LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Coopération Bénin-Niger : Vers une mise en place d’une commission tripartite « en vue d’un retour à la normale »

Publié le mardi 2 juillet 2024 à 19h16min

PARTAGER :                          
Coopération Bénin-Niger : Vers une mise en place d’une commission tripartite « en vue d’un retour à la normale »

Les relations entre le Bénin et le Niger se décrispent. Selon le communiqué sanctionnant la visite des deux anciens présidents du Bénin au Niger le 24 juin 2024, l’audience que le président nigérien a accordée à ses homologues du Bénin s’est terminée sur « une note d’espoir ».

Il faut rappeler que les deux présidents du Bénin, Nicéphore Soglo et Dr Yayi Boni, ont effectué une visite d’amitié et de travail au Niger, en vue d’échanger avec les autorités nigériennes sur la crise qui prévaut entre les deux pays voisins.

Lire aussi : Niger - Bénin : Un oléoduc où le pétrole ne coule plus, et deux pays au bord de l’affrontement

A l’issue de cette visite, le Chef de l’État, le Général Abdourouhamane Tiani, « a accepté le principe de la mise en place d’une commission tripartite en vue d’un retour à la normale de rapports garantissant » la sécurité commune et débouchant sur la reprise des échanges socio-économiques dans un climat apaisé.

Lefaso.net

Crédit photo : Nasuba info

PARTAGER :                              

Messages

  • Bravo à son excellence Monsieur le président du Niger qui montre sa compétence intellectuelle.

  • Ou quand la diplomatie cède le pas à la basse flatterie, alors qu’en fait, la cause de ce fraternel rapprochement n’est qu’une histoire de gros sous :
    Le gouvernement nigérien a annoncé avoir obtenu 400 millions de dollars de son partenaire chinois, au titre d’une « avance » sur ses ventes prochaines de pétrole brut dont la commercialisation doit débuter en mai, ont rapporté le 13 avril 2024 les médias officiels nigériens. Cet apport devrait permettre à ce que la junte puisse faire fonctionner son administration pendant les prochains mois, ça permettait au Bénin aussi d’avoir des rentrées fiscales et ça permettait à la Chine, qui est l’acteur principal au Niger en termes d’investissement tout secteur confondu, de rentabiliser son investissement.
    En prévision des ventes du brut, le partenaire chinois s’est engagé à verser une avance de 400 millions de dollars que le Niger devra rembourser sur un an, avec un taux d’intérêt de 7%.
    Hors, les exportations devaient commencer début mai...
    La CNPC acceptera-t-elle de rallonger le délai de remboursement ?
    Lorsqu’ils se seront enfin entendus sur la reprise de l’exploitation, pourront-ils s’y livrer en toute sérénité ? Tous ne sont pas de cet avis :
    "Dans la nuit du 16 juin, le Front patriotique de libération (FPL) a mis à exécution sa menace en mettant hors d’usage un important tronçon du pipeline à titre de premier avertissement à la junte de Niamey" : voici ce qu’on peut lire dans le communiqué publié par le Front patriotique de libération sur internet, qui affirme aussi que "le pétrole ne coulera pas sans justice sociale".
    Espérons une solution rapide qui puisse bénéficier aux deux peuples (ou à leurs dirigeants... on ne peut jamais être sûr) et ne point décourager le "partenaire" chinois, dont la célèbre patience est mise à rude épreuve par les turpitudes africaines.
    Pour conclure, si Tiani détient des "éléments précis et documentés" quant à la "présence de forces étrangères hostiles le long de la frontière commune", qu’attend-t-il pour présenter les preuves devant l’ONU, comme l’ont fait les voisins maliens... Ah ben, non, on attend toujours...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique