LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina/Justice : Les membres du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM), nouveau format, sont connus

Publié le mercredi 10 juillet 2024 à 17h40min

PARTAGER :                          
Burkina/Justice : Les membres du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM), nouveau format, sont connus

Le président du Faso a nommé, par décret du 5 juillet 2024, les membres du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) pour un mandat de trois ans. Cette nomination intervient après la mofification de la loi organique portant attributions, composition, organisation et fonctionnement du CSM, en avril 2024.

Ainsi, le CSM compte désormais, pour moitié, des non-magistrats. Une réforme accueillie, notamment par les syndicats des magistrats, comme une régression par rapport aux réformes de 2015 (le CSM était jusque-là présidé par le président de la Cour de cassation, son vice-président, le premier président du Conseil d’État etil décidait des nominations et affectations des magistrats du siège et du Parquet...).

Pour ce premier mandat sous le nouveau format, en plus des magistrats, les membres du CSM sont constitués de personnalités de diverses organisations professionnelles.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Bonjour, je suis tellement fière de notre pays et surtout de son excellence Monsieur le Président Ibrahim Traoré, et l’ensemble de son gouvernement, je tiens à féliciter son excellence d’avoir nominé les non magistrats et d’appliquer ce projet de loi, qui selon moi va contribuer à réunir, et à consolider notre fraternité entre citoyens Burkinabé, depuis longtemps divisé par le manque des personnes non magistrats dans nos différents tribunal et parquet, pour dire que une chose c’est de faire le droit, une autre c’est être un être humain avant de juger, mais lorsque vous faite un tour à la justice lors des jugements ou dans les maisons d’arrêt vous concluez que c’est juste des magistrats qui on fait le droit et ils se sont transformés eux même en droit, il n’y a plus se côté humain en eux. Avec ce projet de loi qui va mixé les non magistrats avec les magistrats, je pense bien que la justice sera maintenant plus juste et humain, pour une vraie égalité. Par ce que tous sont égaux en droit. Que Dieu bénisse le Burkina Faso et tout ces femmes et hommes qui cherche à réunir les citoyens comme son excellence Monsieur le Président Ibrahim Traoré et l’ensemble du gouvernement... merci a vous lefaso.net pour vos informations

  • Le nouveau format même s’il n’est pas du goût des acteurs principaux, est une grande bonne nouvelle pour le pays. Désormais plus d’otages d’une institution par un groupe d’individus

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Access International Studies devient Access International Group