Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Les Togolais de Ouaga et l’enveloppe de Faure

Accueil > Actualités > International • • mardi 23 janvier 2007 à 07h50min

Sa propension à distribuer les "feuilles" à ses compatriotes chaque fois qu’il foule le sol burkinabè, il l’a certainement héritée de son défunt père, Gnassingbé Eyadéma.

Lors des récents sommets des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO et de l’UEMOA tenus à Ouagadougou le week-end dernier, Faure Gnassingbé, le premier Togolais, n’a pas dérogé à la règle.

Si fait qu’à l’atterrissage comme au décollage de son Boeing 747, l’aéroport international de Ouagadougou Taamsê vivait les heures de gloire du Rassemblement du peuple togolais (RPT).

Chaque voyage présidentiel n’est-il pas, en effet, devenu un film inespéré pour certains ?

En tout cas, on en a vu qui ont passé toute la journée du samedi aux abords de l’aéroport pour être témoins du traditionnel geste que Faure ferait à ses compatriotes venus l’encenser.

Et croyez-nous, bonnes gens, pour voir leur nom écrit sur la liste de présence, des femmes ont dû payer en sueur et surtout en bière les gourous. Mais 20h00 arriva, la longue et harassante attente se révéla vaine, car un mystère entoure toujours le cadeau présidentiel.

Combien de nos CFA Faure a-t-il donc craché au bassinet ? Qui détient la cagnotte ? Quand est-ce le partage sera-t-il fait ? Autant de questions qui tourmentent encore les Togolaises et Togolais qui ont dû s’endetter pour rallier, l’aéroport qui depuis Kilwin, qui encore depuis Dassasgho. Entre le seigneur et nous, bonnes gens, la symbolique enveloppe présidentielle de Faure n’est qu’un cadeau empoisonné, qui divise plus les Togolais de l’extérieur qu’il ne les unit.

Car, ils donnent lieu à des exclusions, des appétences inavouables et... des escroqueries.

Bon Samaritain, vous gagneriez à ouvrir pour vos compatriotes un consulat, voire une ambassade pour la résolution de leurs tracasseries, plutôt qu’à semer à tout vent. En attendant, Chirac vous aurait imité dans vos largesses qu’il aurait la Cour des comptes à ses trousses. On ne perd jamais en suivant le bon exemple. Honni soit celui qui mal y pense.

L’Observateur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise au Mali : Le bout du tunnel est encore loin
Force française Barkhane au Sahel : Le général Marc Conruyt prend les rênes du commandement
Attaque de Kafolo (Côte d’Ivoire) : Le cerveau et le commando aux arrêts
Mali : IBK tente de reprendre la main
Niger : Arrêtée, la journaliste Samira Sabou risque jusqu’à trois ans de prison, selon Amnesty International
Libye : Retournement de situation en faveur des forces du gouvernement d’union nationale
Union européenne : Les ministres de l’Intérieur décident d’une réouverture complète des frontières dans l’espace Schengen d’ici fin juin
Tchad : La garde présidentielle tire sur un véhicule de l’opération Barkhane
Burundi : Décès brutal du président Pierre Nkurunziza
Mali : Les raisons de la colère contre le pouvoir du président IBK
Mali : Des milliers de manifestants demandent la démission du président IBK
Décès tragique de George Floyd : Le racisme tue selon Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, députée au Parlement Européen
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés