LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Association burkinabè pour le bien-être familial : Le Mouvement d’action des jeunes tient son forum national

LEFASO.NET

Publié le dimanche 23 juin 2024 à 21h00min

PARTAGER :                          
Association burkinabè pour le bien-être familial : Le Mouvement d’action des jeunes tient son forum national

Le Mouvement d’action des jeunes (MAJ) de L’Association burkinabè pour le bien-être familial (ABBEF) a tenu, ce 22 juin 2024 à Ouagadougou, son forum national. Cette rencontre, qui a regroupé les jeunes membres du MAJ venus des différentes régions du pays, a été l’occasion de confirmer le recrutement des membres des organes dirigeants du MAJ. Ceux-ci seront aux commandes durant trois ans. Le forum national sera également l’occasion de faire le bilan des actions menées au cours de l’année et de formuler des recommandations pour la réussite des actions qui seront initiées par les différentes instances du Mouvement d’action des jeunes.

Le forum national du Mouvement d’action des jeunes est une première. Il vient en remplacement de l’assemblée générale qui se tenait chaque année et qui permettait non seulement de faire le bilan des activités de l’année antérieure, mais aussi d’élire les membres du bureau. C’est pour se conformer à la réforme de la gouvernance de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF) dont elle est membre, que l’ABBEF a elle aussi procédé à la relecture de ses textes, et le MAJ n’est pas resté en marge.

Érika Bérénice Dabira, présidente nationale du MAJ.

Avec ce réaménagement, les membres des organes du mouvement ne sont plus élus mais recrutés. Un comité de recrutement et de nomination a donc été mis en place et a permis de recruter les nouveaux membres des instances du MAJ. Le forum national, qui est devenu l’organe suprême du mouvement, a ainsi permis de confirmer les candidatures retenues et d’installer officiellement les nouveaux membres des organes dirigeants du MAJ. Pour les trois années à venir, c’est Erika Bérénice Dabira qui va présider aux destinées du MAJ. À ses côtés, elle aura Léonard Kafando comme secrétaire général, Imelda Yao comme trésorière, Jeannette Kuela comme chargé de communication et de mobilisation, Sephora Yaméogo comme chargée de renforcement de capacités et Serge Compaoré comme conseiller national.

Reine Stéphanie Thiomboano, présidente sortante du MAJ.

Au cours de son mandat, Érika Bérénice Dabira, présidente nationale du MAJ, se donne pour mission principale de redynamiser les antennes régionales de Koudougou et Koupéla qui ont été réhabilitées cette année. « Le grand défi de notre bureau pour les trois années à venir sera de redynamiser les deux antennes réhabilitées sans oublier celles de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, afin que le MAJ puisse vraiment être un réseau puissant de jeunes au Burkina Faso et même à l’international », a-t-elle laissé entendre.

Le nouveau bureau du MAJ a été officiellement installé pour un mandat de 3 ans.

Le forum national a aussi été l’occasion de passer en revue les actions menées par le bureau sortant. À en croire Reine Stéphanie Thiomboano, présidente nationale sortante du MAJ, le mouvement a pu, durant son mandat, « accompagner l’association-mère qu’est l’ABBEF dans l’offre de services aux adolescents et aux jeunes plus spécifiquement, mais également dans la création de la demande en termes de services en lien avec la contraception ». À cela s’ajoute le renforcement de capacités des membres ainsi que la représentation de l’ABBEF à des rencontres nationales, régionales et internationales portant sur la santé sexuelle et reproductive.

Photo de famille.

En rappel, le MAJ regroupe des jeunes de 10 à 24 ans et a pour objectif d’assurer un leadership dynamique des jeunes, afin de pouvoir mettre en œuvre eux-mêmes les changements souhaités et plaider pour la prise en compte des besoins spécifiques des adolescents et des jeunes dans les domaines en rapport avec la santé sexuelle et reproductive. Il accompagne également l’ABBEF dans l’offre de services en santé de la reproduction.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique