LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Occupation anarchique des voies des eaux pluviales : La délégation spéciale de Ouagadougou fait le ménage

Publié le mercredi 10 juillet 2024 à 22h40min

PARTAGER :                          
Occupation anarchique des voies des eaux pluviales : La délégation spéciale de Ouagadougou fait le ménage

Des pavés et des carreaux de boutiques, magasins, institutions financières et hôtels, anarchiquement installés sur les voies de drainage des eaux pluviales, sont décapés pour faciliter le curage des caniveaux, effectué par les ouvriers. C’est le président de la délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice Konaté, qui en a donné l’ordre, lors de sa visite terrain pour constater l’évolution des travaux de curage des caniveaux, ce mercredi 10 juillet 2024, dans la capitale burkinabè.

Les autorités municipales ont organisé une sortie terrain visant à inspecter plusieurs quartiers de la ville. Cette visite a permis de faire le point sur différents chantiers et de constater des situations nécessitant une intervention rapide et efficace. Cette initiative vise à renforcer les actions de la Mairie pour l’amélioration du cadre de vie des habitants.

Sur la rue Kiendrébéogo N. Didier, située dans le quartier Cité An 3, et sur la route menant au quartier Kamboinsin, dans l’arrondissement n°9 de Ouagadougou, le PDS, Maurice Konaté, a interpellé les occupants des places réservées au drainage des eaux pluviales. Il les a sommés de libérer ces espaces pour permettre aux ouvriers de bien accomplir la mission qui leur a été confiée.

Conscient des conséquences négatives de de la position de sa boutique pour la communauté et l’environnement, Hamidou Derra a exprimé ses regrets et son désir de rectifier les choses

La boutique de Derra construite sur le caniveau

À l’instar de Hamidou Derra, commerçant dans le quartier Cité An 3, ils sont plusieurs au sein de la ville, à avoir érigé leurs boutiques sur une partie des espaces aménagés pour le passage des eaux pluviales. Ces occupations illégales contribuent à l’obstruction des caniveaux, rendant les travaux de curage plus difficiles et augmentant les risques d’inondation pendant la saison d’hivernage.

Pour remédier à cette situation, Hamidou Derra a promis de prendre les mesures appropriées afin de ne pas entraver le bon déroulement des travaux de curage des caniveaux. Il s’est engagé à déplacer sa boutique pour libérer l’espace nécessaire au passage des eaux pluviales et à collaborer avec les autorités municipales pour trouver une solution durable.

Le PDS Maurice Konaté a encouragé les autres habitants à s’inspirer de l’exemple d’Odile Kaboré

Des exemples félicités

Ceux qui se sont installés, en respectant les règles d’urbanisme, ont été félicités par le PDS. Parmi eux, Odile Kaboré se distingue particulièrement. Propriétaire d’un commerce situé près d’un caniveau, elle a pris l’initiative de fermer la portion du canal passant devant son établissement, de sorte que cela n’entrave point les travaux de curage. L’attitude responsable d’Odile Kaboré est un exemple à suivre pour les autres commerçants et résidents. En respectant les normes d’urbanisme et en prenant des mesures pour préserver les infrastructures publiques, elle démontre l’importance de la coopération entre les citoyens et les autorités municipales.

L’équipe d’inspection municipale poursuit son opération de contrôle, dans le quartier de Boulmiougou, là, c’est un maquis dénommé “Le Classico” qui est installé autour d’un poteau électrique de haute tension. Le constat est le même à 100 mètres du bar. Un hangar a été aussi érigé autour d’un poteau électrique de haute tension.

La Mairie a invité le tenant du bar “Le Classico’’ à ne pas mettre la vie des citoyens en danger et lui a donné 24h pour se conformer aux normes

L’imprudence de certains débits de boissons

Un agent de la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL), a confié que ces installations mettent en danger la vie des citoyens qui fréquentent les lieux. L’ordre a été donc intimé aux personnes concernées de libérer immédiatement les poteaux, afin d’éviter un drame et permettre aux agents de la SONABEL de pouvoir faire leur travail en cas de besoin.

Maurice Konaté s’est réjoui des bons exemples qu’il a pu constater lors de la sortie terrain, soulignant l’importance de respecter les règles d’urbanisme pour le bien-être de tous. Il a particulièrement salué les initiatives de ceux qui, comme Odile Kaboré, ont pris des mesures pour préserver les infrastructures publiques et améliorer leur environnement. Ces actions responsables montrent que la collaboration entre les citoyens et la municipalité peut avoir un impact positif sur le cadre de vie.

Le PDS de la commune de Ouagadougou, Maurice Konaté, a prévenu que la Mairie se verra contrainte de faire usage de la force pour obliger ceux qui ne voudront pas collaborer

Pour lui, l’intérêt général doit primer sur tout, et il est essentiel que chacun respecte les réglementations pour le bien-être des populations. Cette détermination à appliquer les règles montre l’engagement de la Mairie à garantir un environnement sain pour tous les habitants de Ouagadougou.
Les autorités municipales continuent de travailler pour résoudre les problèmes d’occupation anarchique du domaine public, de destruction des infrastructures et d’installations illégales. Par ces actions, elles visent à créer une ville plus ordonnée, sécurisée et agréable pour tous. Et les habitants sont invités à collaborer avec la municipalité pour le développement harmonieux de la capitale.

Hamed Nanéma
Crédit photos : Bonaventure Paré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Ça c’est ménager la chèvre et le choux, parceque le MPRS pense qu’il tire son soutien chez cette masse "d’installés anarchiques" alors on décide de ménager la chèvre et le choux. Sauf que ces installations anarchiques empiétent largement les installations légales et obstruent largement les voies de passages. Allons seulement.

  • Jan jan, lorsque l’autorité pose une action salutaire il faut encourager et féliciter. Lorsque vous dites que le mpsr pense qu’il tire son soutien de cette masse d’installés anarchiques, vous faites ressortir votre aigreur en oubliant que cette anarchie est l’apanage des traîtres du 15 Octobre 1987 après l’assassinat de SANKARA, dont vous êtes sans doute supporter. Félicitations à la délégation spéciale de Ouagadougou.

  • Félicitations au PDS pour cette initiative. pendant, cela ne devrait pas être de une action ponctuelle. ça doit concerner tous les quartiers, surtout Wayalghin où certains bars occupent toute la rue et impossible pour les usagers de circuler. Idem pour les garages qui occupent toutes les voies dans certains quartiers. PSD, tenez bon et que ça serve de leçon pour les autres communes du Burkina.

  • @jan jan, étiez-vous obligé de réagir sur ce coup ? Un conseil : pour ne Pas paraître ridicule, efforcez-vous d’ignorer après lecture les articles sur les actions louables de nos autorités. Ce n’est Pas plus compliqué que ça !

  • En réalité, c’est dans l’ordre et la discipline qu’un peuple se construit et non à travers des slogans à l’emporte-pièce. Comme dit la devise du Brésil, "Ordem e progresso".

  • @Rodriguez, vous n’êtes pas obligé de me lire, surtout si je vous cause des réactions allergiques.

  • @Rodriguez,
    Je voulais juste vous préciser que je lisais et intervenais dans Fasonet et son forum, bien avant l’arrivée au pouvoir du MPRS, ....

  • @Floda
    Je n’ai jamais été supporteur de Blaiso et de ses compères révolutionnaires du 4 août 83. MPRS de Floda, allons seulement, .....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique