Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites de votre vie un chef-d’oeuvre ; n’imaginez pas de limite à ce que vous pouvez être, avoir ou faire» Brian Tracy

Syndicats burkinabè : Fini le temps du « tout ou rien » ?

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 5 octobre 2006 à 07h36min

Un vent nouveau semble souffler sur le syndicalisme burkinabè dont les ténors nous avaient habitué du tout ou rien lors des négociations gouvernement-syndicats.
A l’issue des rencontres des 28 et 29 septembre derniers, on peut affirmer sans risque de se tromper, que la donne est en train de changer, positivement bien sûr.

Interrogé à l’issue des négociations Jean Mathias LILIOU, président du mois des organisations syndicales a laissé entendre que quand on va aux négociations, il ne faut pas s’attendre à tout avoir. Belles phrases qu’on aimerait souvent entendre de la part des syndicats burkinabè. Comme dirait l’autre, compromis n’est pas compromission. Tant que l’idée de compromis n’est pas partagée dans toute négociation, on va tout droit vers l’impasse. Et là personne n’y gagne.

En acceptant donc le compromis et en reconnaissant que le gouvernement a fait des efforts, Jean Mathias LILIOU et ses camarades, ont surpris plus d’un. Il est clair que certains oiseaux de mauvais augure, priaient le diable pour que cette reprise du dialogue échoue afin qu’ils puissent se livrer à leur jeu favori.
Malheureusement pour eux et heureusement pour tous, gouvernement et syndicats ont vu loin en acceptant le compromis.

La marche syndicale du 27 septembre

En réalité, nos syndicalistes sont en général animés de bonne volonté quant ils vont aux négociations. Mais quand ils se laissent « inoculer » le virus de la politique avant les négociations, par des politiciens tapis dans l’ombre, on assiste au tout ou rien ; donc à l’échec des négociations. Politique et syndicalisme ne font pas toujours bon ménage.

Parce qu’en face, si on « sent » des velléités politiques, on ne peut que se trouver un rempart, qui est fou comme dirait l’autre. Dans le domaine politique d’ailleurs tout est permis, sauf se laisser surprendre comme l’a dit Charles MAURRAS. Et l’autre d’ajouter que les politiciens sont là pour résoudre des problèmes que l’on n’aurait pas s’il n’y pas de politiciens.

Bref la dualité politique-syndicalisme pose bien souvent des problèmes aux solutions difficiles c’est pourquoi, il faut saluer à sa juste valeur l’esprit qui a entouré et guidé les négociations gouvernement-syndicats. Il faut souhaiter que cet esprit continue de guider le gouvernement et les syndicats pour éviter que les politiciens ne fourrent encore leur nez quand l’occasion de rencontres similaires se présentera.

Par Ben Alex BEOGO

L’Opinion

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Stratégie nationale de migration : Le premier plan d’action a donné des résultats satisfaisants
Monde associatif : Le Cadre de réflexion et d’action pour le développement durable (CREDD) signe son arrivée
Commune de Léo : Quand des « génies » font tourner un forage !
Centre-Sud : Le ministre de l’Eau à l’école de résilience du barrage de Konioudou
Résidents de la zone non-lotie de Garghin : « Nous nous donnerons les moyens, jusqu’à l’ultime sacrifice » selon le collectif des plaignants
Santé : La fédération des syndicats de la santé du Burkina Faso (SYMEB, SYNTHASS, SYSFMAB, SAIB) interpelle la ministre sur la mise en applicaction de la FPH
ONEA : Le directeur clientèle réagit au sondage mené par Oméga.net
Coalition syndicale : Une grève générale prévue les 8 et 9 juillet 2020.
Commune de Fara : Le ministre de l’agriculture lance la campagne de production de la banane
Cinéma : Le film « Djandjou » d’Abdoul Bagué sort en salle
Confédération Générale du Travail du Burkina : Les militants des Hauts-Bassins se mobilisent pour la grève des 8 et 9 juillet
Croissance verte au Burkina : La Contribution Déterminée au niveau National du Burkina Faso en révision
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés