LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Galian/Prix spécial AFP-PME : Mahamadi Sebego des Éditions Sidwaya reçoit son chèque d’une valeur d’un million de francs CFA

Publié le vendredi 5 juillet 2024 à 16h19min

PARTAGER :                          
Galian/Prix spécial AFP-PME : Mahamadi Sebego des Éditions Sidwaya reçoit son chèque d’une valeur d’un million de francs CFA

Mahamadi Sebogo des Éditions Sidwaya, lauréat du prix spécial de l’AFP-PME initié dans le cadre de la 27e édition des prix Galian, a reçu son chèque d’une valeur d’un million de francs CFA des mains du directeur général de l’Agence de financement et de promotion des Petites et moyennes entreprises (AFP-PME), Issa Traoré. La cérémonie s’est déroulée ce vendredi 5 juillet 2024, au sein de l’agence à Ouagadougou.

Le 14 juin 2024 s’est tenu à Ouagadougou, la 27e édition des prix Galian. Un rendez-vous pour magnifier l’excellence au sein des hommes et des femmes de média à travers une récompense des meilleures œuvres des journalistes. À cette occasion, l’AFP-PME a initié un prix spécial consacré aux meilleures productions journalistiques en lien avec les PME et l’entrepreneuriat. Pour cette première édition de ce prix, la palme est revenue au journaliste des Éditions Sidwaya, Mahamadi Sebego. Ce vendredi 5 juillet 2024, le lauréat a reçu son chèque d’une valeur d’un million de francs CFA, des mains du directeur général de l’AFP-PME, Issa Traoré.

Le prix spécial de l’AFP-PME a été institué pour motiver les journalistes à s’intéresser aux questions économiques. « Un acteur économique est amené à rechercher des opportunités et à prendre des décisions. Une bonne décision, c’est une décision qui est prise sur la base de la bonne information. Pour cela, nous avons fait le constat en parcourant les différents médias que la place qui est accordée à l’information économique est très faible. Notre volonté est d’encourager les journalistes à s’intéresser aux questions économiques. Ce n’est qu’un premier pas. Nous pensons pouvoir encore faire mieux pour aider les journalistes. Ils ont la méthodologie de traitement de l’information. Et seule leur information peut être perçue comme une bonne information qu’il faut utiliser pour prendre des décisions », a déclaré le directeur général de l’AFP-PME, Issa Traoré.

L’AFP-PME ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, a rassuré le directeur général de l’Agence, Issa Traoré.

De son côté, Mahamadi Sebogo a dit être animé par un sentiment de joie et de satisfaction car, « ce n’est pas tous les jours qu’on célèbre le travail des journalistes ». La production qui lui a permis de décrocher ce prix spécial a porté sur : « Entrepreneuriat agroécologique : un pourvoyeur d’emplois verts en quête d’accompagnement ». Aux dires du lauréat, l’entrepreneuriat agroécologique est un modèle de production agricole durable qui est en voie de développement et qui offre des opportunités d’employabilité pour les jeunes. Pour réaliser son reportage, M. Sebego est allé à la rencontre de jeunes entrepreneurs (hommes comme femmes) qui s’investissent dans le secteur de l’agroécologie. Si ces jeunes font des merveilles dans ledit secteur, il a révélé qu’ils font face à des contraintes en termes d’accompagnement, de financement, de marché, et de visibilité. « C’est l’ensemble de tout cela que nous avons essayé de mettre en exergue et qui nous a permis de décrocher le prix », a-t-il indiqué.

Le lauréat du prix spécial AFP-PME, Mahamadi Sebego

Pour lui, l’initiative de l’AFP-PME est à saluer. « Ce n’est pas tout le monde qui comprend l’importance de l’information économique et financière. En mettant en place ce prix, l’AFP-PME témoigne l’importance qu’il accorde au traitement de l’information économique et financière dans les médias. Notre pays est dans la dynamique de la souveraineté. Il n’y a pas de souveraineté politique sans souveraineté économique. Il n’y a pas souveraineté économique sans un secteur privé fort et dynamique. Il n’y a pas de secteur privé fort et dynamique sans des PME qui représentent presque 90% de notre tissu économique. Les entreprises ont besoin d’accompagnement financier, technique et de la visibilité. Les médias ont un grand rôle à jouer. J’invite les confrères à adopter ce prix et à produire des œuvres de valorisation des PME et du savoir-faire local », a-t-il conclu.

Les participants ont posé pour la postérité

Pour rappel, l’AFP-PME a pour mission principale de contribuer au développement du secteur privé par le soutien à la promotion d’une dynamique entrepreneuriale et à l’émergence d’un tissu de Petites et moyennes entreprises (PME) burkinabè viables et compétitives. À cet effet, elle est chargée de procéder au financement direct des projets de PME de droit burkinabè installées au Burkina Faso en synergie avec les banques, les établissements financiers et toutes structures d’appui aux PME, des produits financiers innovants et diversifiés, d’offrir des services non financiers, sous forme de formation, d’information, de sensibilisation, d’incubation de projets d’entreprise, de promotion, de mise en relation avec des partenaires et de formuler et assurer l’exécution des projets et programmes de développement en faveur des PME. Le montant des financements va d’un million de francs CFA à 100 millions de francs CFA.

L’assistance lors de la cérémonie de remise de chèque

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Photographie : Quelques conseils sur le choix des objectifs
Photographie : Quel appareil choisir pour débuter ?