LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina/Education : La 9e édition de la Semaine nationale de l’information et de l’orientation post bac se tient du 8 au 13 juillet 2024

Publié le mardi 9 juillet 2024 à 21h15min

PARTAGER :                          
Burkina/Education : La 9e édition de la Semaine nationale de l’information et de l’orientation post bac se tient du 8 au 13 juillet 2024

La 9e édition de la Semaine nationale de l’information et de l’orientation (SIO) post bac se tient du 8 au 13 juillet 2024, au pavillon Arc en ciel du SIAO. La cérémonie officielle d’ouverture est intervenue ce 9 juillet 2024. Organisée par la direction générale du conseil à l’orientation universitaire et des bourses, la SIO se veut un cadre d’information des nouveaux bacheliers, sur les filières existantes ainsi que les structures de formation. Elle permet ainsi aux bacheliers, de faire des choix éclairés sur leur future carrière, en ayant connaissance des atouts et des contraintes liés à leur future profession. Pour la présente édition, ce sont 90 universités publiques et privées qui prennent part à la SIO où sont attendus environ 12 000 visiteurs.

Permettre aux nouveaux bacheliers d’avoir connaissance des filières de formations existantes, des instituts qui offrent ces formations ainsi que les débouchés professionnels qui se présenteront à eux à l’issue de la formation, c’est là toute l’ambition du comité d’organisation de la SIO. A en croire le ministre de l’enseignement supérieur, Pr Adjima Thiombiano, la SIO se présente non seulement comme un espace d’informations pour les futurs étudiants mais aussi de sensibilisation des parents sur la fiabilité des instituts et universités présents sur le territoire national, quant à la qualité des formations offertes.

Pr Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur

La SIO va également constituer un cadre de découverte des réformes engagées par le ministère de l’Enseignement supérieur. Selon le Pr Adjima Thiombiano, un référentiel des filières prioritaires pour le développement du Burkina a été dressé et l’accent sera mis sur la formation des étudiants dans ces différentes filières. Elles sont en rapport avec les domaines de l’agriculture, de l’industrie textile, du génie mécanique, etc. La SIO se tient d’ailleurs sur le thème, « opportunités de financement des filières prioritaires au Burkina Faso », pour mieux édifier les nouveaux bacheliers et leur faire connaître les critères de sélection.

Autre réforme engagée par le ministère, la mise en place de quota par filière en ce qui consiste l’octroi de la bourse nationale. « Généralement quand l’étudiant postule pour la bourse, on la lui accorde sur un certain nombre de critères comme la moyenne mais on ne regarde pas quelles sont les filières dans lesquelles l’étudiant veut s’engager. Si bien qu’à la fin, on arrive à une pléthore d’étudiants dans certaines filières, alors qu’il y a des filières porteuses nécessaires pour le développement du pays où nous n’enregistrons pas d’étudiants », explique Pr Adjima Thiombiano. Le quota fixé devrait ajoute-t-il, permettre d’avoir une meilleure maîtrise des bourses et une meilleure visibilité des produits qui seront issus de ces filières.

Vue des participants

Au cours de la SIO, les nouveaux bacheliers auront droit à des communications sur les filières prioritaires de l’enseignement supérieur, les offres de bourses nationales et internationales, les conditions à remplir pour bénéficier des services du CENOU, les procédures d’inscription sur la plateforme Campus Faso, ainsi que des entretiens individuels et collectifs. Ils pourront également visiter les stands des 90 universités (14 publiques, 73 privées et 3 étrangères) présentes au pavillon arc en ciel pour faire découvrir leurs offres de formations.

La 9e édition de la SIO est parrainée par Yacouba Zabré Gouba, ministre de l’énergie, des mines et des carrières et Pr Halidou Tinto, directeur de recherche à l’IRSS. Yacouba Zabré Gouba a, au nom des parrains, invité les bacheliers à se faire assister pour faire des choix éclairés et adéquats, afin d’accroître leurs chances de réussite et d’insertion socio-professionnelle. « Au cours de cette semaine, vous serez informés et orientés sur les cursus, formations et emplois de vos choix. Ecoutez donc attentivement les conseillers d’orientation et posez toutes les questions sans exception aucune. Ne laissez aucune place à la désinformation et aux fake news. Saisissez cette occasion pour accéder à toutes les informations relatives aux opportunités de financement des filières prioritaires de l’enseignement supérieur au Burkina Faso », a-t-il lancé à ses filleuls.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Access International Studies devient Access International Group
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?