Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

CAN 2004 - Burkina # Mali :Le match de toutes les peurs ?

Accueil > Actualités > Sport • • vendredi 30 janvier 2004 à 07h07min

L’orage sénégalais est passé. Se profile aujourd’hui à l’horizon, l’Aigle malien. Le groupe Etalons aurait-il les arguments pour vaincre ce soir ? C’est le souhait de tous les Burkinabè.

Au pays des Hommes intègres, le peuple est unanime à croire aux chances de ses Etalons. Cet optimisme est d’autant plus accru que les poulains de Rabier ont pu contenir la furia sénégalaise. C’est vrai, ce qui leur était proposé lundi dernier n’était pas n’importe qui. Le Sénégal, finaliste de la CAN précédente et quart de finaliste de la récente Coupe du monde. Ce n’est pas un exploit mais ce n’est pas rien aussi.

Mais la vérité d’hier n’est pas forcément celle d’aujourd’hui. L’entraîneur national le sait et il le confirme : "Il nous faut maintenant gagner un match sur les deux qui nous restent". Mais bâtit-il l’objectif de cette victoire face au Mali ? Rabier demeure vague et énigmatique : "Notre objectif est de sortir de la poule. Il va nous falloir gérer car physiquement, on est bien" a-t-il laissé entendre. Après le nul obtenu face au Sénégal, les réservistes se sont entraînés normalement au terrain le lendemain et les autres se sont contentés d’un footing au bord de la plage.

* Minoungou, une carte à jouer

Face au Sénégal, les Etalons ont montré une hargne, un dépassement de soi pour se couvrir mutuellement et une détermination bien affichée. Le seul point noir était qu’ils n’ont pas pu concrétiser les occasions qu’ils se sont créées en fin de match notamment par Cissé et Barro. Rabier travaille donc à combler cette lacune. Et Minoungou pourrait être une solution : actuellement il n’affiche pas sa forme des éliminatoires, mais il revient petit-à-petit" a précisé le coach des Etalons. "Monsieur but" quant à lui, a des fourmis dans les jambes et meurt d’envie de jouer. "Je peux apporter quelque chose" a souligné le joueur. Face au Mali, il pourrait être un joker de choix pour Rabier.

* Quelle tactique adoptée ?

Pour la rencontre de ce soir, il faut s’attendre à ce que le Mali attaque pour assurer sa qualification très tôt plutôt que d’aller la chercher face au Sénégal avec tous les risques que cela pourrait comporter. Il faudrait surveiller les pourvoyeurs de ballons des attaquants que sont Mahamadou Diarra dit "Djilla" et Seydou Keita "Seydoublean". Les Etalons doivent rester concentrés durant tout le match tout comme ils l’ont été face au Sénégal et ne pas laisser trop jouer Frédéric Kanouté le dernier renfort de marque des Aigles du Mali. Ce n’est pas une tâche impossible mais il ne faut pas verser dans l’euphorie de l’opposition face au Sénégal. Il faudrait vite l’oublier et s’engager dans le nouveau combat qui s’annonce. "En ce qui nous concerne, ce qui sera déterminant, c’est ce match contre le Mali" confie le coach de l’équipe nationale burkinabè. A lui toujours de conclure : "Si on a les mêmes occasions qu’on a eu face au Sénégal, contre le Mali, je suis certain que là elles vont aller au fond". Il faudrait donc se les créer et obliger la chance à être de notre côté.

* Le groupe probable

Rabier maintiendra Soulama dans les buts. La défense elle aussi ne devrait pas connaître de chamboulement. Elle se présentera sous la configuration : Coulibaly à droite, Lamine et "Bouffe-tout" dans l’axe et Mady Panandatiguiri à gauche. Au milieu, Bêbê tiendrait son poste tout comme Rahim et le capitaine Kéré. Touré, souffrant d’un choc au tibia devrait être opérationnel. L’incertitude concernera peut-être l’élément qui devra soutenir Dagano à la pointe de l’attaque. Barro, fort de sa bonne rentrée face au Sénégal pourrait débuter la partie. A moins que Rabier ne consente à garder son même groupe de départ que lors de la première sortie. Ce qui pourrait faire l’affaire de Cissé.

Béranger Ilboudo
Envoyé spécial à Tunis


Burkina ≠ Mali : Opération "victoire dans la continuité"

Face au Sénégal, les supporters burkinabè avaient baptisé la rencontre "opération Silmandé II". Aujourd’hui, face au Mali, un autre nom de baptême est proposé : "opération victoire dans la continuité et la dignité".

Hier, nous avons rendu visite aux supporters dans leur fief à l’Hôtel Karim, un complexe situé à environ 30 km du centre de Tunis. A l’arrivée, la plupart des hommes observaient le repos du guerrier. Quand s’engagea la discussion du match d’aujourd’hui tous se redressent. Les plus mordus commencèrent les pronostics : "Les Etalons vont gagner par un but à zéro". Les responsables eux affichent une confiance mesurée. "J’ai plus peur du match de demain (aujourd’hui) que contre le Sénégal" dira Noufou Ouédraogo. "Les joueurs doivent redoubler plus d’effort face au Mali", introduit à son tour Mahamadi Kouanda. Tous sont conscients que la qualification des Etalons pour le second tour passe par l’issue de ce match. Aussi se sont-ils concertés pour donner un nom de guerre à la rencontre : "Opération victoire dans la continuité et la dignité". "Nous l’avons surnommé ainsi parce qu’une victoire nous met en bonne posture pour accéder au second tour", explique Kouanda. Le président Noufou insiste sur la mobilisation de la troupe afin de venir à bout des Aigles. "L’équipe malienne est plus modeste. Elle ne fait pas la grande gueule contrairement au Sénégal. Donc il faudra soutenir notre Onze sans réserve pour qu’il triomphe".

Les deux hommes lancent ensemble un clin d’œil aux autres fans des Etalons restés à la maison. "On sait que ceux qui sont au Burkina souffrent plus que ceux qui sont là. Nous supportons mieux la tension et la pression qu’eux", lâchera Kouanda. Tous espèrent une victoire face aux Aigles du Mali pour cette seconde rencontre et se mobilisent pour apporter un soutien sans faille aux Etalons. Ils vont chanter, rythmer et secouer El Menzah, ont-ils promis. La seconde guerre peut donc commencer.

Béranger ILBOUDO, Envoyé spécial à Tunis


Tunisie 2004 Mali#Burkina : "Les Burkinabè optimistes"

Pour leur deuxième sortie, les Etalons croiseront le crampon avec les Aigles du Mali ce vendredi 30 janvier 2003. Sidwaya a recueilli à cette occasion les impressions de quelques Burkinabè.

Francis Dah communicateur

Au regard du premier match, je crois que le Burkina Faso peut battre le Mali.

Il faut une victoire aux Etalons pour bien se positionner dans leur groupe. Je ne doute pas de la volonté de nos joueurs.

Ils ont promis de défendre vaillamment les couleurs nationales lors de la cérémonie de remise du drapeau à la salle des banquets. Les Etalons ne veulent pas faillir à leur mission. Je crois que les Etalons battront les Aigles du Mali par 1 but à zéro.

Jean Nestor Zongo imprimerie des Editions Sidwaya

Le match Burkina Faso#Mali est plus difficile pour notre pays que celui livré face au Sénégal. Les Etalons ont à cœur de faire la différence. Du côté malien, les Aigles vont jouer leur va-tout pour se qualifier mais je reste confiant. Le Burkina ne se laissera pas faire. Je prévois un nul blanc lors de cette opposition.

Hamidou Sanfo linguiste à la Direction générale de l’Alphabétisation et de l’Education de base

Le Burkina Faso aura fort à faire face à cette équipe malienne. Mais il peut l’emporter. Je souhaite que Rabier le coach burkinabè garde le même dispositif tactique des Etalons face au Sénégal.

L’équipe burkinabè joue bien dans ce registre. Il faudra aussi jouer calmement et éviter les dégagements inutiles. Le match nul des Etalons est un catalyseur. Les Etalons vont battre les Aigles par 2 buts à 1.

Serge Tiasso, élève en 6e au Newton

Les Burkinabè sont bien organisés. Ils ne paniquent pas. Face au Sénégal tout le peuple burkinabè était fier d’eux et je sais qu’ils vont nous faire plaisir une fois encore. Je sais que Dagano et Panandetigiri vont scorer.

Les Etalons auront le gain du match au final.

Ils vont l’emporter par le score de 2 buts à 1. Je souhaite bonne chance aux Etalons.

Gustave Ouoba , comptable au Relax hôtel de Ouagadougou

Le Burkina Faso a démontré toute sa classe face au Sénégal. Face aux Aigles, les Etalons ont la possibilité de remporter le match. Ils ont la volonté. Ils sont déterminés à bien faire. Les Etalons ont eu un temps de récupération. Ils sauront aborder ce match dans la sérénité et battre le Mali par un but à zéro.

Boubacar Doumbouya (élève malien)

Cette rencontre entre le Mali et le Burkina sera animée et équilibrée. Etant Malien, je suis sûr que nous allons remporter le gain de cette opposition par un petit but à zéro. Et pour cela, il faut que les Maliens jouent avec le cœur, parce que la probabilité pour le Burkina de triompher sur la rencontre est grande. Pour tout vous dire, sachez que l’expérience de l’équipe malienne va trop jouer sur la rencontre, surtout avec des éléments tels que Soumaïla Coulibaly et autre Seydou Keïta qui peuvent à tout moment faire la différence.

Appolinaire Sam (Informaticien)

Contre le Sénégal il y avait qu’à même un bon système tactique qui était mis en place, donc je me dis qu’avec ce système et avec un peu plus de réussite, on pourra éventuellement faire quelque chose contre le Mali. En tant que Burkinabè, mon souhait le plus ardent, est qu’on sorte avec les trois points de la victoire, en assurant le minimum par un but à zéro.

Adjaratou Ouédraogo (femme d’affaires)

Concernant cette rencontre, on ne peut que souhaiter que les Etalons gagnent et ils vont gagner. Je compte sur des éléments tels que Tanguy Barro Moumouni Dagano pour une victoire finale des nôtres par deux buts à zéro.

Sylvain Tenkodogo (couturier)

C’est une rencontre capitale qui sera un peu dure pour les Etalons. Mais comme la qualification passe par une victoire sur les Aigles, ils devront tout faire pour gagner à l’honneur du pays.

J’ai constaté que la dernière fois contre le Sénégal, les joueurs n’ont pas beaucoup bougé , et je pense que cette fois-ci, s’ils rectifient le tir, ils vont l’emporter par deux buts à zéro.

Hamadou TOURE
hatoure@yahoo.fr
et Yves OUEDRAOGO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Super Coupe AJSB : La 27e édition aura lieu à Pô
Football : Issa Kaboré signe à Manchester City
Football : Moustapha Semdé n’est plus
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés