Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Kénédougou :renforcer le petit crédit au profit des femmes

Accueil > Régions • • lundi 3 novembre 2003 à 10h36min

Orodara, capitale fruitière du Burkina a abrité le 22 octobre dernier, la cérémonie de lancement officiel du projet pilote du renforcement du petit crédit au profit des femmes de l’ouest et du sud-ouest.

C’est un chèque d’une valeur de 19 024 000 FCFA qui a été remis au haut-commissaire de la province du Kénédougou Halhassane Sinaré pour la Fédération des professionnels agricoles du Burkina (FEPA-B). Œuvre bienfaisante des femmes du KVO/ZIJ Acteif du Groupe Adadya des Pays-Bas, ce geste a été salué par la représente des femmes de la FEPA-B, Mme Sanou Madjara Véronique. Elle a saisi l’occasion pour présenter sa structure. En effet, la FEPA-B a-t-elle dit, est une organisation paysanne faîtière créée en juillet 1997 par les structures provinciales paysannes à la base. Elle compte environ 700 000 adhérents dont 42% de femmes.

L’objectif principal est l’amélioration de niveau de vie de ses membres. Dans cette structure, les femmes occupent une place importante à travers certaines activités spécifiques. Pour Mme Sanou, ce fonds remis par leurs partenaires, les femmes du KVO/AIJ Acteif du Groupe Adadya permettra de soulager un tant soit peu les femmes de la FEPA-B dans leurs micro-entreprises.

En réitérant ses remerciements et félicitations aux amis des Pays-Bas et la FEPA-B pour ce partenariat fructueux, le Maire de la commune de Orodara M. Télé Antoine Coulibaly s’est réjoui du choix de sa cité pour abriter cet événement mémorable.

Dans son intervention, la Coordonatrice du Groupe Adadya Mme Dorotje Linders a souhaité donc un bon usage de cette somme en souhaitant qu’elle puisse permettre d’assurer l’autonomie financière de la ferme.

Enfin, Mme Dorotje Linders a dit que la réussite de ces activités n’est pas dépendante seulement des femmes mais aussi et surtout de l’engagement de la famille, des experts et responsables des Caisses populaires et de la FEPA-B.

Appolinaire Kam
AIB Orodara

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bitumage de la route Kantchari-Diapaga : Les travaux quasi terminés avec un taux d’exécution de 82% !
Infrastructures routières dans la région de l’Est : Plus de 160 milliards de F CFA injectés !
11-décembre dans la région des Cascades : Les travaux de voiries urbaines inaugurés !
Région des Cascades : La campagne agricole s’installe au rythme des fluctuations climatiques
Les Cascades : Bref aperçu sur une région aux ressources naturelles exceptionnelles
Situation sécuritaire et sanitaire dans la région de la Boucle du Mouhoun : Le gouverneur dresse un bilan préoccupant
Lutte contre le COVID-19 dans le Nayala : Don de matériels au CSPS de Koin par l’Association Koinbienkö
Saïdou Maïga, maire de Falagountou : « L’insécurité doit nous amener à investir davantage »
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km
48 heures de la citoyenneté : Une série d’activités pour sensibiliser les jeunes de la région de l’Est
Boucle du Mouhoun : Un projet pour accroître l’accès à l’énergie
Paroisse de Toma : Le nouveau curé installé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés