Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve» Antoine De Saint-Exupéry

Burkina Faso : Le Médiateur du Faso présente son plan stratégique 2023-2027 aux partenaires techniques et financiers

Publié le mardi 21 mars 2023 à 14h40min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Le Médiateur du Faso présente son plan stratégique 2023-2027 aux partenaires techniques et financiers

Le médiateur du Faso, Fatimata Sanou, a organisé une table ronde avec les partenaires techniques et financiers du Burkina Faso ce mardi 21 mars 2023 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre est de montrer le plan stratégique 2023-2027 du médiateur du Faso aux partenaires afin de bénéficier de leur accompagnement. Certains membres du gouvernement étaient présents à la rencontre.

La mission du Médiateur du Faso est de travailler à résoudre tout ce qui est dysfonctionnement et abus au sein de l’administration publique et travailler à résoudre les conflits au niveau communautaire pour renforcer le tissu social, a rappelé le médiateur du Faso Fatimata Sanou.

Madame Sanou a signalé qu’avec la dégradation du climat sécuritaire, il y a une grande déchirure au sein des différentes communautés. Pour trouver des solutions pour maintenir la cohésion, le médiateur du Faso a fait le diagnostic de la situation. « Il y a des défis à relever. Pour relever ces défis, le Médiateur du Faso s’est doté d’un plan stratégique qui va couvrir la période 2023-2027. Nous avons dégagé deux axes stratégiques pour répondre à ces défis. Le premier axe est la bonne gouvernance et le rayonnement de l’institution. L’ancrage de l’institution Médiateur du Faso, son efficacité au niveau du paysage institutionnel », a laissé entendre Fatimata Sanou. « Le deuxième axe c’est comment réduire la fracture sociale à travers la cohésion sociale et l’instauration de la paix au Burkina Faso », ajoute-t-elle.

Fatimata Sanou, Médiateur du Faso

Le médiateur du Faso est convaincu que son institution seule ne pourra pas relever ces défis. C’est pourquoi elle a invité les représentants du gouvernement et les partenaires techniques et financiers pour leur présenter son plan ambitieux dans le but de bénéficier de leur accompagnement pour sa mise en œuvre.

Pour le patron de la cérémonie de la table ronde, l’ambassadeur d’Italie, Andréa Romussi, ce plan stratégique du Médiateur du Faso va renforcer la résilience et la cohésion sociale au Burkina Faso. « La planification stratégique du Médiateur du Faso à travers la mise en œuvre de son plan stratégique 2023-2027 qui, du reste, accorde une place de choix à la réduction de la fracture sociale et à la promotion de la cohésion et de la paix ne pourra que renforcer la résilience du peuple burkinabè », a indiqué l’ambassadeur d’Italie.

Le patron de la cérémonie, l’ambassadeur de l’Italie Andréa Romussi

« L’appropriation du plan stratégique 2023-2027 du Médiateur du Faso nous permettra, en fonction de nos spécificités et de nos réalités, d’envisager chacun en ce qui le concerne, la piste de collaboration la plus appropriée à sa structure. Nous, missions diplomatiques et partenaires techniques et financiers ne dérogerons pas à notre tradition de soutien au Burkina Faso et ne ménagerons aucun effort pour accompagner le Médiateur du Faso dans la mise en œuvre de ce plan stratégique », a-t-il promis.

Au nom des partenaires techniques et financiers du Burkina Faso, M. Romussi a félicité le Médiateur du Faso pour son combat pour le renforcement de la cohésion sociale.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                          

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : 1000 métiers à tisser pour les femmes déplacées internes de dix régions
Burkina : Les 7es Journées vétérinaires posent la réflexion sur l’utilisation des médicaments vétérinaires
Burkina/ Agence de l’Eau du Nakanbé : 45 nouveaux membres du comité de Bassin installés
Projet transfrontalier Burkina - Côte d’Ivoire : Le PNUD et l’UNICEF plaident pour une extension après un bilan à mi-parcours satisfaisant
Burkina/Enseignement supérieur : « Les institutions privées n’ont pas les ressources nécessaires pour offrir une formation doctorale », Pr Aly Savadogo
Lutte contre le mariage d’enfants : Les acteurs satisfaits des résultats du projet "Mon Corps. Ma Décision. Mes Droits"
Burkina/Financement du développement : « Il faut que chaque citoyen comprenne qu’il est un bailleur de fonds », déclare Mory Sanou
Burkina/Agriculture : Les acteurs en conclave pour la candidature du pays au projet SIPAM
Burkina/Sud-ouest : Le secrétariat général de la défense nationale explique ses nouveaux référentiels aux populations
CHU-Yalgado Ouédraogo : Les huit recommandations du personnel
Extradition de François Compaoré : « Le Burkina Faso a fait ce qu’il fallait », estime le juriste internationaliste Fouré Akim Alpha Daouda Hema
Personnes handicapées visuelles : Le braille en langues nationales vient faciliter leur instruction
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés