Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Bobo-Dioulasso : Ignace Garcia conduit à sa dernière demeure

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 11 février 2004 à 09h59min

Le Frère directeur du collège de Tounouma garçons, Ignace Garcia Alonso mort assassiné le vendredi 6 février dans son bureau a été inhumé hier 10 février à Toussiana à 60 km au sud de Bobo-Dioulasso. Auparavant, hommage lui a été rendu au cours d’une messe à l’église de la paroisse Sainte famille de Tounouma.

Indignation, colère, consternation ! Les mots manquent pour qualifier la douleur de la communauté catholique, des élèves et des parents d’élèves, depuis l’annonce de la mort tragique du Frère Ignace Garcia précédemment directeur du collège de Tounouma garçons de Bobo-Dioulasso. Frère Ignace a été lâchement assassiné dans son bureau samedi dernier aux environs de 12 h 30 mn. Depuis, l’enquête judiciaire ouverte à cet effet a permis de mettre la main sur un suspect sérieux, un certain Ibrahim Diallo. Certaines sources laissent entendre que ce monsieur a la sale réputation d’être un parent d’élève hargneux et "prêt à tout" pour ses enfants.

Avant de conduire le Frère Ignace Garcia a sa dernière demeure, la communauté catholique, la famille Lasallienne à laquelle il appartenait, le monde éducatif et surtout les milliers d’élèves qui l’ont adopté et tant aimé depuis 1967 ont tenu à lui rendre, un dernier hommage. Un témoignage de reconnaissance mais aussi de regret et du refus de l’horreur lui a été rendu à travers des veillées de prière et une messe solennelle dite en sa mémoire Samedi dernier en Espagne et hier matin à l’église Sainte famille de Tounouma.

La messe de Bobo-Doiulasso a été dite en présence des parents du défunt, des autorités de la ville, du MESSRS et DU MEBA. Ignace Garcia, 63 ans, de nationalité espagnole a consacré une bonne partie de sa vie pour la cause des enfants. Il avait de grands projets telle la construction d’un centre agricole pour jeunes à Banfora financé par la congrégation Manos Unidas dont les travaux auraient même commencé.

A cela, on peut ajouter les travaux de réhabilitation qu’il envisageait au niveau du collège de Tounouma garçons. Avec sa mort prématurée, c’est tout un espoir qui vient d’être brisé. Malgré les mots de réconfort au cours de la lecture liturgique de Monseigneur Lucas Sanou du diocèse de Banfora représentant l’archevêque Anselme Sanou en déplacement, les fidèles étaient inconsolables.

"Le Frère Ignace Garcia a tout simplement été victime de la violence, une violence gratuite et stérile" a dit Monseigneur Sanou avant d’inviter la communauté au pardon comme Jésus Christ l’a fait sur la croix à Golgotha. Ignace Garcia repose désormais dans la ville paisible de Toussiana, localité située à quelques 60 kilomètres sur l’axe Bobo-Dioulasso-Banfora conformément au voeu des Frères de l’enseignement catholique (FEC) qui voudraient que leurs défunts y soient enterrés. Frère Garcia resquiescat in pace.!

Frédéric OUEDRAOGO


Qui était Ignace GARCIA ALONSO ?

Frère Ignace GARCIA ALONSO est né de Orencio GARCIA et de Leandra ALONSO le 31 juillet 1941 à Pedrosa del Rio Urbel, diocèse de Burgos (Espagne). Il était le benjamin de trois frères aînés et de cinq sœurs aînées. Il a commencé son Juvénat à Mollerusa, Premia de Mar de décembre 1955 à août 1958. Le Postulat a duré du 15 août 1958 au 21 novembre 1958. Le Noviciat du 21 novembre 1958 au 15 août 1960. Il prononce ses premiers vœux le 15 août 1960. Le Scolasticat se passe à Hérouville-Saint-Clair de 1960 à 1963. Il réussit le Bac en 1962, enseigne à Rabat de 1963 à 1965, obtient un certificat de Géologie en 1965. Il prononce ses vœux perpétuels le 11 juillet 1966.

En 1967 Il obtient la licence d’enseignement de sciences naturelles. Arrivé à Toussiana en octobre 1967. Affecté au Collège de La Salle (Ouagadougou) en 1969, il arrive à Tounouma en 1974. Il est nommé Directeur à Toussiana de 1975 à 1981. Il bénéficie d’une année sabbatique de 1981 à 1982. A Rome il participe à un stage pour les Frères au Centre International Lasallien (CIL). Après ce stage, il rejoint La Salle en 1982 comme professeur. En 1989 il est à Niamey et est Directeur de la communauté. En 1998, il est nommé Econome de District et vient à la communauté de Tounouma. En 2000 il rejoint la Communauté de la Maison Provinciale. En 2002, il retourne à Tounouma d’abord comme professeur et en septembre 2003 est nommé Directeur de la communauté de Tounouma.

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Jubilé d’or de l’UFC-Dori : Un rond-point baptisé du nom du Père Lucien Bidaud, fondateur de l’UFC
29e édition des Journées nationales de la qualité : Les meilleures entreprises récompensées
Protection de l’enfance : Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) devient Children Believe
Rentrée scolaire 2019-2020 : Le SYNATEB dénonce des « sanctions déguisées jamais égalées dans le secteur de l’éducation au Burkina »
Burkina : Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques célèbre ses 30 ans
Projet inclusion entrepreneuriale : Les vendeurs ambulants sensibilisés à formaliser leurs activités
Lycée Nelson Mandela de Ouagadougou : Les élèves et le personnel à l’école des règles de sécurité
ENAM : 1 641 nouveaux diplômés prêts à servir l’administration publique
Dori : L’Union fraternelle des croyants fête son jubilé d’or
Semaine nationale de la citoyenneté : La 16e édition met l’accent sur la contribution du citoyen à l’unité nationale
Justice : Un internaute mis aux arrêts pour incitation à la haine sur le réseau social Facebook
5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés