LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina Faso : Plus de 300 agents de santé communautaire de Koupéla bientôt formés sur la prévention des maladies non transmissibles

Publié le lundi 5 juin 2023 à 20h28min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Plus de 300 agents de santé communautaire de Koupéla bientôt formés sur la prévention des maladies non transmissibles

Au moins 300 agents de santé à base communautaire du district sanitaire de Koupéla, dans le Kouritenga, région du Centre-est, verront leurs compétences sur la prévention des maladies non transmissibles (MNT) renforcées. Le lancement de ces séries de formations a eu lieu ce lundi 5 juin 2023 au sein du district sanitaire de Koupéla. La première vague de formation regroupe une trentaine d’agents de santé à base communautaire (ASBC).

Dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne dont le Burkina Faso, les systèmes de santé sont confrontés au double fardeau des maladies endémo-épidémiques et des maladies chroniques non transmissibles comme le diabète, le cancer, l’hypertension artérielle, l’asthme, la drépanocytose, l’épilepsie, etc. On note donc un taux de morbidité et de mortalité lié aux maladies non transmissibles élevé en raison notamment de l’insuffisance des plateaux techniques et la faible prise en compte des MNT dans l’offre de services au niveau des centres de santé périphériques.

Le présidium lors du lancement de ces séries de formation sur les maladies non transmissibles à Koupéla

La prise en charge de ces MNT constitue donc un défi majeur pour le Burkina Faso à cause de l’ampleur de ces affections, de leurs conséquences sur la qualité de vie des populations et de leur impact sur le développement socio-économique du pays. C’est dans ce sens que se tient cette présente formation des 300 agents de santé à base communautaire (ASBC) du district sanitaire de Koupéla afin de réduire ces indicateurs élevés. Ces séances de formation se déroulent sous forme d’exposés, de démonstrations pratiques, d’évaluation du niveau de compétences des participants, etc.

Les participants à cette première séance de formation

L’objectif de ces formations est de renforcer les compétences des agents de santé à base communautaire pour une réduction significative de la morbidité et de la mortalité liées aux maladies non transmissibles. Il s’agit de permettre aux ASBC de bien connaître les maladies non transmissibles, les facteurs de risques, de savoir conduire des séances de sensibilisation sur les MNT et faire la promotion des modes de vie sains. Ils joueront donc un rôle de prévention, d’orientation pour les dépistages, etc.

Sibiri Kaboré, médecin à la direction de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles au ministère de la Santé a présidé cette modeste cérémonie de lancement de ces séries de formation. Pour lui, cette formation au profit des agents de santé à base communautaire vise à renforcer leurs compétences afin qu’ils puissent soutenir et appuyer les activités des infirmiers et des médecins dont 90 d’entre eux ont été déjà outillés sur le sujet. Il s’agit pour ces ASBC qui seront formés de pouvoir dépister ou prendre en charge au besoin, les malades dans leurs formations sanitaires d’origine.

Sibiri Kaboré, médecin à la direction de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles au ministère de la Santé, président de cette cérémonie de lancement

Le médecin chef du district sanitaire de Koupéla, Dr Cheick Omar Sawadogo, s’est réjoui de la tenue de ces séances de formation dans sa circonscription essentiellement pour plusieurs raisons. « Les maladies non transmissibles notamment le diabète, l’hypertension artérielle sévissent dans notre district. Donc c’est l’occasion pour nous de renforcer les compétences des différents acteurs pour venir à bout de ces maladies non transmissibles », explique-t-il. Il a précisé que de janvier 2023 à maintenant, le district sanitaire de Koupéla a enregistré près de 90 cas de diabète sucré, plus de 200 cas d’hypertension artérielle.

Dr Cheick Omar Sawadogo, médecin chef du district sanitaire de Koupéla espère que ces formations permettront aux ASBC d’accompagner efficacement les infirmiers et médecins dans la prévention et la prise en charge des MNT

Du côté des participants, c’est également un sentiment de satisfaction qui les anime. Tout en appréciant positivement cette formation, Bruno Béré, ASBC du secteur n°2 de Koupéla et bénéficiaire de cette première vague de formation espère contribuer efficacement à prévenir les MNT à travers les sensibilisations sur les risques notamment les comportements alimentaires à éviter, la nécessité de se faire dépister, etc.

Bruno Béré, ASBC du secteur n°2 de Koupéla et bénéficiaire s’est réjoui de ces séances de formation qui selon lui, viennent à point nommé

Ces séances de formation au profit des ASBC se déroulent dans le cadre de la mise en œuvre du projet "WHOPEN", un paquet d’interventions développé par le ministère de la Santé du Burkina Faso avec l’appui financier de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et qui vise la réduction et la prise en charge des principales maladies non transmissibles dans les structures de santé périphériques notamment les CSPS.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique