Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Affaire Norbert Zongo : Robert Ménard comme un éléphant dans un magasin de porcelaine

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Norbert Zongo • • samedi 28 octobre 2006 à 08h40min

13 décembre 1998- 27 octobre 2006 : bientôt 8 ans que cela dure. Impossible pour la presse au dernier trimestre de chaque année de restituer la vraie actualité d’ici et d’ailleurs. Et pour cause !

Il y a comme une nécrophilie entretenue par des " justiciers " anti- Blaise Compaoré et sa politique avec pour centre d’intérêt un tragique événement survenu à plus de 100 km de la capitale : Un journaliste Norbert Zongo et ses quatre compagnons de voyage sont retrouvés morts calcinés dans leur véhicule.

Visiblement, il y a eu assassinat. Mais qui est le coupable ? C’est là que les avis divergent et que les Burkinabè ne parlent pas le même langage. L’opposition toute tendance confondue crie à l’assassinat politique dirigé contre un journaliste d’investigation, le directeur de publication de l’Indépendant.

Le pouvoir se défend, accepte la mise sur pied d’une Commission d’enquête indépendante (CEI) pour faire la lumière sur un crime dans lequel il n’a aucun intérêt.

En effet, le président Blaise Compaoré venait d’être réélu le 15 novembre 1998 et s’apprêtait à prêter serment devant un aréopage très relevé d’invités dont six chefs d’Etat.

La Commission d’enquête indépendante est dirigée par un magistrat au-dessus de tout soupçon d’accointance avec le pouvoir, Kassoum Kambou.

Au contraire, il est membre du bureau du très remuant Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP) qui ne cache pas ses critiques virulentes contre le pouvoir. Siègent à cette Commission et très majoritairement des représentants de la société civile, des représentants de la presse privée et d’ONG de défense de la liberté de presse dont Reporter sans frontières (RSF). Robert Ménard y a siégé en personne en qualité de vice-président de la CEI. Cette dernière est dotée d’un budget conséquent, 125 millions de FCFA, pour découvrir les assassins.

Elle fouille partout, interroge à tout vent, fait des confrontations entre témoins sans entrave aucune. Quand on l’a cru proche de découvrir les meurtriers de Norbert Zongo et de ses compagnons d’infortune patatras, elle désigne " six suspects sérieux " tous de la garde présidentielle. Du pain béni pour l’opposition en manque de thème de campagne. Elle crie désormais haro sur le pouvoir " assassin et génocidaire ". Au Burkina ici ? On croit rêver. Et pourtant c’est le même refrain devenu une rengaine haineuse que l’on agite chaque année à l’approche de ce triste anniversaire du 13 décembre.

Cette année, avec le non-lieu en faveur de celui qui passait pour être l’unique inculpé (l’adjudant Marcel Kafando) dans ce dossier, c’est véritablement une opération de marketing et de mauvaise publicité que déploient Robert Ménard et affiliés contre la justice burkinabè et des personnalités proches du pouvoir. Le moment choisi n’est pas fortuit. En effet, à l’occasion du 20eTour cycliste du Faso et du Salon international de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO) il y aura grand monde au Burkina, notamment dans la capitale.

Voilà qui explique le regain d’activisme de Robert Ménard qui se conduit dans cette affaire comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Tant pis si au passage il se ramasse les pots cassés du discrédit pour lui-même et pour RSF. Retour sur un sujet d’actualité, qui n’en est vraiment pas un.

Djibril TOURE

L’Hebdo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire Norbert Zongo : Les avocats de François Compaoré demandent au Conseil d’État français de transmettre au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité
Affaire Norbert Zongo : « Il n’est pas exclu qu’on revive un nouveau 13 décembre », avise Almamy KJ au regard du contexte actuel
Commémoration de l’assassinat de Norbert Zongo : Depuis le cimetière de Gounghin, le CODMPP et la CCVC renouvèlent leur détermination à poursuivre la lutte
22e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : L’extradition de François Compaoré exigée
Assassinat de Norbert Zongo et ses compagnons : 22 ans après, les Burkinabè toujours en quête de justice et de vérité
21e anniversaire du décès du journaliste Norbert Zongo : Les Burkinabè attendent toujours que justice lui soit rendue
Dossier Norbert Zongo : Des journalistes demandent à la France la prise d’un décret pour l’extradition de François Compaoré
Assassinat de Norbert Zongo : Des défenseurs des droits humains toujours déterminés pour la justice
Dossier Norbert Zongo : Le Balai citoyen exige l’extradition de François Compaoré
Assassinat de Norbert Zongo : Un 21e anniversaire sous le signe du « sursaut »
Lutte contre l’incivisme et la corruption : Norbert Zongo, un exemple de combat
Assassinat du journaliste Norbert Zongo : 20 ans après, vérité et justice sont toujours attendues
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés