LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “C’est une grande folie que de vouloir être sage tout seul.” François de la Rochefoucauld

Conseil consultatif des jeunes : Plan international organise une journée de réseautage et de partage d’expériences

Publié le samedi 27 mai 2023 à 19h22min

PARTAGER :                          
Conseil consultatif des jeunes : Plan international organise une journée de réseautage et de partage d’expériences

Dans la stratégie pays de Plan international Burkina, l’un des axes clés est l’autonomisation des jeunes. Ce volet concerne l’organisation d’activités à grand impact par les jeunes et pour les jeunes. Dans ce sens, une journée de réseautage et de partage d’expériences entre organisations de jeunes a eu lieu ce samedi 27 mai 2023, pour leur permettre de nouer des contacts pour une synergie d’action. Une trentaine d’organisations de jeunes, des organisations non-gouvernementales et des institutions publiques ont pris part à cette activité.

« Il est totalement incompréhensible que des organisations de jeunes tiennent les mêmes activités, dans les mêmes localités, avec les mêmes groupes cibles, pour les mêmes objectifs, mais de façon dispersée, individuelle et sans énergie ». Ces mots de Wahabou Oubda, président du Conseil consultatif des jeunes, traduisent la réalité du terrain. Quoique louable, ce mode opératoire jusque-là n’a pas produit les résultats escomptés. Pour lui donc, l’heure est à la réorientation des stratégies d’action pour une atteinte des objectifs que se fixe la jeunesse.

Environ 60 jeunes responsables d’organisations étaient présentes pour dégager les actions à mener

« Aucun impact ne sera durable si nous, organisations de jeunes, agissons seules, sans ouverture. Notre génération doit rompre avec cette démarche qui ne donne que très peu de fruits. Nous devons procéder autrement et efficacement. Nous devons impérativement unir nos forces, nos énergies, nos idées, nos visions. Nous ne le ferons pour plaire ni au Conseil consultatif des jeunes, ni à Plan international, ni au gouvernement, ni à une quelconque organisation. On doit le faire pour les communautés affectées par la crise multidimensionnelle. On doit le faire pour ces millions de personnes qui souffrent au plus profond de leurs âmes et pour qui la vie est synonyme de cauchemar. On doit le faire pour les jeunes, les enfants qui rêvent de s’épanouir dans un monde de justice et de paix. On doit le faire parce qu’ensemble, nous serons plus forts, plus impactants, plus crédibles », dira-t-il à ses pairs.

« Nous devons nous parler franchement, oser dire des vérités, porter la voix de nos pairs », Wahabou Oubda, président du Conseil consultatif des jeunes

Plusieurs activités seront menées au cours de cette activité. « Il sera question de partager les expériences sur des thématiques diverses ; d’identifier les obstacles à la synergie d’action entre les organisations de jeunes et de proposer des solutions ; d’identifier les défis de l’activisme des jeunes en situation de crise et de définir les mesures à adopter ; d’identifier les principaux besoins des organisations de jeunes et d’indiquer les rôles que peuvent jouer les différents acteurs pour y répondre ; d’exposer au moins cinq initiatives concrètes, pertinentes et à fort impact », a détaillé Yves Zongo, conseiller en engagement des jeunes à Plan international Burkina Faso.

« Si nous voulons agir pour les jeunes, nous nous devons de le faire avec eux et non de simplement le faire pour eux », Yves Zongo

Au nombre des parties prenantes à cette journée de réseautage, on compte le secrétariat permanent de Youth connect Burkina, structure du ministère de la Jeunesse. Pour son représentant, Benoît Ouédraogo, cette initiative est à saluer. « Elle est la bienvenue car elle contribue à la promotion de la jeunesse, à la rendre plus responsable, plus combative, plus engagée », a-t-il dit. Pour lui, tout cela contribue à l’atteinte d’un seul et même objectif : « le retour à une paix sociale durable ».

« La participation de Youth connect Burkina permettra d’accompagner ces jeunes et leur permettre d’avoir des objectifs bien spécifiques », Benoît Ouédraogo.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                          

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le mérite de 357 citoyens célébré