Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Confirmation du non-lieu de Marcel Kafando : Le Collectif dénonce un énième déni de justice

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Norbert Zongo • • vendredi 18 août 2006 à 07h27min

La Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Ouaga qui a examiné le 16 août l’appel contre le non-lieu de Marcel Kafando dans l’affaire Norbert Zongo a confirmé l’ordonnance prise dans ce sens par le juge d’instruction. Dans la déclaration qui suit, le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques s’insurge contre cette confirmation et dénonce un énième déni de justice dans l’affaire Norbert Zongo.

Le mercredi16 août 2006, la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Ouagadougou, statuant sur l’appel de la partie civile, a confirmé l’ordonnance de non-lieu du juge Wenceslas Ilboudo dans l’affaire Norbert Zongo. Cette décision est à n’en pas douter, la confirmation, si besoin était encore, de la volonté du pouvoir de la IVe république d’enterrer le dossier Norbert Zongo.

En effet, l’ordonnance de non-lieu ne concerne pas seulement Marcel Kafando. Le juge Wenceslas dans ladite ordonnance indique non seulement qu’il n’y a plus lieu de poursuivre Marcel Kafando, mais également qu’il n’ y a pas lieu non plus de poursuivre contre X. Autrement dit, au terme de son instruction, le juge Wenceslas estime que ni Marcel Kafando, ni personne d’autre n’est l’auteur de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses trois compagnons.

Norbert Zongo a été assassiné, personne ne le conteste : ni le Procureur général, ni le Procureur du Faso, encore moins le juge Wenceslas lui-même. Mais personne ne l’a assassiné, tel est le résultat des investigations du juge Wenceslas, lesquelles ont duré sept (7) longues années avec des moyens ad-hoc importants tant du point de vue humain, matériel que financier (26 millions de FCFA). Voilà le vrai visage de la Justice du pouvoir de la IVe république !

On se souvient que dès le lendemain du crime commis contre Norbert Zongo, le gouvernement indiquait qu’il allait mettre en place une commission d’enquête chargée uniquement de rechercher « les causes de la mort du journaliste ». Aujourd’hui on en est encore là : Norbert Zongo et ses compagnons ont été assassinés, personne ne le conteste : telles sont « les causes de la mort ». Mais personne ne les a tués ! Telle est la conclusion de la Justice burkinabè

Pour le Collectif, cela est inacceptable ! C’est une provocation pure et simple à laquelle il ne peut pas ne pas répondre.

Le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques salue le courage et la bataille menée par une de ses composantes, le collectif d’avocats. Cette bataille a contribué, entre autres, à montrer le vrai visage de la Justice burkinabè aux citoyens, à l’opinion nationale et internationale. Mais cette justice telle qu’elle est, ne triomphera pas du peuple burkinabè. C’est bien au contraire notre peuple qui la façonnera à son image. C’est cette lutte que mène le Collectif contre l’impunité.

Aussi longue que soit la lutte contre l’impunité, le Collectif n’y renoncera pas pour autant.

C’est pourquoi :

- il dénonce cet énième déni de justice qu’est la confirmation de l’ordonnance du juge Wenceslas Ilboudo ;

- et appelle l’ensemble de ses structures, de ses militants, des démocrates et progressistes de notre pays à rester mobilisés pour les actions à venir, en vue d’exiger la vérité et la justice pour Norbert Zongo et ses compagnons et pour toutes les autres victimes des crimes impunis.

Honte à la justice du pouvoir de la IVe république, une justice aux ordres !

Vive la lutte contre l’impunité !

Vive le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques !

N’an laara an saara !

Ouagadougou, le 17 août 2006

Pour la Coordination nationale, le Bureau :

Pour le président du Collectif
Dr Henri Compaoré
MBDHP

Vice-président,
Tolé Sagnon
Collectif CGT-B

Vice-président,
Philippe Ouédraogo
Groupe du 14 Février

Rapporteurs

Jean Claude Méda,
AJB

Ernest R. Traoré
UGEB

Me Bénéwendé S. Sankara,
Collectif/Avocats

Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’incivisme et la corruption : Norbert Zongo, un exemple de combat
Assassinat du journaliste Norbert Zongo : 20 ans après, vérité et justice sont toujours attendues
Affaire Norbert Zongo : ‘’Mes souvenirs de reporter, 20 ans après...’’
20e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : A Fada N’Gourma, on a marché pour réclamer vérité et justice
Burkina : La justice française émet un avis favorable à l’extradition de François Compaoré
Extradition de François Compaoré : Les avocats de l’Etat burkinabè dénoncent « des sous-entendus insultants »
Extradition de François Compaoré : Tout sur l’arrêt du 13 juin 2018 portant demande de complément d’information
Demande d’extradition de François Compaoré : Le compte rendu de l’audience du 28 mars 2018 de la Cour d’Appel de Paris par Bruno Jaffré
Demande d’extradition de François Compaoré : Les requérants doivent patienter jusqu’au 13 juin 2018
Assassinat de Norbert Zongo : Les organisations de défense des droits humains dénoncent 19 ans d’impunité
17 ans après l’assassinat de Norbert Zongo, la SEPP en appelle au nouveau président Roch Marc Christian Kaboré
Poeme : Le temps passe, l’injustice demeure
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés