LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina/Journée de l’enfant africain : Les enfants mis à l’honneur par leur ministère de tutelle et ses partenaires

LEFASO.NET

Publié le samedi 22 juin 2024 à 20h35min

PARTAGER :                          
Burkina/Journée de l’enfant africain : Les enfants mis à l’honneur par leur ministère de tutelle et ses partenaires

Le ministère en charge de la Solidarité nationale, en partenariat avec le consortium Educo et SOS villages d’enfants, a célébré en différé, ce 22 juin 2024 à Ouagadougou, la Journée de l’enfant africain. Cette célébration a mis les enfants à l’honneur, afin de les sensibiliser à leurs droits. La cérémonie a été présidée par le directeur régional de la solidarité nationale, Idrissa Tou, en présence du représentant du consortium Educo et SOS Villages d’enfants, Saïrbèterfa Somé dit Maurice.

Des sketches et des chants sur des enfants exploités, maltraités et exposés aux travaux dangereux. C’est par ce canal que les enfants ont interpellé les autorités et les parents sur la problématique de la lutte contre le travail des enfants et la protection de leurs droits, au cours de la célébration en différé de la Journée de l’enfant africain, ce 22 juin 2024 juin à Ouagadougou.

Cette interpellation n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. En effet, prenant la parole, le directeur régional de la solidarité nationale, Idrissa Tou, a rappelé la nécessité de renforcer les capacités des acteurs sur le terrain, parce qu’avec la crise sécuritaire que travers le pays, les enfants sont de plus en plus exposés et sont aussi comptés parmi les victimes. Et il en veut pour preuve les plus de deux millions de personnes déplacées internes, dont une bonne partie sont des enfants.

Le directeur régional de la solidarité nationale, Idrissa Tou.

Outre cette question de renforcement des capacités des acteurs dont il a fait cas, le directeur régional a aussi plaidé pour une grande mobilisation de ressources pour lutter contre le travail des enfants, afin de permettre surtout aux enfants déplacés internes d’avoir la possibilité de retourner à l’école ou apprendre un métier, et d’être pris en charge psychologiquement.

Par la voix de leur représentante, Chelia Kinda, les enfants ont prié leurs parents de respecter leurs droits et de lutter contre le travail des enfants.

Le représentant du consortium Educo et SOS Villages d’enfants, Saïrbèterfa Somé dit Maurice.

Suite à cette prise de parole, le directeur régional a porté la casquette d’enseignant pour échanger à bâtons rompus avec les enfants sur des concepts liés à la lutte contre le travail des enfants et la protection de leurs droits.

Une vue des enfants à l’occasion de la célébration en différé de la Journée de l’enfant africain.

Cette célébration en différé de la Journée de l’enfant africain a pu se tenir grâce à la collaboration avec les partenaires, notamment Educo et SOS Villages d’enfants, deux ONG investies pour la cause de l’enfant au Burkina Faso. D’ailleurs, la cérémonie s’est tenue en présence de leur représentant, le directeur pays de l’ONG SOS Villages d’enfants, Saïrbèterfa Somé dit Maurice. Se réjouissant de la tenue de cette activité, M. Somé a invité les acteurs à unir leurs forces pour qu’aucun enfant ne soit privé de son droit, ne soit exploité ou exposé aux travaux dangereux.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique