LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Réalisation de clips vidéo : Ces « artistes » qui portent le Burkina dans une autre dimension

Publié le mardi 2 juillet 2024 à 10h22min

PARTAGER :                          
Réalisation de clips vidéo : Ces « artistes » qui portent le Burkina dans une autre dimension

Le Burkina Faso regorge de talents dans la réalisation de clips vidéo. La qualité est de plus en plus au rendez-vous et les artistes n’ont plus à rougir à la vue des clips réalisés dans certains pays de la sous région où l’industrie musicale est plus développée. Nous avons glané quelques infos sur cinq réalisateurs de clips qui ont le vent en poupe et qui font la fierté du pays.

David Armel Sawadogo

S’il y a bien un réalisateur de clips vidéo qui est énormément sollicité en ce moment, c’est bien David Armel Sawadogo de Destiny, un groupe qu’il a confondé avec Cheick Tidiane Ouédraogo. L’homme qui se définit comme étant un entrepreneur audiovisuel, a réalisé les clips de plusieurs artistes burkinabè tels que Amzy, Toksa, Blem, Reman, l’Elue, Elty, Djeli Karim, etc.

David Armel Sawadogo n’est pas un parvenu dans le domaine. Après deux ans d’études en Pharmacie à l’université de Ouagadougou et après avoir fait quelques petits boulots, système D oblige, il prend le large et s’inscrit dans une université aux États-Unis. Et vu que le coût des études en audiovisuel était assez cher, il décide d’étudier la gestion d’entreprise, la communication et le leadership. Parallèlement à cela, il commence dans l’audiovisuel en autodidacte avant de suivre des formations intensives. A la fin de ses études, en 2015, et après s’être fait une petite renommée au pays de l’Oncle Sam, il rentre au bercail en 2019. Depuis lors, il enchaîne les tournages avec des artistes de renom de la musique burkinabè et a glané des trophées. Il remporte deux fois le trophée du réalisateur de clip vidéo de l’année aux Faso Music Awards en 2023 et 2024.

Ives Edgard Bonkoungou

On ne compte plus les clips vidéo qu’il a réalisés. Dez Altino, Fadeen, Wendy, Youmali, Natou, Tabali la Merveille, Charly Baby, etc. Curieux et créatif, Ives Edgard Bonkoungou a eu pour mentor le cinéaste Gaston Kaboré, fondateur de l’Institut Imagine. Il a passé cinq longues années à apprendre auprès de ce monument du 7e art, lauréat de l’Etalon de Yennenga en 1997. « Je n’ai pas de secret. Ce qui me plait dans ce métier, ce sont les jeux et la créativité qu’il y a, car en même temps que tu t’amuses, tu crées. Et ce qui en ressort plaît aux gens. Je regarde beaucoup de clips vidéo et je m’en inspire au quotidien. Je n’hésite pas à crier [Waouh !!!] lorsque c’est vraiment bien fait », raconte-t-il.

Ives Edgar Bonkoungou a également un pied dans le cinéma. Il a réalisé « Wam peega » (Morceau de calebasse en langue mooré) sélectionné en 2013 au FESPACO, « Ma belle-sœur à tout prix », en février 2016, « Maman oublie-moi » en 2019 et « Tallco Poullo en ville » en 2023.

Sylvester Mensah (Raywox)

Derrière son regard timide, se cache un génie de la caméra. Responsable de DC Factory, cette boîte qui a réalisé les premiers clips de l’artiste Huguo Boss et Last Kings 226, Raywox sait s’y prendre en matière d’effets spéciaux et d’animations en 2D et 3D.

Les clips de certains artistes comme Bill Aka Kora, Awa Melone, Greg Burkimbila, Nabalum, David le Combattant, Floby, Imilo le Chanceux, Elty, Queenzy… portent sa signature. En 2022, il remporte le prix du meilleur clip vidéo aux Faso Music Awards (FAMA) en 2022 avec le clip Poko de Alif Naaba. Le retour du brave de Duden J réalisé par sa boite a remporté le prix du meilleur clip vidéo aux Kundé en 2023.

San Remy Traoré

Le magicien de l’image derrière les hits de Kayawoto, le roi de la Maouland, c’est bien lui, San Remy Traoré. Avec son poulain, il ne lésine pas sur les moyens pour réaliser des clips vidéos bling bling comme Rakanra Biiga ou encore Toongo tourné à Dubaï.

Titulaire d’une licence en sociologie de la communication et passionné de rap, il est le fondateur de la maison de production Propulsion. Il a embrassé le métier de l’audiovisuel en autodidacte, avant de se perfectionner à travers des formations en ligne. Il a réalisé les clips de plusieurs artistes de renom comme Malika la Slameuse, Will B Black, Limachel, Privat, et de jeunes poulains comme Latima, Melyn… Plusieurs fois nommé aux FAMA dans la catégorie meilleur réalisateur de clips vidéo de l’année, il a remporté l’édition de 2020 et 2021.

Herman Agbaglo de Graphic Architect

C’est un réalisateur de clips vidéo qui ne laisse pas indifférent. Sa dernière pépite, le clip « Saaga » de Dez Altino sorti au mois de juin est de belle facture. Le clip « Tout le monde et personne » du mâle Alpha du rap burkinabè, Smarty, porte également sa signature. Faity Baby, Fleur, Badenya Seyba et Yacou, Shany Bess, Floby, Razben, Fisher Alpha… la liste est longue comme un bras.

Notons que cette liste est loin d’être exhaustive, car les talents ne manquent pas dans le domaine. Il y a Roland Zanré de Conviction Pictures ou encore le doyen Gideon Vink, bien que celui-ci ait repris récemment la caméra pour quelques projets comme Stewball d’Alpha Blondy ou Amina de Duden J. Il y a de quoi être fier de tous ces passionnés de l’image, toujours créatifs, qui rehaussent encore plus haut, le drapeau du Burkina Faso, malgré les adversités.

HFB
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Ça fait vraiment plaisir de voir enfin le visage de ces créateurs. Grâce à qui nous regardons de magnifiques clips vidéo. Bravo à eux et merci à Lefaso.bf pour cet article.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Musique : Kindiss, le roi du binon, est décédé