Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve» Antoine De Saint-Exupéry

Centre-nord du Burkina : Bientôt un complexe social militaire pour les blessés au front

Publié le vendredi 17 février 2023 à 21h25min

PARTAGER :                          
Centre-nord du Burkina : Bientôt un complexe social militaire pour les blessés au front

L’association Go PAGA va construire un complexe social dans la première région militaire pour les blessés au front. La cérémonie de pose de la première pierre est intervenue ce vendredi 17 février 2023 à Kaya, dans la région du Centre-nord.

Depuis 2015, le Burkina Faso connaît le phénomène du terrorisme sur son territoire. Quelle est la contribution des civils qui ne partent pas au front ? C’est l’interrogation qui a fait naître l’association Go PAGA (un groupe nominal en anglais et mooré pour désigner aller femme), qui mène des actions au profit des blessés en opérations, des ayants droits des défunts.

Après Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, c’est au tour de la ville de Kaya d’accueillir un site de cette association. Selon Fadima Kambou, présidente de Go PAGA, ce complexe social sera composé de trois blocs : un site de réinsertion, un site de loisirs des blessés en opérations et un site dédié à la formation professionnelle.

Fadima Kambou, la présidente de Go PAGA, en train de présenter le projet de construction aux officiels de la cérémonie

La construction de ce complexe social est la réalisation de l’association Go PAGA au profit des militaires blessés et leurs ayants droits. Chaque site comporte une innovation. "L’innovation de Kaya c’est qu’on regroupe trois structures en même temps : le site de formation, de réinsertion et de loisirs des blessés ; le centre d’autonomisation des femmes et des enfants ; et les locaux de la direction de l’action sociale de la première région militaire", a expliqué Fadima Kambou.

Dans son mot de bienvenue, le lieutenant-colonel Éric Constantin Tapsoba, commandant de région de Kaya, a salué cette initiative et a indiqué que ces infrastructures sont très importantes, car cela va remonter le moral des militaires au front. Une idée que partage aussi le directeur général de l’action sociale des armées, le colonel-major Sié Rémi Kambou. "L’après combat détermine aussi les opérations. Quand les hommes savent qu’à l’arrière on assure, ils se donnent forcément à l’avant [au combat]. C’est lié", a-t-il illustré.

À l’instar du directeur général de l’action sociale des armées, le colonel-major Sié Rémi Kambou, les militaires saluent cette initiative

Ce projet est le fruit de la collaboration de Go PAGA et ses partenaires Présidence du Faso et VISTA Bank. Présent à cette cérémonie de pose de la première pierre, le directeur général de VISTA Bank, Mohamed Ba, a laissé entendre qu’il s’agit d’apporter leur contribution et leur présence aux côtés des Forces de défense et de sécurité (FDS). N’étant pas en première ligne avec les militaires, VISTA Bank veut assurer la seconde ligne, a-t-il signifié.

Le complexe sera construit sur une superficie de 1 300 m². Avec un coût global de 70 millions de FCFA, l’inauguration du complexe social est prévue dans trois mois.

Mohamed Ba, le directeur général de VISTA Bank, a plaidé pour l’accompagnement d’autres structures aux côtés de Go PAGA.

Dans la foulée, l’association Go PAGA a annoncé la ville de Fada N’Gourma comme la prochaine bénéficiaire de cette initiative. VISTA Bank a rassuré de son accompagnement et a promis d’inviter ses partenaires à soutenir ce projet.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                          

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bruno Zabsonré, magistrat, SG du SAMAB : « L’autorité de la justice ne peut être consacrée sans l’accompagnement du garant de son indépendance »
Burkina : Grande mobilisation à Ouagadougou pour une nouvelle constitution
Burkina/Insécurité : Il faut parer à l’affrontement entre les villages à Oula, dans le Yatenga
Dédougou : Des manifestants soutiennent la transition, mais estiment que la nouvelle constitution peut attendre
Komsilga (Burkina)/ Gestion des menstrues : Entre insalubrité et précarité, à Ouidy les femmes PDI vivent le martyre
Soutien à la transition : Les manifestants réclament une constitution conforme aux réalités des Burkinabè
Burkina/Sécurité sociale : La CNSS veille à la protection des chauffeurs à travers son « Opération Carte d’affiliation »
Burkina/ENAREF : La promotion 1998 célèbre ses 25 ans de carrière professionnelle
Plateau du week-end : Accepteriez-vous que votre copine contribue à payer la dot ?
Ouagadougou : Lancement des travaux d’élargissement et de modernisation de la RN4, sortie Est
Première édition du Rassandaaga : Démarrage des activités de la rue marchande
Burkina/Fonds de soutien patriotique : Plus de 600 millions offerts par trois donateurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés