Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grandе рièсе sеrаit lа sаllе d’аttеntе.» Jules Renard

Téléphone mobile : une concurrence déloyale ?

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 30 janvier 2004 à 07h11min

Mahamadi Ouédraogo, étudiant à l’Université Jean Moulin de
France estime qu’il y a des pratiques pas catholiques entre les opérateurs de téléphonie mobile au Burkina. Il nous a fait parvenir à ce sujet, ce message électronique.

"Vu au début comme un produit de luxe, le téléphone portable
est devenu une nécessité au Burkina Faso et nul doute que
l’installation de deux opérateurs Télecel et Celtel en plus de Telmob y est pour quelque chose.

Les clients ont un grand
intérêt dans cette concurrence qui a un effet positif sur les prix .
Mais voilà, dans ce milieu, tout n’est pas net : il y a des pratiques
qu’il faut dénoncer.

Le week-end dernier, depuis Lyon en France, j’appelle un ami
sur son téléphone portable (Telmob). Je tombe constamment
sur son répondeur et ce, pendant deux jours. J’appelle alors un
autre pour comprendre ce qui se passait. L’explication est
simple, mon ami a changé de numéro. Tout semble normal,
mais le hic. Il a changé de numéro parce que Celtel a repris sa
puce Telmob et lui a remis en échange une puce Celtel avec 5
000F de communication. Et bien entendu, cela se fait sans
publicité autour. Cela s’appelle tout simplement de la
concurrence déloyale.

J’en ai parlé à un compatriote vivant ici à Lyon, et il m’a dit : "Tu
es en retard, ce n’est pas nouveau. D’ailleurs, Télécel l’a
également pratiqué pour reprendre des clients de Celtel."
Il est vrai que chaque opérateur a besoin du plus grand nombre
de clients possible, mais je doute fort que cette pratique relève
du marketing.

L’ARTEL est là pour réguler le milieu, alors qu’elle
fasse son travail ! A moins que , comme on peut le déduire, l’on
ne cherche à mettre Telmob en faillite pour pouvoir le liquider (il
semble que des gourous du pays soient actionnaires de Celtel
et n’attendent que ça !)
En business, le meilleur doit régner, mais il faut être le meilleur
par des méthodes honnêtes. Arrêtons ça, messieurs du
cellulaire !"

Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le SYNATIC dénonce des « dérives répressives dans les médias publics »
Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information : Rendez-vous du 24 au 31 octobre à Ouagadougou
Journée nationale de la liberté de la presse : Le message du ministre de la Communication et des relations avec le parlement
E-commerce : Bestmade Burkina est né
Signature de protocole d’accord de coopération : L’ULB et le CNRST unis pour la recherche de l’excellence
Radio Television du Burkina : il n’y a pas eu de piratage de la chaine nationale le 14 septembre 2019 selon le conseil supérieur de communication (CSC)
Liste des entreprises de publicité déclarées auprès du CSC au titre de l’année 2019
Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste
4G+ Advanced de TELMOB : « La facturation est bien transparente », répond l’ONATEL à un client mécontent
Médias : 112 professionnels prêts à servir
Médias : La radio « des nouvelles idées » souffle ses 20 bougies
20 Octobre 2019 : Journée Nationale de la Liberté de la Presse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés