LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : Le ministre de l’Administration territoriale réitère aux présidents des délégations spéciales, l’interdiction de vente de terrains

Publié le dimanche 30 juin 2024 à 21h45min

PARTAGER :                          
Burkina : Le ministre de l’Administration territoriale réitère aux présidents des délégations spéciales, l’interdiction de vente de terrains

Dans cette circulaire adressée aux gouverneurs de régions, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité déclare que certains présidents de délégations spéciales se livrent à la vente de terrains dans leurs ressorts.

Une pratique qui selon le ministre, met à mal les valeurs de bonne gouvernance prônées par les plus hautes autorités du pays.
Il invite par conséquent les gouverneurs à instruire les présidents de délégations spéciales à mettre un terme à la pratique.

L’intégralité de la circulaire ci-dessous.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Le mieux c’est de sanctionner en application de la loi car les PDS ne sont pas des enfants qu’il faut sensibilisés tous les jours.
    Sinon, le ministère même est responsable.

  • Les pauvres innocents ne savaient pas que c’était "MAL" de faire ça.
    Mais de qui se moque-t-on, entre la répression aveugle, sans avertissement et la prévention après le crime, le deux poids, deux mesures est toujours bien présent, malgré les populistes discours.
    Ainsi, le "plus rien ne sera jamais comme avant", fonctionne aussi bien que sous l’ancien régime et la démocratie n’y est pour rien.
    Quand ce régime prendra fin, la justice de notre pays en aura pour des années , entre le traitement des exploiteurs du peuple et les arrestations abusives.

  • Je n’ai personnellement pas compris cette note. Est-ce les PDS qui vendent ou est-ce qu’ils autorisent les ventes de parcelles/ En outre, de quels types de parcelles parle-t-on. Sinon, il est avéré que le découpage et le bornage des terrains sis hors lotissement se poursuivent allègrement après une période d’observation. Les gens ont pris goût à cette affaire que le seul remède est de sévir. Je pense également qu’une campagne de communication et de sensibilisation ne serait pas mauvaise, mais le burkinabè est devenu têtu. Les acheteurs savent que c’est une opération critique, mais ils achètent quand même en comptant sur un rapport de force à l’avenir. Quand on voit les commerçants venir demander au PDS ne pas mettre en œuvre les mesures concernant la libération des voies, on comprend beaucoup de choses.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique