LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Sofitex Dédougou : Les producteurs de coton passent à la caisse

LEFASO.NET

Publié le dimanche 23 juin 2024 à 21h45min

PARTAGER :                          
Sofitex Dédougou : Les producteurs de coton passent à la caisse

La Sofitex (Société burkinabè des fibres textiles) est de plain-pied dans la phase de paiement effectif des producteurs de coton de son ressort territorial. Une vingtaine de groupements villageois et de groupements de producteurs de coton de la région cotonnière de Dédougou sont passés à la caisse, ce samedi 22 juin 2024. L’opération va se poursuivre jusqu’au paiement du dernier producteur de coton de la zone Sofitex, dans un délai raisonnable, à en croire des responsables de la société.

L’agence de Dédougou de la Banque agricole du Faso (BADF) a connu la visite de groupements villageois et de groupements de producteurs de coton de la région cotonnière de Dédougou, au cours de la journée du samedi 22 juin 2024. Ces producteurs de l’or blanc sont venus pour percevoir le fruit de leur labeur de la saison cotonnière écoulée.

L’opération de décaissement des fonds destinés aux cotonculteurs est de l’initiative de la Société burkinabè des fibres textiles (Sofitex) qui a entrepris de solder son passif financier vis-à-vis du monde paysan. C’est pourquoi le directeur de la région cotonnière de Dédougou de la Sofitex, Adama Ben Harouna Djiré, a apprécié ladite opération comme « une reprise du paiement des cotonculteurs » qui attendaient impatiemment le fruit de leur travail depuis quelques temps.

Le directeur de la région cotonnière de Dédougou, Adama Ben Harouna Djiré, a rassuré les producteurs des dispositions prises pour éviter les paiements tardifs à l’avenir.

Le directeur a saisi l’occasion pour présenter, au nom du directeur général de la Sofitex, les excuses de la société aux partenaires et à l’ensemble des producteurs de coton pour le retard accusé dans le déblocage des fonds. « Nous avons connu un retard lié un peu au mécanisme de mobilisation des fonds. Mais avec l’accompagnement du gouvernement et de l’ensemble des acteurs, ce problème est résolument derrière nous. Les paiements ont repris et vont se poursuivre avec l’ensemble de tous les groupements de producteurs de coton qui n’ont pas encore reçu leurs recettes », a déclaré Adama Ben Harouna Djiré.

Il a aussi annoncé que tous les paiements à l’intérieur de la région cotonnière de Dédougou et dans la zone Sofitex seront effectués dans des délais « très raisonnables, afin que nos braves producteurs qui ont pu travailler dans la résilience dans ce contexte suffisamment difficile arrivent à rentrer dans leurs fonds et travaillent de façon sereine dans leurs champs pour que les objectifs de production attendus soient à la hauteur de l’accompagnement fait à la filière coton par le gouvernement du Burkina Faso ».

Des mandataires de producteurs de coton dans la province des Balé reçoivent ici la somme de 15 millions FCFA au nom de leur groupement.

Un montant de 2 milliards 200 millions FCFA sont mobilisés à cet effet pour ce qui concerne uniquement la Boucle du Mouhoun. Par cette circonstance, il a révélé que 100 000 tonnes de coton sont attendues à l’issue de la prochaine campagne agricole au niveau de la région cotonnière de Dédougou.

Comme ce représentant de groupement de producteurs de coton, une vingtaine de groupements au total sont entrés en possession de leurs fonds ce 22 juin 2024.

Pour les représentants des groupements villageois et des groupements de producteurs de coton mandatés par leurs organisations respectives pour recevoir les fonds, la reprise des paiements est un véritable soulagement pour les producteurs. Ajoutant que les cotonculteurs n’avaient que le regard tourné vers la Sofitex, ces mandataires font remarquer que l’argent reçu va leur permettre d’entamer avec beaucoup de confiance et de sérénité la campagne cotonnière qui frappe déjà à la porte. Ils ont par ailleurs plaidé pour le respect par la Sofitex des délais de paiement à l’avenir, afin de maintenir la confiance entre la société et les producteurs de coton. Déjà en pleins préparatifs de la prochaine campagne agricole, les cotonculteurs de la région de Dédougou se disent encouragés par les récentes mesures annoncées par le chef de l’État visant la réduction du prix des intrants agricoles.

Yacouba SAMA
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Le coton est surnommé l’or blanc du Burkina. Encore faut-il que tous les acteurs de la filière jouent leur partition ? Qui va oser produire si le paiement s’effectue avec autant de retard chaque année ? est-ce que la Sofitex paie des intérêts sur les retards de paiement aux producteurs ? Or, les producteurs paient un intérêt s’ils prennent les intrants à crédit ! la réciprocité devrait s’appliquer pour un partenariat gagnant gagnant !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique