LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina : Environ 205 millions de FCFA de drogues et autres produits de contrebande incinérés par les autorités judiciaires à Tenkodogo

Publié le lundi 27 mars 2023 à 23h35min

PARTAGER :                          
Burkina : Environ 205 millions de FCFA de drogues et autres produits de contrebande incinérés par les autorités judiciaires à Tenkodogo

Le gouverneur de la région du Centre-est, le colonel Aboudou Karim Lamizana a présidé, ce samedi 25 mars 2023 à Tenkodogo, la cérémonie d’incinération de drogues et autres produits de contrebande saisis et confisqués sur décision de justice entre 2016 et 2023.

Organisée par les autorités judiciaires de Tenkodogo, cette opération a permis de mettre au feu deux cent trente-cinq (235) cartons de cigarettes, cinquante-six (56) cartons de Tramadol et deux cent (200) kg de chanvre indien/cannabis pour une valeur globale d’environ 205 millions de FCFA.

Il s’agit non seulement de l’exécution de décisions de justice mais aussi d’un message de sensibilisation pour attirer l’attention de la population locale sur les dangers liés au trafic de drogues et des produits de la contrebande, a laissé entendre le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Tenkodogo, Charles Coulidiati.

Procureur du Faso près le tribunal de Grande Instance de Tenkodogo, Charles COULIDIATI

Aussi, le procureur Coulidiati a fait remarquer que l’Etat burkinabé perd environ sep (07) milliards sur les recettes fiscales par an du fait de la fraude fiscale. Au-delà des coûts économiques, la contrebande est un puissant moyen de financement du terrorisme.

Il ajoute que la destruction de ces produits nuisibles à la jeunesse témoigne de l’engagement des acteurs de la chaîne pénale à mener une lutte efficace contre le trafic de drogues et la fraude à l’échelle locale.

Le gouverneur quant à lui a appelé la population à cesser la contrebande, car elle contribue largement à financer le terrorisme au même titre que la vente du bétail. Il ajoute que c’est en luttant efficacement contre cette pratique que l’on pourra contribuer à assécher les sources de financement des groupes armés terroristes.

Le gouverneur de la région du Centre-Est, le colonel Aboudou Karim LAMIZANA

Il faut noter que les auteurs de ces infractions encourent des peines d’emprisonnement pouvant aller de 1 à 10 ans pour les délits et de 10 à 30 ans s’il s’agit d’un crime.

BSE

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)