LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Avis de recrutement d’un.e chargé.e de projet Gouvernance Alimentaire pour Rikolto à Ouagadougou

Publié le dimanche 7 juillet 2024 à 14h04min

PARTAGER :                          
Avis de recrutement d’un.e chargé.e de projet  Gouvernance Alimentaire pour Rikolto à Ouagadougou

Introduction

Rikolto est un réseau international d’organisations ayant plus de 50 ans d’expérience en matière de partenariat avec les acteurs de la chaîne alimentaire en Afrique, en Amérique latine, en Asie et en Europe . Notre mission est d’œuvrer pour un revenu durable pour les agriculteurs et une alimentation nutritive et abordable pour tous. Nous facilitons les relations entre les entreprises alimentaires, les gouvernements, les instituts de recherche, les institutions financières et les organisations de producteurs autour d’une question centrale : "Comment nourrir le monde demain ?"

En Afrique de l’Ouest, Rikolto dispose d’un bureau régional qui couvre 6 pays : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali et Sénégal.

Rikolto en Afrique de l’Ouest, met en œuvre un programme de promotion de systèmes alimentaires durables dénommé « Good Food For Cities – GF4C ». Ce programme œuvre à ce que « Les environnements alimentaires urbains et les chaînes d’approvisionnement alimentaire soient plus inclusifs, résilients et favorisent une alimentation saine, durable et nutritive (SDN) pour tous les citoyens, en particulier les femmes, les jeunes et les groupes vulnérables dans au moins 4 villes d’Afrique de l’Ouest ».

Le programme couvre pour l’instant le Burkina Faso et le Sénégal, à travers les Villes de Bobo Dioulasso et Ouagadougou, Dakar et Thiès.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme, Rikolto, en partenariat avec trente-cinq partenaires, dont ICLEI Africa en tant que chef de file, a obtenu un financement de l’Union Européenne pour mettre en œuvre le projet AfriFOODLinks, qui couvre la période de décembre 2022 à novembre 2026.

AfriFOODLinks vise à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle tout en produisant des résultats positifs pour le climat et l’environnement et en renforçant la résilience socio-écologique dans plus de soixante-cinq villes, en se concentrant sur cinq villes africaines, dont Ouagadougou.

Plus précisément, le projet vise à :

1) promouvoir les changements publics vers des régimes alimentaires sains et durables ;

2) transformer les environnements alimentaires urbains par le biais d’expériences sociotechniques concrètes ;

3) promouvoir une gouvernance multi-acteurs inclusive afin de donner aux fonctionnaires, aux petites entreprises établies et informelles, aux communautés, aux jeunes et aux femmes les moyens de s’approprier et de façonner leurs systèmes alimentaires ; et

4) accélérer la création d’entreprises agroalimentaires innovantes, dirigées par des femmes et des jeunes, afin de soutenir la création de valeur ajoutée locale et la participation économique de tous.

AfriFOODLinks vise à soutenir le changement dans les systèmes alimentaires de cinq villes africaines pilotes (dont Ouagadougou au Burkina Faso) et invite 10 villes africaines (dont Dakar au Sénégal) et 5 villes européennes à les rejoindre dans un voyage d’apprentissage mutuel, à partager leur travail sur les systèmes alimentaires innovants et à co-concevoir des projets pilotes spécifiques. Grâce à un ensemble varié d’interventions AfriFOODLinks, ces villes deviendront des sources d’inspiration pour les transitions des systèmes alimentaires urbains à travers le continent.

AfriFOODLinks vise à créer un réseau florissant de villes en Afrique et au-delà, dans lequel les systèmes alimentaires et la nutrition sont fermement établis dans l’agenda de la gouvernance locale. Les plateformes de gouvernance multipartites dirigées par les citoyens permettent à des voix diverses d’informer les politiques et les processus de planification urbaine qui promeuvent la sécurité alimentaire et nutritionnelle et les pratiques régénératrices de l’environnement.

Pour réaliser cette vision, AfriFOODLinks s’est fixé cinq objectifs transversaux qui seront mis en œuvre par le biais de sept modules de travail (WP).

1. Construire, par le biais d’une collaboration multipartite, une base de connaissances et de preuves orientée vers l’action, nécessaire pour développer et fournir des systèmes alimentaires urbains résilients dans les villes africaines.

2. Soutenir le développement de plateformes de gouvernance alimentaire multipartites dirigées par les citoyens, qui garantissent que des voix diverses et vulnérables sont entendues pour soutenir la création de connaissances et l’élaboration de politiques au niveau local.

3. Améliorer la structure et les performances d’environnements alimentaires spécifiques, en collaboration avec les systèmes informels, afin d’améliorer l’accès physique et économique à des aliments nutritifs, en encourageant l’adoption de régimes et de pratiques alimentaires sains et durables, tout en démontrant que la régénération de l’environnement est possible grâce à la transformation des systèmes alimentaires.

4. Renforcer les écosystèmes entrepreneuriaux à petite échelle en surmontant les obstacles qui empêchent les acteurs vulnérables de la chaîne alimentaire (par exemple, les petits exploitants agricoles, les MPME dirigées par des jeunes et des femmes, les vendeurs informels) de créer des entreprises alimentaires [circulaires] rentables qui contribuent à une alimentation saine, nutritive et durable.

5. Augmenter et renforcer les opportunités d’échange et les partenariats entre l’Union européenne (UE) et l’Union africaine (UA) pour un apprentissage mutuel, s’associer aux projets existants dans le cadre de la priorité HLPD-FNSSA[1] de l’UE et de l’UA, diffuser et adopter des pratiques de commerce équitable, et soutenir les voix africaines dans l’élaboration d’agendas alimentaires urbains mondiaux.

6. Développer un réseau de villes de référence dans lesquelles les systèmes alimentaires circulaires et la nutrition sont fermement établis dans l’agenda de la gouvernance locale.

Aperçu du Poste :

Dans le cadre de son projet AfriFOODLinks, Rikolto en Afrique de l’Ouest est à la recherche d’un(e) Project Officer « Gouvernance Alimentaire », responsable de la coordination des actions de renforcement des processus de gouvernance multi-acteurs et de facilitation des relations d’affaires durables entre les acteurs des chaines de valeur dans le cadre du Programme GF4C :
Basé à Ouagadougou, Le Project Officer sera chargé de planifier, organiser, suivre et capitaliser la mise en œuvre des activités sur le terrain en collaboration avec l’équipe GF4C de Rikolto WA et les partenaires de Rikolto.

Principales Responsabilités :

• Appuyer la conception et de la mise en œuvre des activités du WP2 du projet AfriFOODLinks :
o Évaluer de la gouvernance existante en matière d’alimentation (politiques, processus, structures, capacités) et le système alimentaire de la région urbaine dans les villes d’intervention de Rikolto ;
o Organiser de dialogues sur l’alimentation dans les villes ;
o Renforcer des processus de gouvernance alimentaire urbaine formels et informels ;
o Compiler des orientations/recommandations en vue de l’élaboration de politiques ;
o Renforcer les capacités d’action à tous les niveaux.

• Contribuer à la facilitation des relations d’affaires durables et inclusives dans le cadre du programme global GF4C de Rikolto WA.

• Contribuer à la mise en œuvre des activités du WP4 de AfriFOODlinks :

o Contribuer à l’Identification des informations pertinentes existantes et supplémentaires requises pour la préparation du projet ;
o Contribuer à la réalisation de la Cartographie de l’environnement des consommateurs vulnérables, des écoles et des détaillants en alimentation ;
o Mise en œuvre et évaluation d’interventions concrètes visant à améliorer les environnements alimentaires en particulier celles relatives à la construction de relations d’affaires durables et de gouvernance alimentaire.

• Appuyer le coordonnateur du projet AfriFOODlinks dans la mise en œuvre du WP6 sur l’apprentissage mutuel, échanges, communication et sensibilisation sur les résultats du projet.
• Appuyer la mise en œuvre globale du Programme GF4C de Rikolto en Afrique de l’Ouest notamment, les celles relatives à la facilitation de relations d’affaires inclusives, la professionnalisation des OP, la gouvernance des systèmes alimentaires.
• Contribuer à la mise en œuvre d’autres projets/programmes de Rikolto.
• Assurer le rapportage des actions de tous les projets dans lesquels il est impliqué et contribuer à celui du Programme Global GF4C de Rikolto WA
• Contribuer à la formulation de nouveau projets pour le programme GF4C.

Qualifications

• Un diplôme universitaire (BAC+3 ou 4) dans une discipline liée à l’agriculture, l’économie agricole, la sociologie, la gestion ou l’équivalent par l’expérience.
• Au moins 3 ans d’expérience professionnelle pertinente.
• Une expérience avérée dans la conduite de processus multi acteurs : engagement des acteurs, construction de la vision partagée, co-construction, mise en œuvre et suivi du processus multi-acteur, etc.
• Une expérience avérée dans l’accompagnement des entreprises et coopératives agricoles,
• Bonne connaissance en développement des chaînes de valeur agricoles, en particulier la production maraichère
• Bonne connaissance sur les systèmes alimentaires ouest africains et les défis pour l’accès des populations à une alimentation saine, en particulier au Burkina Faso,
• Bonne connaissance en renforcement organisationnel d’entreprises et coopératives agricoles
• De bonnes connaissance en suivi-évaluation.
• Une connaissance de l’agroécologie et une expérience dans la gestion des finances et de l’administration seraient un atout.
• Excellente connaissance du français, de l’anglais et de la langue Moore.
• Bonne connaissance des logiciels Word, Excel et PowerPoint.
• Excellente aptitude en rédaction et en communication.
• Une bonne connaissance du monde rural et des organisations de producteurs au Burkina Faso et plus précisément de la région du Centre.

Exigences du poste

• Avoir une expérience de travail dans une ONG
• Faire preuve d’une bonne autonomie et être capable de prendre des initiatives.
• Capacité à travailler en équipe pluridisciplinaire.
• Être proactif et respecter les délais.
• Capacité de travailler sous pression.
• Faire preuve de flexibilité et d’engagement pour la cause de l’organisation.
• Possibilité d’effectuer des missions hors de Ouagadougou,
• Maitrise de l’anglais
• Être disponible.

Ce que nous offrons

Nous offrons un environnement de travail stimulant au sein d’une organisation professionnelle internationale dotée d’un personnel très dévoué. Nous proposons un contrat national d’un an basé sur les conditions de travail locales de Rikolto, avec une rémunération intéressante, intégrant entre-autre, une assurance maladie pour l’employé et les personnes à charge autorisées. Contrat renouvelable en fonction des performances.

Le/la candidat(e) est placé(e) sous l’autorité de la Directrice Régionale du Programme Good Food for Cities pour l’Afrique de l’Ouest, à qui il/elle rend compte.

Champ d’application géographique : Niveau national.

Lieu d’affectation : Ouagadougou

Comment postuler ?

Les candidats intéressés peuvent soumettre leur CV, lettre de motivation et lettre de candidature à par courrier électronique à l’adresse jobs.westafrica@rikolto.org au plus tard le 25 juillet 2024 à 23h59. Les candidats retenus seront notifiés de l’entretien par mail.

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
INSD : Avis de recrutement de 500 agents recenseurs