Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Prévention de la transmission mère-enfant : 66 professionnels pour le combat contre le VIH

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 18 février 2004 à 05h23min

L’atelier de formation sur la prévention de la transmission du VIH/Sida de la mère à l’enfant (PTME). Ouvert le 5 février 2004 à Ouagadougou, s’est achevé le 16 février dernier. Dix jours durant, les participants se sont formés aux stratégies de communication pour le changement de comportement sans risque de transmission du virus, à la nutrition à moindre risque pour la mère et le nourrisson.

Après Conakry en Guinée en juillet 2003 et Niamey (Niger) en octobre dernier, c’est à Ouagadougou la capitale burkinabè d’abriter le troisième atelier organisé par "Synergies africaines contre le Sida et les souffrances." Une douzaine d’experts venus de la Guinée, du Niger, du Mali, du Cameroun, de la France et du Burkina Faso se sont attelés à former les 66 participants dans les différents volets de la PTME.

Plusieurs volets, à savoir la prévention primaire de l’infection chez les femmes et leurs partenaire, la planification familiale pour éviter les grossesses précoces et celles non désirées chez les femmes séropositives, les soins prénatals, les soins au nouveau-né, la nutrition à moindre risque pour la mère et le nourrisson ont été abordés à cet atelier. Les participants dont quarante (40) travailleurs de la clinique Suka se sont en outre penchés sur l’aspect soutien psychosocial et lutte contre la discrimination et la stigmatisation.

L’engagement des participants

Après avoir pris part aux échanges d’expériences Sud-Sud et Nord-Sud en matière de prévention de la transmission verticale du VIH, les participants se sont engagés à "mettre en pratique efficacement les connaissances acquises au cour de l’atelier de formation dans le cadre de la mise en œuvre du programme PTME au Burkina Faso". Ils ont par ailleurs recommandé une restitution immédiate au niveau des sites représentés à cet atelier. La cérémonie de clôture présidée par Mme CHantal Compaoré, épouse du chef de l’Etat burkinabè, a été une occasion pour elle de féliciter et de remercier les participants, les formateurs et en particulier les partenaires à la lutte contre le Sida que sont l’ONUSIDA, les laboratoires Boehringer-Ingelhein, PBS Orgenics.

Tout en espérant la mise en pratique des nouvelles compétences des professionnels formés pour le bien-être des populations, Mme Chantal Compaoré a lancé un appel à toutes les bonnes volontés. Afin, dit-elle, "qu’elles apportent à Synergies africaines le soutien dont les premières dames d’Afrique ont besoin pour freiner la propagation de l’infection à VIH et des souffrances sur le continent africain".

Le secrétaire exécutif de Synergies africaines, M. Jean Stéphane Biatcha a pour sa part salué la tenue de cet atelier qui rentre dans le cadre de la réduction de la transmission verticale du VIH considérée comme l’une des trois priorités de l’action des premières dames de 2003 à 2005. Les deux autres étant la réduction de la mortalité maternelle et infantilo-juvénile et l’atténuation des souffrances de l’enfant africain. Quant aux laboratoires partenaires de Synergies africaines, ils ont réitéré leur disponibilité à appuyer les épouses des chefs d’Etat africains dans leur combat contre la pandémie du Sida.

Enok KINDO
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Modification du Code pénal : « La décision du Conseil constitutionnel est dépourvue de la moindre motivation », selon Pr Pierre Meyer
Nayala : L’ambassadeur Doulaye Corentin Ki a été inhumé dans son village natal
Rencontre gouvernement-syndicats du 23 juillet : L’Unité d’action syndicale invite le gouvernement à y mettre du sérieux
Modification du Code pénal : Le Conseil constitutionnel juge la loi conforme à la Constitution
Centre de formation Noëlie Beauty : Onze nouvelles coiffeuses prêtes à voler de leurs propres ailes
Fin du Programme DryDev : Les réalisations transférées à la commune d’Arbollé
Nuit de l’excellence de l’UFR/LAC : Les meilleurs étudiants récompensés
Fonds permanent de développement des collectivités territoriales : L’avenir des agents au cœur d’une assemblée générale
Mairie de Ouagadougou : Des travaux de voieries et d’équipements publics dans les arrondissements 4 et 6
Energies renouvelables : Des OSC plaident pour un accès aux services de qualité
Hervé Tapsoba, militaire radié : « Si nous revenons, c’est nous-mêmes qui allons conseiller nos petits frères… »
Lutte contre l’extrémisme violent : L’Union panafricaine pour le développement apporte sa contribution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés