Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Comme pour toute discipline, votre attitude ne s’améliorera pas d’elle-même. C’est pourquoi vous devez y veiller jour après jour» John C. Maxwell

Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

Accueil > Actualités > Nécrologie • • samedi 2 septembre 2006 à 08h54min

A en croire Jonas Hien, Feu Papa Joseph Sambo Sankara, dont il a été pendant longtemps le confident, lui a demandé à plusieurs reprises de transmettre un message au président gabonais, Omar Bongo Ondimba, pour ce qu’il a fait pour sa belle-fille et ses petits-fils.

N’ayant jamais eu l’occasion de rencontrer le président gabonais et après le décès du père de Thomas Sankara, il se fait le devoir de transmettre le message en question par le biais de la presse.

Mon "Vieux" est parti. Je ne le reverrai plus jamais sur cette terre de lutte contre la pauvreté, contre le trafic des enfants, cette terre de quête permanente de la démocratie. Mes temps de longues discussions avec lui sont bien terminés. Oui, Papa Joseph Sambo Sankara est bien parti.

A chaque fois que j’arrivais à son domicile, s’il y avait de cela déjà deux semaines passées sans l’avoir vu, il m’accueillait en riant et en disant : « Je pensais que les gens-là t’ont enlevé ». Je répondais en ces termes : « Je ne les ai pas encore vus ». Il faisait allusion au pouvoir en place à cause de mes écrits. Puis, on passait à autres choses. Il m’appelait de plusieurs façons : « Mon fils, ou mon Lobi ou encore mon esclave ».

Joseph Sankara me racontait que quand il était en service à Gaoua dans le temps, à cause de son intégration à la population, ses amis ont décidé un jour de lui "retirer" le nom Sankara pour lui attribuer un autre : Kambou. Ils l’appelaient donc Joseph Kambou. Et comme en pays Lobi les Hien et les Kambou sont des parents à plaisanterie, d’où l’esclave que j’étais pour lui.

Sujets divers et sans tabou

Nos sujets de conversation étaient divers. A titre d’exemple, lorsque je terminais de lire un écrit quelconque portant sur la vie de Thomas Sankara, je relevais toutes les informations qui se rapportent à la famille que je vérifiais avec lui. C’est ainsi que j’ai su que beaucoup de choses sont méconnues de Thomas Sankara, et certains écrits sur lui inexacts.

Papa Joseph connaissait bien son fils Thomas. Cependant, quand vous lui posiez une question dont il n’avait pas la réponse, il n’hésitait pas à dire : « Il faut vérifier cette information avec ses amis militaires, il se pourrait qu’ils en savent quelque chose ». C’est dire que l’information a un aspect purement militaire. Il n’y avait donc pas de sujets tabous entre nous.

Papa Joseph était très ouvert à moi tout comme son épouse Marguerite qui l’avait devancé dans l’au-delà six ans avant. Elle n’hésitait pas à me dire : « Je ne veux pas parler de Thomas à quelqu’un, mais si c’est toi, je te dirai tout ce que tu veux savoir ».

Je posais toutes sortes de questions à Papa Joseph sur la vie de Thomas Sankara ou sur sa mort. C’est ainsi qu’un jour, je lui ai posé la question suivante : « Quand Thomas était devenu président, lui arrivait-il de venir vous voir, en tant que père pour avoir votre appréciation ou votre point de vue sur la manière dont il dirigeait le pays et recueillir vos conseils ? » Papa Joseph Sankara répondit : « Pas vraiment. Sur les affaires de l’Etat, lui et moi on n’en parlait pas comme ça. Si j’avais quelque chose à dire dans ce sens, je préférais en parler avec Blaise. Ils étaient tous deux mes fils. En plus de mon fils qu’il était, Blaise était encore comme un ami. On s’entendait bien et il veillait bien sur moi. Donc avec lui, j’étais plus à l’aise pour parler de ces choses-là. Si j’avais des points de vue à donner, je passais par Blaise car, en passant par lui, il y avait des chances que ça passe au niveau de Thomas car je savais qu’il écoutait bien son ami Blaise.

Mais je me rappelle qu’il est venu par deux fois et a demandé à me parler à huis clos. La première fois c’était en 1984, un an seulement après leur prise du pouvoir. Cette année-là, il y avait eu une tentative de coup d’Etat qui a valu l’exécution physique de sept personnes accusées, si je me rappelle bien du nombre. C’est après l’exécution de ces personnes qu’il est venu me voir. Quand nous nous sommes assis à deux, il m’a demandé si j’ai appris qu’ils ont tué des gens pour tentative de coup d’Etat. J’ai répondu par l’affirmative. Il m’a dit que c’est de ça qu’il voulait me parler. Il m’a dit qu’il ne comprenait rien dans cette affaire ; qu’on lui a dit qu’ils ont tenté de renverser le régime mais lui il ne croit pas en cette histoire. Thomas a failli pleurer ce jour-là quand il me parlait.

Il m’a dit qu’il ne voulait pas qu’un jour ses parents aient des problèmes quand il ne sera plus président parce que quand il l’était il a tué les parents des gens. Que c’est pourquoi il voulait que je sache que ce n’est pas lui qui a ordonné l’exécution de ces gens. Il m’a dit qu’il n’arrivait pas à dormir avec cette affaire, même s’il allait dans le même sens que ses camarades. Je lui ai dit que j’avais bien compris et qu’il devait assumer. Comme c’était lui le président, il fallait qu’il accepte que c’était lui. Je lui ai conseillé de ne plus le dire à quelqu’un d’autre et qu’il devait continuer d’aller dans le même sens que ses camarades d’armes.

Je l’ai rassuré que si demain j’avais des ennuis avec les parents de ces personnes exécutées, je ne ferais que demander pardon. Et si je ne suis pas compris, je ne peux pas dire aussi que mon fils n’a rien fait contre leurs parents. Je ne ferai que continuer à demander pardon. C’est ce jour-là que j’ai profité lui donner quelques conseils pour remonter son moral.

Beaucoup plus attaché à Blaise Compaoré

La deuxième fois qu’il est venu me voir, je pense que c’est en 1986 ou 1987, il est venu ici encore à la maison et a demandé à me voir à deux. Quand nous nous sommes assis, il m’a dit qu’il avait un projet de construction d’un hôtel souterrain à Gaoua. Il m’a dit que le financement ne posait pas de problème. Il m’a expliqué la situation géographique où cet hôtel devait être construit (selon l’explication reprise par Joseph Sankara, il s’agirait de la zone de l’actuelle Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Gaoua ).

Il m’a dit que compte tenu de mon attachement à cette ville, il ne voulait pas le faire sans en avoir mon point de vue. Il m’a aussi indiqué que c’est le souvenir qu’il comptait laisser à cette ville pour tout ce que cette population a fait pour notre famille quand nous étions à Gaoua. Je l’ai beaucoup encouragé dans ce projet. Il m’a tellement parlé de ce projet que je m’imagine ce que Thomas pense dans sa tombe car ça faisait partie de ses projets auxquels il tenait pour le Burkina. En dehors donc de ces deux cas dont je me rappelle, lui et moi on ne parlait pas comme ça des affaires de l’Etat. J’étais plus attaché à Blaise et la famille ne se mêlait pas à la gestion de leur pouvoir. »

Un autre jour encore, alors qu’on discutait "du tout et de rien", je lui ai demandé pourquoi il ne voulait pas voir la tombe de Thomas son fils. Papa Sankara me répondit : « C’est le moment qui n’est pas encore arrivé ». Mais la même question je la lui avais posée plus d’une fois. Et la dernière, je lui ai dit ceci : « Maman est décédée sans avoir vu la tombe de Thomas, vous aussi vous risquez de mourir un jour sans voir la tombe. » J’étais debout prêt à le quitter. Joseph Sankara me prit au sérieux ce jour-là. Il me dit : « Ne pars plus, reviens t’asseoir. Je sais que tu veux que je voie la tombe de Thomas. Mais ce que tu viens de dire, c’est ça qui risque d’arriver. Je risque effectivement de mourir un jour sans voir cette tombe, car j’attends Blaise. Et si Blaise ne vient pas ça risque d’arriver comme ça. Blaise me connaît. Il sait que je ne suis pas méchant. Ils étaient tous deux mes enfants, l’un a tué l’autre. Le père que je suis est en droit de savoir ce qui s’est passé. C’est tout ce que j’attends de lui. S’il ne vient pas, quand je rejoindrai Thomas, certainement qu’il me dira ce qui s’était passé. »

Ce jour-là je compris tout et nos discussions n’ont plus porté sur ce sujet. Et c’est ce qui est arrivé. Blaise n’est pas venu, et Papa Joseph est "parti" lui aussi sans voir la tombe de Thomas.

"Dis à Omar Bongo que je n’ai pas oublié"

Maintenant que mon "Vieux" est bien "parti", je me dois de me consacrer à un devoir. Pendant nos différents échanges, Papa Joseph me disait : « Mon fils, un jour si tu as l’occasion de rencontrer le président Omar Bongo du Gabon, dis-lui que je n’ai pas oublié. Sans lui, je ne sais pas ce que ma belle-fille et ses enfants seraient devenus. Il m’arrive de penser, presqu’au bord des larmes, que si Omar Bongo n’avait pas intervenu pour que Mariam et ses enfants puissent quitter le pays, peut-être qu’ils seraient devenus comme Thomas. Quand je pense à ça, je ne peux pas oublier son action. »

Papa Sankara me l’a repété plus de mille fois. Et la dernière fois qu’il m’en parlait encore alors que je quittais la cour, il m’a demandé de revenir : « N’oublie pas la mission que je t’ai confiée ». Dans mon hésitation, il rappelle : « Bongo. C’est une mission que je t’ai confiée. Si je venais à mourir, fais tout pour que le message lui parvienne. Dis-lui que je suis mort avec son nom dans mon cœur. Que de ma tombe je prierai pour lui. »

Les morts ne sont pas morts, il faut le croire. Dans un rêve récent, je me vis à côté de Papa Sankara et notre conversation portait sur Omar Bongo. Au réveil, je compris tout. On ne s’amuse pas avec ces choses-là.

Voilà donc Papa, je n’ai pas encore eu l’occasion de rencontrer le président Omar Bongo. Mais connaissant la portée fulgurante de la presse, je lui transmets votre message par ce canal, persuadé que votre message lui parviendra. J’invite aussi qui peut le faire, à relayer ce message d’outre-tombe au président Omar Bongo. Papa Sankara dormirait encore en paix de savoir que son message est parvenu à celui qu’il a porté dans son cœur même du fond de sa tombe.

"Je ne peux pas tout dire par ce canal"

Président Bongo, recevez donc l’essentiel de ce message. Pour avoir reçu mille fois ce message pour vous, je puis mesurer l’attachement de Joseph Sankara, père du président Thomas Sankara, au message qu’il a souhaité que je vous transmette. Recevez donc toute sa bénédiction, même du fond de sa tombe. Il est "parti" sans avoir eu l’occasion de vous le dire de vive voix lui-même. Ce qu’il aurait voulu. Pour sûr, il dira à son fils Thomas l’acte que vous avez posé en faveur de sa veuve et de ses deux orphelins.

Papa Sankara, votre message est donc fait. Et si j’avais l’occasion de le rencontrer un jour, je suis persuadé que vous serez à côté, même invisible, au moment où je lui transmettrai votre message de vive voix car je ne peux pas tout dire par ce canal mais ce n’est pas que j’ai oublié les détails. Reposez donc en paix après toute la bonté que vous avez enseignée durant toute votre vie sur terre.

Salut à Maman, bien de choses à Thomas, aux autres aussi.

Ton fils, ton Lobi, ton esclave.

Jonas Hien

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 2 septembre 2006 à 17:14 En réponse à : > Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Les grands hommes vivent et meurent dans la dignite ! Et quand ils sont morts, ils nous sont toujours tout aussi presents que vivants. Qu’ils reposent en paix !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2006 à 21:52, par injury time En réponse à : > Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Très poignant ce message !!!! je n’envie pas la place de Blaise dans cette histoire. Sûr ce n’est pas facile pour lui, mais je suis étonné que depuis près de vingt ans, il n’a pu poser cet acte hautement et humainement important. Malgré toute cette propagande autour de "la journée du pardon"(?), je pensais qu’il avait franchi le pas : aller à la rencontre de sa famille d’adoption (les Sankara). Je suis un peu déçu pour la stature d’homme d’état qu’il incarne à mes yeux. Il aurait dû aller à la rencontre de ce père, le vieux Sankara que je "connais" que depuis sa disparition. Du fond de lui même, j’ai comme l’impression qu’il regrette. Il y’a des choses qui dependent que de soi et non de conseillers ou de tous ces intello qui gravitent autour des hommes de pouvoir, et qui sont sans coeur. On est africains et c’est pas pour du beurre. J’ai beaucoup d’estime pour Blaise que j’ai eu la chance de rencontrer en europe, mais sur ce coup-là....., je pense qu’il y’avait mieux à faire. Bref, personne encore moins moi, n’a le droit de lui faire un procès. Il n’y a que lui et sa conscience. J’en conviens c’est pas facile, mais il ne s’agit pas de n’importe qui ni du 1er venu, c’est notre président très plébiscité sur la scène internationale (togo). C’est Blaise himself, et c’est pas peu dire. Il aurait dû malgré la difficulté et il en aurait été sorti grandi. Chose plus conforme et en adéquation à son statut, que dis-je ? à sa stature. Ce n’est qu’un avis.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2006 à 10:04, par big zoum En réponse à : > Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    que la terre lui soit legere mes respects a ton fils dit lui qu’il nous manque amen,tu n’as pas vecu pour rien

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre 2006 à 00:17, par bouba En réponse à : > Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

      Mr Hien, je t’assure qu’en lisant cet article, j’ai eu chaud au coeur et je ne me suis pas empêcher de verser de larmes car Thomas malgré que je ne l’ai pas connu est comme une idole pour moi. Je suis sûr que si Thomas vivait l’Afrique ne serait pas au stade qu’il est actuellement.
      Je suis très content d’avoir des informations concernant le père de Thomas. S’il n’a pas pu voir la tombe de son fils ces parce que Dieu ne l’a pas voulu car jamais au grand jamais celui qui a tué son fils ne se serait jamais presenté devant lui.
      Mais je suis sûr que maintenant papa et son fils Thomas sont ensemble.
      Je n’ai pas beaucoup de choses à ajouter mais je serais très content de savoir comment et pourquoi ce grand homme fut assassiné ? un homme qui ne voyais pas son propre bonheur mais le bonheur d’un continent tout entier.
      Au fait en ce qui concerne le message de papa Joseph, il faudra tout faire pour que le president Bongo soit au courant.

      Répondre à ce message

    • Le 8 mai 2007 à 01:58, par taffa En réponse à : > Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

      Merci Mr Jonas,
      Prenant en considération une remarque qui a été faite dans une réaction à votre article, je dirai tout simplement que, oui, nous avons manqué une chance pour le réveil de notre chère Afrique. Sankara est une élite, quand j’utlise est, je sais de quoi je parle. Cet homme charismatique demeure encore vivant dans mon esprit. Je ne cesse de courir encore derrière l’image d’une personnalité hors norme qui est un modèle pour les jeunes africains soucieux de voir leur continent se départir de toutes ces dettes qui l’accablent et qui étouffent ses poumons économiques.
      Quand Sankara était décédé, j’étais encore gamin, mais en ce moment là encore je me posais pas mal de questions sur ce que pouvait ressentir Feu Papa Joseph Sankara. La lecture de votre article m’édifie. Que Dieu agrée son âme dans son palais.

      Répondre à ce message

    • Le 11 août 2010 à 15:00, par wango usmane En réponse à : > Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

      m.wango ousmane, je t’assure quand lisant cet article j’ai eu les larmes aux yeux . vraiment la vie de cet homme a été unique mais bénéfique pour le mond entier.

      Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2009 à 06:01, par Julia En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Papa Sankara,Maman Sankara,Thomas Sankara,que la terre libre du Burkina-Faso vous soit legere,nos prieres vous accompagnent.Quand a toi Blaise,nul n’est eternel.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2009 à 14:35, par MAXWELL LE JAH En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    IL SE PRENDS POUR LE ROI DE L’UNIVERS ET IL OUBLIE QU’IL EST LUI MEME MORTEL.MON PRESIDENT THOMAS SANKARA QUE LA TERRE VOUS SOIT LEGèRE. L’AFRIQUE NE T’OUBLIERA JAMAIS. ET QUAND A L’ASSASSIN QUE LUI BENISSE ET C’EST CE QU’ON A SEMé QU’ON RECOLTE. MAXWELL LE JAH.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2012 à 11:10, par NOMWENDE En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    TOUT CE QUE DIEU FAIT EST BON. EN PLUS DE CELA DIEU NE DORT PAS. LA SUIT PEUT PRENDRE DU TEMPS MAIS.... CA VA ARRIVER. A BON ENTENDEUR SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2012 à 22:08, par Fernand Ekouli odoua En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Mr hien, vous etes brave et très brave je vous assure !

    Répondre à ce message

    • Le 4 septembre 2012 à 11:46, par Tete Sur Lépaule En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

      Moi je suis pas très sûr... la bravoure ce n’est pas de "jeter la pierre et ensuite se cacher" (comme le dit MC SOLAAR) ou bien attendre quand ça ne sert plus à rien, de se lever pour entreprendre des actions inutiles. regardez, ça ne sert qu’à d’autres de raconter ds platitudes. Très chers, tout le monde sait qu’il faut au niveau individuel respecter la loi et lutter contre toute forme d’injustice en temps réel.

      Répondre à ce message

  • Le 4 août 2012 à 14:21, par l’ami du peuple En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Très touchant cet article ;vivement que Dieu fasse la lumière sur la mort tragique du héros SANKARA.
    On ne peut s’empêcher des verser des larmes quand on lit les propos rapportés du père SANKARA ;
    Que Dieu les bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2012 à 21:55, par Tond taar-toogo En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Mr HIEN jè aimé et votre ecrit et lagencement avec leqel ça eté fait.concernant le fond de l‘ecrit loin d moi lidée d soutenir qi q c soit je dmde à Dieu d pardoné lè z1 et lè zotr,ns benir pour la suite et q sè evènement maléré ne se reproduise plus jam1 .... Nul nè parfait ... Povr afriq Avec linfluence d certaine main invisibl et plu puissante ça p te pouss ds lobligation de comètr certain actes et par finir tu è le seul à ètr à la risée d tt le monde....

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2012 à 17:25, par Esperance En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Triste histoire. Je me demande s’il fallait relire cet article ou pas. Mais c’est notre passé et nous ne devons pas avoir peur de se regarder dans la glace. Tout le monde serait d’avis de savoir ce qui s’est passé ce soir du 15 octobre. En attendant ce fameux jour, notre pays a perdu un grand homme et nous aurons une punition collective de dieu tant que nous n’aurons pas pris conscience de notre responsabilité collective dans ce drame. Blaise sera toujours là pour le rappeler à notre conscience. Il faudra pour sa part qu’il agisse en grand et évite des propos du genre : "j’ai été interpellé". Je fais allusion à son meeting au stade du 4 août lors de la dernière campagne présidentielle. Personne ne l’a interpellé et encore moins personne ne lui a envoyé des messages pour lui dire que "votre affaire là on ne comprend pas, ça ne va pas, on veut la liberté". Est-ce des sms ou des email qu’on lui envoyait à cette époque ? A ma connaissance, ces outils n’existaient. De quel genre de messages s’agissait-il donc ? En lisant cet article, on ne peut rester indifférent. Mais les carottes sont cuites. A nous tous de gérer la situation. Blaise devrait commencer par montrer de la bonne foi en apaisant les coeurs. Par exemple, il devrait ériger un monument spécial Thomas Sankara. Tout le monde peut comprendre que ça arrive que deux bons amis se bagarrent et en viennent à des violences physiques qui peuvent être fatales pour l’un. Mais il faut montrer qu’on regrette pour se faire pardonner. Et Blaise peut dépasser son orgueil pour poser un tel acte. Ce n’est toujours pas tard. Les morts ne sont pas morts et les parents Sankara dans leurs tombent sauront accueillir ce sentiment.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 23:17, par Tetematou En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    La raison d’etat est une chose , et la raison sociale en est une autre . Un proverbe arabe dit ( le cimetière est rempli des hommes qui se disais intouchable et immortel ) . Que la terre sois légère à ses nobles SANKARA .

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2012 à 16:07, par billas En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    nul dans ce monde ne doute l’importance de feu Thomas Sankara mais ses assassins. je dirai tout simplement à Mr Hien de laisser les âmes de ses heros reposés en paix ; s’il veut rencontrer Bongo fils pour ses intérêts qu’il trouve l’occasion au lieu de passer par ce canal car il dérange les âmes de ces dignes morts. on se connait au Faso ici. bonne chance. quant au Blaiso l’acte es commis et seul Dieu pourra juger les humain ; qu’il récolte ses semences tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2012 à 12:38 En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Je ne peut que demander au bon Dieu de justice de rendre justice car c’est à lui qu’apparient le dernier jugement qui déterminera les justes.ceci est tellement poignant que mes larmes coulent à flot quand je pense à cette perte et aussi à la méchanceté des êtres que nous sommes.

    Répondre à ce message

    • Le 14 septembre 2012 à 09:31, par Sidpawalmdé En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

      Félicitations et tous mes encouragements au camarade Jonas ;convaincu que tu as beaucoup de confidence sur la famille Sankara.Ton attachement avec notre papa Sankara est connu de tous.Ton écrit n’a fait qu’a confirmer l’attachement que le papa avait pour son Excellence Monsieur Compaoré.C’est avec juste raison qu’il n’est pas aller s’incliner sur la tombe du camarade Thomas SANKARA.Merci Jonas mon esclave.Que dieu te bénisse.

      Répondre à ce message

      • Le 21 septembre 2012 à 04:16, par petit piment En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

        De n’imporquoi.Chacun raconte ce qu’il veut pour se faire voire . Si vous voiez que dieu a garder Blaise jusqu’a present,ce ne rien d’autre que sa francise.Les gens ont beau parler de lui en mal, mais un jour ils decouvront sa vrais personne.
        Quand ca n’allait pas entre Blaise et Sankara,l’oncle de Blaise le regrete Moumouni Bougma de Tenghin est aller voire le pere de Sankara pour l’informer de la situation .Il dit : "Je suis l’oncle des enfants c’est a dire de Blaise et Sankara,donc tu es bien place pour les parler, apelle les pour les entendre"mais elace il a pas fait.Sankara dans les locaux de Blaise ou il habitait non loin de l’assemble nationnale a l’eppoque ,tempeter sur lui et disant qu’il ne peuvent plus travailler ensemble etait vraiment du jamais vue .Heuresement cette nuit Blaise n’a meme pas ouvert sa contre lui. La securite etait diviser en deux,Blaise ne partait plus au boulot l’admonspher etait un desastre total.Et c’etait devenu un jeux de westhern :premier agit premier gagner.La deuxieme tuerie de Sankara soitent les 7 personnes c’est a dire le groupe des colonels Didier Tiendrebeogo a qui ? le pere de Sankara veut endosser la responsabilite . et les autres tueries avant ca .c’est a dire le groupe des Guebre Fidel . Les gens n’ont rien compri de l’evenement du 15 octobre mais chacun se force pour dire quelque chose . Et encore il y a aussi les menssonges de Boukary le lion qui me donnent des sephalers .

        Répondre à ce message

        • Le 15 novembre 2012 à 12:00, par sri amos En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

          de toute les façons on vera tout ça après ca mort. Ce qui est sure c’est que blaise ne vaudrait jamais le milième de la cheville de thomas. salut

          Répondre à ce message

        • Le 16 novembre 2012 à 12:18, par FARI En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

          petit piment, ils étaient tous deux ses fils. n’oublie pas ! Un père ne tranche jamais en faveur d’un enfant sans avoir écouté l’autre partie. je ne sais pas trop ce que Blaise peut faire maintenant : mais qu’il trouve le moyen de se rapprocher de sa famille d’adoption. BONGO, encore merci pour Mariam et ses enfants !

          Répondre à ce message

        • Le 28 novembre 2012 à 18:19, par le terrible En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

          alors petit piment, pourquoi tu nous fait pas des revelations pour que nous soyons eclairer, depuis qu’il a commis l’assinat pourquoi dire que THOMAS SANKARA est mort par accident, simplement cela ne le crédibilise pas du tout, tout les actes posés jusque là de son règne, pourquoi pas de justice alors que les choses sont clairs qu’il est à la base. Cette révélation me fait chaud au coeur et je suis content de savoir que son fils à pris beaucoup de lui : Le respect et l’amour de son prochain. Que lui et ses parents reposent en paix. Merçi mon esclave pour continuer ce que Notre Cher Papa te disait

          Répondre à ce message

        • Le 10 décembre 2012 à 13:30, par La vérité qui rougit les yeux En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

          Pourrait-on avoir assez de respect pour les lecteurs et s’exprimer correctement ? Je n’ai rien compris de ce baragouinage. Et en qualité de quel personnage dans l’histoire vous cachez vous pour publier des infos que personnes n’a jamais lu, ni entendu quelque part ?
          Et ces inepties de "Si vous voyez que Dieu à gardé blaise...blabla..." quelle foutage de gueule ! Pour quelle raison, pour quelle utilité plusieurs personnes de divers pays auraient personnellement reconnu les valeurs humaines du Président Thomas Sankara et juré qu’il n’aurait JAMAIS lévé le petit doigt contre son "frère" ? Plusieurs personnes ont tenté de le convaincre mais il n’a pas cédé. Là vous venez nous déssiner votre belle version de Dieu à gardé Blaise pour sa franchise. La franchise sans la loyauté ne lui vaut rien. Une personne africaine qui OSE décorer de l’étoile d’or du Nahouri des gens de l’acabit de jacques focart l’assasin français des Africains qui ont écrit l’histoire de la noblesse noire...je m’excuse, ne peut pas être pour l’AFRIQUE. Une personne qui n’est pas pour l’Afrique et qui nous dit être pour Elle ne peut pas être franche.
          Quel gachis que ce post.
          Cet oncle des enfants n’avait pas de bouche pour leur parler lui même ??
          Comment faire quand son frère revolutionnaire, épouse une fille de son ennemi, qu’il vit dans l’oppulance alors que le mot d’ordre du combat c’est donner l’exemple au peuple, l’encourager pour que les sacrifices du moment donnent des fruits ? J’aurai aussi tempeté mieux que Thomas Sankara, quand j’ai mis toute ma confiance en quelqu’un en l’envoyant representer le Burkina dans tous les pays, pendant que lui en profitait pour tisser sa toile de veuve noire avec ce khadafi, mitterand...!
          Jeu de western premier agit, premier gagne" !! Gagne quoi au juste ? C’est gagner que ça ? Le jugement dernier dira qui des deux a réellement gagné.
          De plus, il faut bien lire ; il n’a jamais été dit quelque part que le Père Sankara faisait endosser les execussions à Blaise ! Son fils lui a dit qu’il n’en était pas à l’origine, et il lui a tout simplement dit qu’étant lui Thomas le premier chef, il devait endosser la responsabilité pour rester sur le pas de ses camarades. Tel père, tel fils : la loyauté ne s’achète pas dans un rayon de super marché.
          Fidel Guébré. C’était un malade ! un fouteur de merde. Qui saurait dire s’il n’est pas à l’origine du premier attentat contre T Sankara en 1983 quand il était déténu ? Lui et son compère ont passé le temps à empoisonner l’esprit et les déisions du Président JB Ouédraogo. Je ne suis pas pour leur execution, mais Snakara n’y était pour rien, il a été mis devant le fait accompli.
          Boukary le lion est toujours en vie : alors je pense que vos céphalés peuvent facilement trouver remède, il suffit juste d’être un homme et aller lui dire à lui, pas ici !
          Comme on passera tous de l’autre coté, on saura s’y voir !

          Répondre à ce message

        • Le 17 mai 2014 à 10:09, par BEURRE DE KARITE En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

          Je ne sais pas grand chose,mais entre l’arbre et son ecorse ya prudence.
          Ce pas pt piment qui était le témoin de mariage mais Feu SANKARA

          Répondre à ce message

        • Le 10 août 2014 à 11:30, par pasteur En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

          MR peti piment je sui deçu de toi.ya un adage ki di kil fo pas avoir peur de ceu ki fon le mal mais de gens bons mais ki ne disent rien.si tu en conai davantage a propo des deux pourkoi attendr les ecrit du jounalist pour te fair voir oci kom tu la si bien di de lui.c’es vou autre les mauvaise personn ki encourage le crime et le sang et ki fon ke on continu a tuer san s’inkieter.alor soi tu nou racont tou ou tu te barr.desole mai ne te fai pa pass pour un donneur de lecon de moral car avoir la verite et n rien dir es oci criminel.tu n’es pa differen de celui don tu fai les eloges.ntr ventr ne doi ns abrutir pour ne pas dir bete.le probl es un prob de tou les burlinab .

          Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2012 à 10:01, par Kabongo Michel En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Voici ce que peut devenir un homme.
    "L’amitié n’est qu’un simple souvenir, la confiance et la bienveillance renforecent l’amitié. la perfidie et l’égoîsme la détruisent.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 16:24, par H2K En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    reposez en paix...la vie comme on me l’a enseigné,mérite d’être vécu car voyez vous...de tous ce que l’on peut vous faire comme mal ;certains arrive à pardonner et à aimer.comme on le dit toujours le respect se mérite...donc respect à cet homme qui resté passif,reconnaissant et digne jusqu’à sa mort...

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2012 à 13:56, par Le Président En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Cette histoire est triste pour tout le monde. En meme temps qu’il s’agit d’une famille éplorer, c’est l’afrique toute entière qui a perdu. C’est la victoire de l’impérialisme sur le réveil de l’afrique.

    Hélas, nous devons assumer notre histoire : Esperons que ces coeur de pierre se transforme en coeurs de chairs pour que vivent la démocratie, la justice et l’équité.

    Mon Blazo, prend ton courage à deux mains et approche la famille Sankara, ta famille, Seules les montagnes ne se trompent pas. Dieu t’en sera reconnaissant, et préservera Chantal et Djamila de sa foudre.

    Bon courage !

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2012 à 16:03 En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    repose toi en paix grand pere national

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2012 à 14:37, par Jerome En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Tout me depasse

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2012 à 18:08, par MOUSS En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    merci bcp à Mr HIEN pour nous avoir eclairé sur un pan de la vie du papa de thomsank et je sais qu’il a bcp de chose à nous apprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2012 à 22:07 En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Mr hien tout ça cest histoires arreter de reveiller les morts

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2012 à 09:33, par Belgos En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    L’on ne peut rester insensible à un tel témoignage ! Et même si l’on ne réagit pas, c’est faute de savoir quoi dire. Pour ma part, je trouve que la grandeur d’âme de notre Cher Papa est sans mesure. Son fils, que nous vénérons tant, lui fut semblable en bien de points. Sankara, Père et Fils ! Vous demeurez dans nos coeurs ! Dieu soit votre lot à jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2012 à 09:48, par ALEX En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    QUE DIEU ME GARDE DE MES AMIS,MES ENNEMIS,JE M’EN OCCUPE

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2012 à 11:17, par SIOU En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Très émouvant. Preuve que cette famille a été exceptionnellement bonne et vertueuse. Elle mérite la grâce divine . Essayons d’être comme les sankara. Merci monsieur HIEN d’avoir partagé ces moments inoubliables avec nous.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2012 à 15:33, par Bila En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Très touchant impossible de retenir les larmes..... Que Dieu protège le Burkina faso !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2012 à 13:23, par crainte de dieu En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Blaise ne mourra pas sans retourner dans la famille Sankara. S’il ne le fait pas alors il ne mourra pas. Il n’aura pas alors de repos éternel. Il soufrera à jamais dans ce monde auquel il attaché sans jamais avoir accès au salut du ciel. Mais s’il retourne humblement dans la famille Sankara, il ne verra certainement plus le vieux, mais y trouvera Augustin et Philippe qui lui pardonneront son forfait après qu’il le leur dit ce qui s’est réellement avant, pendent et après le jeudi 15 octobre 1987.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2012 à 10:53, par denes En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    le pays est foutu wahouw dans quel mains nous somme tomber ?a partir de ce message nous le savont

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2012 à 12:22, par L’ENFANT INTEGRE En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Je me demande souvent si la vie après la mort existe vraiment.Et si elle existe que pense les Hommes qui tue ?qui ne va pas mourir ?qui ne sera pas jugé ?alors qui es tu pour ôter la vie a ton prochain ?l’a tu crée ?soignons raisonnable car tu va mourir et laisser tous tes biens,ton pouvoir tu es venu sans rien tu repartira sans rien.FAISONS LE BIEN car c’est la seule façon de gagner sur terre et l’Éternité.QUE LA FAMILLE SANKARA REPOSE EN PAIX.MERCI A MR O.BONGO et paix a son âme.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2012 à 21:08, par C’est Dieu qui est fort En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Ho !! quel témoignage poignant qui donne des larmes aux yeux !!! Dieu saura récompensé chacun de nous au centuple du bien ou du mal sur cette terre et au delà.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 16:31, par cygne En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    suis au bord des larmes je t’assures !!!!! suis vraiment dépasser. Que Dieu nous gardes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 18:05, par targo emma En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    je me rappelle que j’étais élève occupant un poste dans le bureau CDR de mon établissement. le jour du drame d’assassinat de Thom Sank, j’ai fait 3 jours apres sans pouvoir manger. le hic la tuerie à koudougou du Lt KY Bertois et de capitaine KERE Daniel avec lesquels on était proche a failli me rendre dingue. Que leurs âmes se reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2013 à 14:44 En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Le Vieux (paix a son ame) avait bien raison de s’inquiter que vous soyez toujours en vie chaque qu’il vous voyait, mr hien. en effet, sous le cnr, 1/10e de vos prises de positions vous aurait valu le statut de "ennemi du peuple", pour "agissements non conforme aux idéaux de la revolution". Ceci etait un crime suffisamment grave pour qu’on vous pass aux armes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2013 à 17:28, par PP En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    mrci pr cet articl.q la famill Sankara repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 15:06, par snakoss En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Avec tout mes respects Mr le président,le père de Thomas paix à son âme a voulu que vous transmettez vous même ce message plein de sens.
    et surtout pas par le canal de la presse.
    Alors fait le au nom de l’amitié que tu portais pour son fils.
    Qu’allah nous pardonne tous de nos actes ici bas.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 08:23, par MOMO En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    MERCI PARENT. UN ADAGE DIOLA DIT QUE DIEU LAISSE AGIR D’ABORD LES HOMMES AGIR LUI MÊME EN DERNIÈRE MINUTE

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 20:39, par oh lalaah ! En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    En lisant ce message j’étais en deuil, mais sachez que ce monde est passager ca part très vite.
    THOMA est parti, sa mère est parti, son père est parti, OUMAR BONGO est parti BLAISE va les rejoindre en 2015

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2013 à 14:26, par jlk En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Thomas l’Afrique ne t’oubiera jamais. tu demeure le symbole du dynamisme africain. l’Afrique se souviendra toujours de toi. après le grand Patrice Lumumba, le continent a encore versé des tonnes de larmes le 15 octobre 1987 quant à la première heure de ce jour là , RFI annonce votre assassinat.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2013 à 09:11, par Laurent En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Mes chères frères et sœurs Burkinabé, Thomas Sankara était le Président et chef, en tent que chef tout ce qui se passe autour de lui était sa faute, certes il n’était bon dans tout ces entreprises, mais la plus part des ces entreprises nous on permis d’être là ou nous somme aujourd’hui, d’avoir le renommé que nous avons aujourd’hui, des témoignage comme celle-ci il y a na des tonnes a travers le monde. L’ESCLAVE QUI NE PAS CAPABLE D’ASUME SA REVOLTE, NE MERITE PAS QU’ONT S’APPUTOIT SUR SONT SORT ( J’ai cité THOMAS SANKARA Blaise se trouve aujourd’hui dans cette situation dans la quel il ne peut plus rien faire que resté au pouvoir a tout prix pour évité de confronté cette lute, Nous les jeunes qui ont la quarantaines sonné aujourd’hui doit chaque jour se posé la question sur ce temps qu’ont eu la change de vivre et se demander ce qu’ont fait pour gardé ces valeurs très riche, et comment les transmettre a nos enfants etc etc , aujourd’hui je pense que ces forums sont bien, mais agir sera plus important. montré a nos enfants de se prendre en mains sans avoir besoins de tendre la mains, respecté ce que nous avons et ce que nous produisons, donné une change a tout les enfants pour s’éduquée , trouvé les moyen pour nous soyer luté contre la sésérèche etc etc doit être notre quotidien, c’est la seul moyen de rendre à THOMAS SANKARA sa justice Camarades la Patrie ou la Mort Nous Vinçrons

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2013 à 09:14, par BIG ONE En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Paix aux âmes de Thomas Sankara, son père et sa mère ; que la terre leur soit légère.Beaucoup de courage à vous Hien Jonas,puisse Dieu vous protéger. Je dirait au Président Compaore que " l’enfer n’est jamais loin lorsqu’on se maudit soi-même."

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2014 à 20:31, par l’etranger En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Les morts ne sont jamais mort:pour qui connait le pays Lobi nous avons un devoir de mémoire très rigoureu pour nos morts et je souhaite que la famille Sankara se repose en paix.en lisant ce message j’ai faillit versé mes larmes et comme chez nous les larmes d’un homme ne doit pas se versé pour ne pas rendre la justice à la place de Dieu j’ai pris mon courage pour vous transmettre mes encouragements mon Parent Jonas

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2014 à 20:32, par Le digne fils du Sud-Ouest En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Les morts ne sont jamais mort:pour qui connait le pays Lobi nous avons un devoir de mémoire très rigoureu pour nos morts et je souhaite que la famille Sankara se repose en paix.en lisant ce message j’ai faillit versé mes larmes et comme chez nous les larmes d’un homme ne doit pas se versé pour ne pas rendre la justice à la place de Dieu j’ai pris mon courage pour vous transmettre mes encouragements mon Parent Jonas

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2014 à 11:07, par AD En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Ce récit m’ a fait versé les larmes ce matin. Merci Mr Hien pour ce témoignage.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2014 à 11:28, par BOA En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Paix a leur âmes Que le tout-puissant les accepte et efface leur pêché

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2014 à 15:35, par le génial En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    je suis dur comme du rock mais je n’ai pas pu retenir mes lames et quand je pense que un Thomsank mort a donne naissance de nos jours des milliers de Thomsank, jmes larmes se sèchent et un espoir renait.Vive l’idéal du President dTHomas Sankara vie la mémoire des Hommes qui ont vécu une vie utile à l’humanité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2014 à 18:28, par jacob En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Dieu est au courant de toute chose .

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2014 à 19:32, par le génial En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    je suis dur comme du rock mais je vous avoue que je n’ai pas pu retenir mes larmes et quand je pense que un Thomsank mort a donne naissance de nos jours à des milliers de Thomsank, mes larmes se sèchent et un espoir d’un avenir radieux renait.Vive l’idéal du Président de Thomas Sankara vive la mémoire des Hommes qui ont vécu une vie utile à l’humanité.

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2014 à 12:41 En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

      une lectrice

      ce que je tire comme enseignement dans tout ce que j’ai lu c’est que le pardon est plus que important dans la vie de l’être humain. ayons donc l’humilité de reconnaître nos tords et de demander pardon à ceux qu’on a offensé. demandons également cette grâce à Dieu de pouvoir pardonner à ceux qui nous ont offensé car nul n’est parfait. Dieu bénisse notre cher patrie.

      Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2014 à 17:01, par le sage cibal En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    vous comprenez aisément pourquoi blaise maigri et meurt petit à petit alors qu’il a toutes les richesses de ce pays ? je le sais : il a lourd fardeau et le fantôme de thomas le hante nuitamment, c’est de la méchanceté , de la duperie, de la lâcheté, et dire que c’est ce monsieur qui excelle dans les médiations, mais tout se paie ici bas, et la vie sur cette terre est limitée,papa sank,blaise te fera le point un jour ou l’autre, tôt ou tard

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2014 à 19:12, par Burkinbi En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    La Patrie ou la mort, Ensemble, Nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 3 février 2014 à 13:02, par DAO En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Mr Hien, votre écrit me touche en plein dans le coeur. J’ai connu le temps de la révolution et j’ai beaucoup, beaucoup apprécié Thomas SANKARA. C’est l’homme qui voulait bien le développement du Burkina. Ce n’est pas à comparer à ceux qui sont là actuellement entrain de chercher vainement la gloire avec des médiations truquées. Si Blaise aime le Burkina comme SANKARA l’a fait, qu’il respecte le peuple burkinabè en renonçant à la modification de l’article 37 et au Séna actuel. Mr Blaise, le temps vous a rattrapé. Vous pouvez toujours vous répentir comme les Roch, Salif, Simon et autres et vous serez pardonné. Mieux vaut tard que jamais. C’est un bon conseil. Vous pouvez le faire quelque soit ce que votre entourage dit et fait. Prenez votre décision comme WADE l’a fait et comme l’aurait pu faire GBAGBO. Une question : pourquoi même modifier l’article 37 ?
    Que Papa SANKARA, Maman SANKARA et Thomas SANKARA reposent en paix. Tôt ou tard nous les rejoindrons un jour. Merci HIEN.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:14, par soma En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    qu´est-ce que c´est émouvant ! A un moment donné, j´ai failli couler des larmes

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2014 à 11:25, par D B En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Merci beaucoup Mr HIEN. Ce témoignage me fait verser des larmes à cause de la disparition de l’homme le plus intègre que la terre ait connu, j’ai nommé Thomas SANKARA. C’est l’homme qui aimait réellement le BF. Ce n’est pas à comparer à ceux qui sont là aujourd’hui entrain de chercher vainement des prestiges à travers des médiations truquées. Blaise COMPAORE, tu n’aurais pas dû tuer ton ami si n’est à cause de ce qu’on voit aujourd’hui. ça ne valait pas la peine. Le temps est passé mais tu es resté sur place, le Blaiso. Mais un conseil d’ami : Blaise, vous devez prendre vos responsabilités comme VOUS les avez prises le 15 Octobre 1987. Cette fois-ci, pas pour tuer quelqu’un mais pour demander pardon au peuple Burkinabè. Je connais mon peuple, je suis sûr que tu seras pardonné. N’écoute plus quelqu’un et fais ce que tu dois faire pour le bien de ton pays. Tu en sortiras grandi. Sinon pas d’issue favorable pour toi. Que Papa, Maman SANKARA et Thomas SANKARA reposent en paix. Sachez que de milliers de SANKARA sont nés dans le pays. Merci HIEN.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 05:38, par Jean Halipe TOE En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Le chiens ne change jamais sa manière de s’assoir. Je pense que Papa Sankara savais très bien que Blaiso ne viendrait pas à lui mais... Q’il repose en paix et dise à son fils que les Burkinabé ne l’oubliront jamais.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai 2014 à 18:18, par Nielda Cenarse En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

      J’ai beaucoup d’admiration pour Thomas Sankara et sa famille. Que dire sinon que la mort sur cette terre n’est pas une fin.Dieu saura qui a fait quoi et jugera.Mon coeur saigne toujours quand je pense que Thomas Sankara ne méritait pas une si triste fin surtout qu’il avait non seulement un bon coeur et aussi l’intelligence nécessaire pour que ce pays devienne un pays émergent.Dieu sait tout une jour nous saurons tous pourquoi il a laisser se dérouler tous ces évènements.Tout citoyen Burkinabè qui a un coeur pour le peuple diront que Thomas Sankara ce hero de la nation ne meritait pas un tel traitement ;mais celui qui veut remplir son ventre et ses poches dira du mal de lui.Que voulez vous la vie est ainsi faite, les hommes naturels préfèrent le mal au bien ; ceux qui sont conduits par un esprit supérieur ( de Dieu) pensent à faire le bien.

      Répondre à ce message

    • Le 27 mai 2014 à 00:30, par Guiros En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

      M. Hien, merci du fon du coeur,tout humain ne pourais lire ce cris du coeur sans verser des larmes.Je n’ais pas vécu au tempts de Sankara mais je l’estime à travers ce que j’ai lu sur lui.Que M. Biaise’ respect à lui ’nous montre maintenant son côté humain ! sa journée de pardon est n’on sens car il a boyicoté lui même le vrais pardon,celui de son ’pere’,voilà on nous demande de voter l’amnistie sans qu’il n’avoue ce qu’il a fait de mal ! .Que c’est honteux que les grands refusent d’être honnereux,car pour moi il ne suffit pas de se couvrir de grand mais de tisser du GRAND.Mortels que nous sommes ne defions pas Dieu dans ce corps au moment oú l’au-de-la nous parait ambiguë.

      Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2014 à 22:08, par said.com En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    THOMAS ETAIT EN MISSION EN HAUTE VOLTAT ET SA N’EST FINI AU SOIR DU 15 OCTOBRE 1987.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2014 à 16:06, par Le Curieux En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Pourquoi attendre 2006 avant de publier cet écrit ? Après la mort de Papa Joseph et O. BONGO ?
    Que DIEU bénisse le BF !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 14:56 En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    RIP GRD PERE SANKARA...VOUS ET VOTRE FILS NE SONT PAS MORT..CAR IL YA EN NOUS TOUS UN PEU D SANKARA...

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 14:19, par tônd tênga yînga ! En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Écrit très touchant !Il aurait dû partir le voir !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2014 à 11:20, par TIMOTHEE En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    qui a tué THOMAS SANKARA ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 23:16, par Basga Blaise En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Dear father, may your soul Rest In Peace.
    Blaise Compaoré will pay for what he has done. One gonna reap just what he sows.
    Fatherland or death, we shall overcome !

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2014 à 20:21, par farma du karma En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Que les âmes des défunts arachées à la fleur de l’âge reposent en paix !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2014 à 14:07 En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Au moins si Blaise n’avait pas le courage de rencontrer le papa de Thomas Sankara, il aurait pu envoyer quelqu’un ou écrire une lettre anonyme... C’est tellement triste :(
    Merci à Omar Bongo pour ce geste en faveur de la famille de Thomas Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2014 à 09:53, par francky En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Papa Joseph, c’est vrai que vous êtes parti mais vous demeurer entre nous ainsi que notre grand frère Thomas. Nous sommes aussi sur que maman est aussi avec vous et vous savez que nous avons fini par chasser ce monstre du pouvoir .Vous êtes partis et la terre libre du Burkina Faso vous a accueilli à bras ouvert. Mais rassurez vous, vous n’allez jamais savoir ce qui s’est réellement passé par rapport à la mort de votre fils président car même la terre va refuser l’assassin de votre fils à sa mort. Ne parlons même pas du paradis où vous êtes avec Thomas, maman. reposez bien et faites de la place pour nous vos fils car ce sera un Burkina nouveau qui va s’ y construire afin que Thomas termine ses œuvres brusquement estompés par cette main assassine. Paix à vos âmes

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2014 à 10:29, par Le Rêveur Patient En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    MON CHER JONAS, RASSURE LES INTERNAUTES CAR JE SAIS QUE TU AS, MALGRÉ LES MENACES QUI PESAIENT SUR TOI, ATTIRER L’ATTENTION DE BLAISE COMPAORE, SUR L’ATTENTE DE PAPA JOSEPH, SANS SUCCÈS. POURQUOI S’ÉTONNER DE CETTE ATTITUDE CONSTANTE DE BLAISE ? NE DORMAIT-IL PAS QUAND "ON" ASSASSINAIT SON MEILLEUR AMI ET FRÈRE THOMAS SANKARA ? N’A-T-IL PAS ABANDONNE TOUS SES MINISTRES ET SES DÉPUTES A LA VINDICTE POPULAIRE LORSQU’IL A SENTI LE BATEAU CHAVIRER, EN NE SAUVANT QUE SA FAMILLE A LUI SEUL ? ALORS POURQUOI S’ÉTONNER QU’IL N’AIT JAMAIS EU LE COURAGE POUR ALLER S’EXPLIQUER OU MÊME RENDRE VISITE A PAPA JOSEPH JUSQU’À SA MORT ? GARDONS PATIENCE CAR CHAQUE CHOSE A SON TEMPS, EN SON TEMPS. PEUT ÊTRE QUE JE RÊVE !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2015 à 15:02, par SANA SALIF En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    BLAISE EST SANS COEUR PAS DE REGRET NI PITIE VIEUX SANKARA REPOS EN PAIX

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2015 à 06:17, par Hawk En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Dieu est juste et a ces raisons. C’est à l’homme de comprendre son message parfois a travers des épreuves très difficiles . Le fils avait tué et lui aussi a été tué par son frère d’arme. ce qui se passe ensuite est une autre épreuve de dieu, c’est Lui qui sait la vérité et c’est lui le pardonneur. C’est aussi à lui que nous devons et allons rendre comptes. Celui qui exige justice se considère comme l’égal de dieu(CNT et ces religieux, la transition dans les actes quelle pose(justice à deux vitesses)) .

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2015 à 14:58 En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Chers internaute @jonas hien Vous comprenez tous pourquoi il est dit que le TEMPS est l’autre NOM de DIEU ?
    Qui aurait pu imaginer parmi vous/nous ce samedi 2septembre 2006 que 9ans après blaise serait un refugié dans sa belle famille en cote d’ivoire ?
    Et pourtant le destin n’en fini pas de lui rappeler son rôle macabre dans les évènements de d’octobre 1987 tôt ou tard la vérité jaillira et Sankara et ses parents pourront enfin trouver le sommeil éternel

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2017 à 12:36, par Ronald Hyppolite En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Thomas Sankara ! Tu es encore vivant non seulement au coeur de l’Afrique mais également pour nous les noirs. Votre parcours historique avec ton ami Blaise Compaore nous est quelque chose à éviter autrement dit une leçon. Vous lui avait donné votre confiance. Il vous a trahi. Il a trahi Burkina Faso. Il a trahi les descendants de l’Afrique. Il a trahi également les noirs. Blaise Compaore, Juda de l’Afrique !

    Me Ronald Hyppolite, Av Barreau de Port-au-Prince ; Haïti

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2017 à 13:16, par Ronald Hyppolite En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Thomas Sankara ! Tu es encore vivant non seulement au coeur de l’Afrique mais également pour nous les noirs. Votre parcours historique avec ton ami Blaise Compaore nous est quelque chose à éviter autrement dit une leçon. Vous lui avait donné votre confiance. Il vous a trahi. Il a trahi Burkina Faso. Il a trahi les descendants de l’Afrique. Il a trahi également les noirs. Blaise Compaore, Juda de l’Afrique !

    Me Ronald Hyppolite, Av Barreau de Port-au-Prince ; Haïti

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2017 à 14:24, par Ronald Hyppolite En réponse à : Avant sa mort, le père de Thomas Sankara attendait Blaise

    Thomas Sankara ! Tu es encore vivant non seulement au coeur de l’Afrique mais également pour nous les noirs. Votre parcours historique avec ton ami Blaise Compaore nous est quelque chose à éviter autrement dit une leçon. Vous lui avait donné votre confiance. Il vous a trahi. Il a trahi Burkina Faso. Il a trahi les descendants de l’Afrique. Il a trahi également les noirs. Blaise Compaore, Juda de l’Afrique !

    Me Ronald Hyppolite, Av Barreau de Port-au-Prince ; Haïti

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de YAMEOGO Léa : Faire part
Décès de Boro née Zan Salimata : Remerciements et faire part
Décès de François DABILGOU : Faire part
Décès de John Boureima KABORE : Faire part
Décès de Boniface Compaoré : Faire part
Décès du Dr Rakissouiligri Mathieu OUEDRAOGO : Remerciements et Programme des Messes
Décès de Mme ILBOUDO née OUEDRAOGO Clémentine Kielgwendé : Remerciements et faire part
In memoria : Dr Valère Dieudonné SOME
Décès de BARRO Korotoumou : Remerciements et faire part
Décès de COMPAORE Ablassé Sibiri Michel : Remerciements
Décès de Kayouré Jean Pascal OUEDRAOGO dit Vidinic : Remerciements
Décès de Adja OUANGRE Maïmouna épouse ZEBA : Remerciements et faire part
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés