouclé.

Aujourd’hui, la commune compte avec le nouveau projet d’amélioration de la gestion des ressources naturelles pour relancer ce problème et pouvoir doter la ville d’un parc animalier digne de ce nom avec l’appui de la coopération décentralisée. Les partenaires extérieurs sont aussi intéressés à ce gigantesque projet ainsi que la région des Hauts-Bassins. Ce dossier était suivi par le conseiller technique de la commune qui vient malheureusement de décéder. Le dossier sera bientôt repris pour voir ce qui peut être fait au niveau communal avant de rechercher les appuis extérieurs.

En attendant, "Lolita" et les deux singe sont abandonnés à eux-mêmes. Le gardien Mamadou TRAORE rapporte qu’il existait dans le temps deux serpents boa dans une cage. Un jour quelqu’un qu’on peut considérer comme une bonne volonté est venue leur donner une poule. L’un a avalé le gallinacé seul. L’autre qui avait aussi très faim a avalé à son tour le premier et son repas. Finalement ce dernier aussi est mort certainement de faim. On peut même observer ses ossements dans la cage.

Parlant toujours des bonnes volontés en question, il faut souligner que la plupart viennent vers "Lolita" pour le voir fumer la cigarette. Cela les amuse de voir un chimpanzé fumer. Alors ils arrivent le plus souvent avec des bâtons de cigares plus que des bananes ou des patates douces que le gardien souhaite.

Avis donc aux firmes de tabac qui souhaitent faire de la publicité. "Lolita" est en tout cas un grand fumeur.
Mais avant il faut qu’il mange bien et qu’il soit bien traité sur le plan médical car nous savons que la cigarette est nuisible à la santé.

Déjà avec le cri de cœur lancé par RFI, de bonnes volontés commencent à se manifester. C’est le cas d’un résident de Bobo qui s’engage à prendre en charge la nourriture de "Lolita". Mais il préfère garder l’anonymat. Mais cela ne signifie nullement que la porte des dons est fermée.
Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues pour améliorer le sort de "Lolita" qui en plus d’être plus entretenu, se sent très seul dans sa cage, enchaîné qu’il est.

Par Drissa KONE (Bobo-Dioulasso)

L’Opinion

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés