LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina : Le FMI approuve le « décaissement immédiat » de 19,4 milliards de francs CFA pour soutenir la stabilité économique

LEFASO.NET

Publié le jeudi 20 juin 2024 à 13h43min

PARTAGER :                          
Burkina : Le FMI approuve le « décaissement immédiat » de 19,4 milliards de francs CFA pour soutenir la stabilité économique

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un « décaissement immédiat » d’environ 31,7 millions de dollars, soit 19,4 milliards de francs CFA en faveur du Burkina Faso. Cette décision intervient au terme de la première revue de l’accord de Facilité élargie de crédit (FEC) de deux ans, conclu le 21 septembre 2023. Le montant total de l’accord s’élève à 228,76 millions de DTS (soit 302 millions de dollars).

Le financement qui intervient trois mois après un premier décaissement du même montant, vise à contribuer à soutenir la stabilité économique du Burkina Faso. L’information émane d’un communiqué du Fonds monétaire international (FMI). En effet, ce pays est confronté à de multiples défis de développement, notamment des conditions de sécurité accrues, le changement climatique et l’insécurité alimentaire.

En plus de compliquer les efforts de lutte contre l’insécurité alimentaire et les déplacements forcés, ces chocs exogènes ont nui à l’activité économique, en particulier dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et des mines. Malgré tout, l’activité économique du Burkina Faso a enregistré une accélération de la croissance de 3,6% du PIB en 2023 contre 1,8% en 2022. Cette progression a été rendue possible grâce à un rebond de la construction et l’expansion du secteur tertiaire.

Pour 2024, l’institution monétaire table sur une hausse de la croissance de 5,5%, avec le soutien des attentes d’amélioration de la situation sécuritaire. Le FMI a, en outre, salué certains efforts notamment le déficit budgétaire global qui est passé de 10,7 % du PIB en 2022 à 6,7% du PIB en 2023, grâce aux actions de mobilisation des recettes et le contrôle des dépenses.

Selon les prévisions du FMI, ce déficit devrait encore diminuer à mesure que les efforts de consolidation budgétaire se poursuivent dans le cadre du programme soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC).

En rappel, la FEC est un outil de financement du FMI à travers lequel, il apporte de l’aide financière à moyen terme aux pays à faible revenu qui connaissent des difficultés prolongées de balance des paiements. Ces pays acceptent d’adopter des programmes qui comprennent un ensemble de mesures qui les aideront à corriger ces déséquilibres. La FEC peut aussi servir de catalyseur pour mobiliser de l’aide étrangère.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Source : FMI

PARTAGER :                              

Messages

  • Le fmi n est pas une institution impérialiste hein.Eclairez ma lanterne c est le vrai visage du mpsr 2 . C est un don où un prêt.Pourquoi le niger et le mali pays de l aes.Voila le vrai visage des putschistes, Ils font croire au masse populaire qu ils sont contre l’impérialisme ils sont pro impérialisme.

    • Je pense c’est plutôt vos qui montrez votre vrais visage. La haine, la haine, rien que la haine. Je ne sais pas ce que ça vous apporte mais je sais que c,est dangereux pour vous meme. Parce que quand la haine prendra le dessus sur la raison, vous risquez de ne plus être maître de vous même et de le regretter plus tard.
      Je me permet de vous donner ce conseil au vu de vos commentaires ici. Merci

  • * Croissance accélerée : PIB de 1.8% en 2022 à 3,6% en 2023
    * Déficit budgetaire : de 10,7% en 2022 à 6,7% en 2023.
    J’espère qu’avec ces données objectives (venant du FMI) les pourfendeurs du jeune capitaine ne feront Pas de sorties hasardeuses ! Avez-vous déjà vu une telle performance dans un pays en guerre ? Avez-vous déjà vu une telle performance dans un pays que l’occident tente (en vain) d’isoler ? Si oui, dites-le moi ; je vous attends ici... Tout porte à croire que nous sommes sur le bon chemin qui nous menera au bout du tunnel.

    • il faut aller dire cela à la ménagère qui a vu les prix des denrées de première nécessité flambés comme on n’a jamais vu. On ne mange pas la croissance des chiffres. Nos assiettes sont de plus en plus dégarnies...

    • Vraiment comique.
      A quoi servent 1,8% , 10% etc si le panier de la ménagère reste vide , que les impérialistes vos ennemis jurés sont obligés de vous accorder des piqûres pour soutenir l économie ? La logique voudrait qu on rejette catégoriquement cette piqûre non ? Donc grattez vous et riez.

      Passakziri

    • Rodriguez, j<admire votre capacité à dire une chose et son contraire simplement pour pousser votre narratif. Je croyais que le FMI est impérialiste. Si vous ne le confirmer pas ici j’espere que vous ne le ferez pas la prochaine sanction ou refus de financer. je vous lis avec plaisir

    • @Passakziri, ça se voit bien que vous ne comprenez pas grand-chose des données économiques. Et puis, depuis quand le FMI est constitué uniquement d’impérialistes ? Savez-vous vraiment ce qu’est le FMI ?

    • Bonjour Passakziri,
      Ben, se prétendre "souverains" et prendre l’argent des impérialistes quand on est dans la misère... ça peut se concevoir.
      Ce qui passe plus difficilement, c’est quand on apprend que cet argent est lié à l’acceptation suivante : "Ces pays acceptent d’adopter des programmes qui comprennent un ensemble de mesures qui les aideront à corriger ces déséquilibres."
      Du coup, rien ne sera plus comme avant... dans les discours.

    • @ Rodriguez
      je n#ai vraiment aucune compréhensiondes données économiques . Mes pauvres connaissances en mathematiques me permettent à peine de savoir qu’une économie lourde de 100 milliards, quand elle croit de 10 % , on se retrouve avec une économie lourde de 11o milliards. par contre , une économie de 1000 milliards, quand ca montre une croissance de 1%, on se retrouve avec uine économie lourde de 1010 milliards , et qu’avec 1010 milliards on peut remplir plus de paniers de la ménagéres qu’avec 110 .
      mes maigres connaissances non mathématiques me permettent d’observer que nos souverainistes guérriers antiimpérialistes ont une rocambolesque definition à géométrie trés fluide de ce qu’est l’impérialisme. Logiquement, si un seul impérialiste est au sein du FMI, est-ce que les guérriers ne devraient pas soit le neutraliser ou se chercher ?

      Passakziri

    • Ils veulent nous soutenir, on ne doit pas refuser. Sinon pour des gens qui ont acheté des armes a concurrence de 600 milliards en 2023, 19 milliards ne peuvent pas changer le discours.

    • @SOME(Pas de Toulouse), Une organisation Internationale qui regroupe toutes les nations ne peut être taxée d’impérialiste. Vous ne verrez nulle part que moi Rodriguez, j’ai traité d’impérialistes des organisations internationales. On parle de Groupe d’impérialistes, de gouvernements impérialistes, de nations (en l’occurrence l’occident) impérialistes ; et là encore ce ne sont pas Tous les pays de l’occident qui sont impérialistes... Maintenant vous savez ma ligne de conduite, Mon cher @SOME du Burkina

    • @ Rodriguez
      En conclusion votre avis est que le FMI n’est pas un instrument de l’impérialisme ?
      Donc les débats sont clos. Je fais une capture d’écran pour l’avenir parce qu’on n’en sait jamais.

      Maintenant j’aimerais savoir de vous qui semblez avoir tant de connaissances ce que c’est qu’un impéraialiste et quelles sont les conditions pour être compté parmis les impérialistes.
      Est-ce qu’il faut être compté dans l’occident pour être impérialiste ?
      Est-ce que la chine et surtout la Russie sont selon vous des impérialistes.
      Merci d’être clair et concis.

      Passakziri

    • @Passakziri, Pour la définition de l’Impérialisme, je vous laisse l’initiative de faire un clic sur Google ; ne m’avez-vous pas demandé d’être clair et concis ? Je vais me resumer en une seule phrase : Même un pays africain peut être impérialiste s’il nourrit des ambitions expansionistes, de domination, de main-mise totale sur la gouvernance et sur les ressources d’un autre pays africain !
      Observation : ce que nous voulons au Burkina c’est notre souveraineté c’est à dire que nous ne pretendons Pas lutter pour éradiquer l’Impérialisme ; ce serait utopique ; mais nous fermons notre porte à l’Impérialisme dominatrice ! Nous choisissons nos partenaires en fonction de nos intérêts sans qu’aucune puissance puisse nous dicter qui nous devons frequenter et qui nous devons blacklister

  • Rémi Rioux au Président Diomaye : « L’Agence française de développement est à votre écoute, dans le respect et l’attention… »
    Entre la France et le Sénégal, le paternalisme jadis décrié dans les relations est vraisemblablement conjugué au passé. Les nouvelles bases d’une coopération mutuellement avantageuse et dans le respect de la souveraineté des deux États, ont été jetées, ces derniers jours à Paris où le Président de la République Bassirou Diomaye Faye séjourne depuis mercredi dernier, 19 juin 2024.
    S’inscrivant sur la lancée du président français, Emmanuel Macron qui souhaite donner une « nouvelle impulsion » aux relations franco-sénégalaises, le Directeur général de l’Agence française de développement, Rémi Rioux s’engage, à son tour, à « réaligner » la coopération entre les deux pays.

    Au sortir d’une audience avec le Président Faye à Paris, Rémi Rioux confie : « j’ai indiqué au chef de l’État que nous réalignerions et restructurions notre coopération selon les lignes qui seront fixées bientôt par le nouveau gouvernement du Sénégal et le Chef de l’État. Évidemment dans le plein respect de la souveraineté du Sénégal : souveraineté économique, sanitaire, alimentaire ».
    Le DG de l’AFD d’ajouter : « il y a beaucoup de sujets sur lesquels notre coopération va se poursuivre et se réinventer. Je lui ai indiqué que l’Agence française de développement est à l’écoute, dans le respect et l’attention, des nouvelles orientations du Sénégal ».
    Partenaire du Sénégal depuis 1942, l’AFD mobilise l’ensemble de ses outils financiers pour financer des projets qui « contribuent à une croissance durable, respectueuse de l’environnement et soucieuse de la réduction des inégalités ».

  • Une note d’information parvenue au Groupe Leral annonce que la Banque mondiale vient d’approuver pour le Sénégal. 2 financements d’un montant global de 310 millions de dollars
    Financement : le Sénégal décroche 310 millions de dollars de la Banque Mondiale
    L’un, d’un montant de 200 millions de dollars, vise à améliorer les services d’assainissement et les ressources en eau dans les zones prioritaires du Sénégal.
    Selon notre source, ce financement bénéficiera à plus de 7 millions de personnes, y compris 3000 agriculteurs qui pourront irriguer 600 hectares grâce à l’utilisation d’eaux usées traitées.
    L’autre est un financement additionnel de 110 millions de dollars pour le Programme d’Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal (PACASEN).
    Mais ajoute-on, outre les 50 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA), ce financement additionnel inclut 33 millions de dollars de l’Agence Française de Développement (AFD) et 27 millions de dollars du Gouvernement du Sénégal. Il vise à renforcer les collectivités locales et leur résilience climatique.

  • Normal, le Sénégal sera courtisé tant que ce pouvoir sera en place de peur, pour la France et ses alliés occidentaux, qu’il ne bascule dans l’AES sous la pression des victimes de Macky Sall ! Mais Mr Diomaye FAYE a intérêt à faire attention sinon, le Senegal sera le centre du combat idéologique et militaire si ses électeurs se voient trahis par le nouveau pouvoir ! On connaît le piège des aides financières occidentales et ce n’est pas le Sénégal qui va faire l’exception !

  • Nous aurions tellement aimé ne pas voir nos révolutionnaires tendre leur digne main à l’impérialiste. Bah, non ! On me dit que l’argent n’a ni odeur ni couleur. Un peu de roubles svp.

  • @Iso, absolument, il y a Russie, la Chine et autres pays communistes, pourquoi laisser ces pays de même orientation que le BF nouveau et aller quémander chez le pure impérialiste ? Ou bien c’est mon niveau académique qui est d’un niveau bas qui ne permet pas de comprendre les grand académiciens du MPRS et de son gouvernement ???

  • Beaucoup de commentateurs limités : le FMI ne donne pas son argent au pays. Le FMI fait du commerce avec son argent parce que nous allons rembourser avec un taux d’intérêt. Qu’il soit plein d’impérialistes n’a aucune importance tant qu’on va rembourser. S’ils refusent de donner leur argent, d’autres le donneront. Les BRICS ne sont pas créés pour rien ; tout comme le Sud Global ne s’est pas mis en place pour rien. Le FMI ne pourra plus imposer ses sales conditions à personne dans quelques années. Beaucoup chez nous sont limités, hélas !

  • Bonjour Vérité Indiscutable,
    Et donc, vous qui n’êtes pas limité, soutenez que l’on fasse "commerce d’argent" avec "Le FMI qui nous impose ses sales conditions", plutôt qu’avec les "pays amis" ou les BRICSaieee, dont nous partageons les valeurs émancipatrices...?
    Et vous en déduisez "Qu’il soit plein d’impérialistes (Le FMI) n’a aucune importance".
    Il faudrait parfois que vous expliquiez aux personnes limitées que nous sommes, la cohérence de vos beaux discours.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Management des Entreprises par les Processus