Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La mémoire doit être un tremplin pour l’avenir.» Joseph Ki-Zerbo

44e session ordinaire du conseil d’administration du CRADAT : Les experts en conclave à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 1er février 2023 à 17h18min
44e session ordinaire du conseil d’administration du CRADAT : Les experts en conclave à Ouagadougou

En prélude à la 44e session ordinaire du conseil d’administration du Centre régional africain d’administration du travail (CRADAT), une réunion préparatoire des experts se tient du 1er au 2 février 2023, à Ouagadougou. C’est la deuxième fois qu’une telle activité est organisée en terre burkinabè après celle de 2001. Les travaux de cette réunion ont été ouverts par le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié.

Le conseil d’administration est l’instance décisionnelle du Centre régional africain d’administration du travail (CRADAT), une institution régionale africaine commune autonome constituée de 18 États-membres. Ses sessions sont précédées d’une réunion du comité des experts chargés de préparer les différents documents à soumettre aux ministres pour adoption.

C’est ce qui justifie la tenue de la présente rencontre de 48 heures. Cette tribune offre l’occasion au comité des experts d’examiner le rapport du président du conseil d’administration du CRADAT ; le rapport d’activités du directeur général au 31 décembre 2022 ; l’état d’exécution budgétaire du Centre au 31 décembre 2022 ; le programme d’activités 2023 ainsi que le projet de budget 2023. Cette rencontre permettra également de faire des propositions et des recommandations dans le sens de l’amélioration de l’efficacité des administrations.

Vue des participants

Pour le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié, la protection des travailleurs, la productivité des entreprises et la paix sociale ne peuvent être assurées sans une administration et une inspection du travail modernes et efficientes. De ce fait, il a invité les participants à examiner sans complaisance les documents qui leur sont soumis.

Le directeur général du CRADAT a profité de son intervention pour partager des informations importantes concernant le centre. Spécialisé dans la formation, le perfectionnement et le recyclage, le CRADAT est, selon lui, une fierté pour toute la région. Pour preuve, soutient-il, grâce à un enseignement de qualité, ses diplômes statutairement reconnus dans tous les États membres confèrent aux récipiendaires la compétence et les qualifications professionnelles requises en matière d’administration du travail, de sécurité sociale, de gestion des ressources humaines, d’emploi et autres domaines connexes à l’ère du digital et conformes aux standards internationaux.

« Notre travail d’équipe est mis à l’épreuve, mais animé d’une volonté inébranlable nous continuons à écrire les nobles pages du CRADAT », a déclaré le directeur général Arsène Armand Hien

Si aujourd’hui, le CRADAT est une institution qui a su s’adapter aux évolutions du monde du travail, il est à noter qu’à l’image de la plupart des organisations sous régionales qui sont confrontées à la morosité persistante de la conjoncture économique mondiale, il affiche un tableau clinique nécessitant une attention soutenue et une mobilisation agissante de tous les pays membres. Selon le rapport d’activités du directeur général, trois défis majeurs interpellent ledit centre pour répondre aux divers impératifs de son développement. Il s’agit d’abord de l’amélioration de la qualité du service en développant la relation de confiance entre les acteurs du CRADAT.

Ensuite, le recentrage de la formation autour du travail et de l’homme au travail. Et enfin, le développement des activités de recherche et la promotion de l’expertise. Dans sa quête permanente de l’excellence, le centre poursuit son essor grâce à de nouvelles initiatives passionnantes. « Le programme d’activités 2023 est une composante du processus de planification stratégique du CRADAT. Son contenu est conforme au plan stratégique triennal pour la période 2022-2025 qui en est le socle.

Des participants...

Il place l’innovation, la diversification, la culture du résultat et la gouvernance au cœur du développement du centre. Le CRADAT est déterminé à continuer de fournir des services d’excellente qualité et des résultats qui comptent pour tous. Il est déterminé à moderniser ses pratiques ainsi qu’à réaffirmer le statut d’excellence de l’institution dans sa vocation unique à l’ère du numérique : l’administration du travail », a laissé entendre Arsène Armand Hien. En termes de performance, le CRADAT a formé plus de 150 Inspecteurs du travail en 2022 dans le cadre des formations foraines. Son ambition est de faire encore mieux et plus au cours des prochaines années sur les questions relatives au travail et l’homme au travail.

Le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié, a exhorté le DG du CRADAT à poursuivre l’œuvre salutaire de restructuration déjà engagée au sein de l’organisation

C’est ainsi que le programme d’activités 2023 du centre prévoit de potentialiser les personnels des administrations des États membres concernés en matière de droit du travail, droit pénal du travail, droit de la sécurité sociale… (magistrats, avocats), audit social (inspecteurs et contrôleurs d’Etat). Sans oublier les inspecteurs du travail sur les questions de droit du travail à distance, les conseillers emploi sur les nouveaux paradigmes et l’ingénierie de l’emploi ainsi que les organisations syndicales sur le droit syndical, pour ne citer que ces cas. M. Hien a précisé qu’il s’agit de potentialiser les ressources humaines et ancrer le CRADAT comme un acteur de premier plan dans la transformation du capital humain des administrations. Investi dans des stratégies novatrices de formation, le centre, faut-il le rappeler, propose cette année 2023, une gamme de programmes de formations diplômantes, qualifiantes et certifiantes.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso/SND : Au moins 2 654 réservistes formés au profit de l’armée
Affaire COTRADIS contre Fenie Brossette : Les employés de COTRADIS demandent l’intervention de l’ambassadeur marocain
Burkina/Entrepreneuriat : « Le crédit n’est pas la solution miracle à tous les problèmes des entrepreneurs », Pr Florent Song-Naba
Burkina/Participation citoyenne des jeunes : Un nouveau projet pour sensibiliser les élèves et étudiants membres d’organisations confessionnelles
Financement de l’entrepreneuriat au Burkina : Les jeunes vivant en milieu rural sont délaissés
Programme d’appui à la politique sectorielle santé, phase 2 : En 2022, plus de 11 millions d’enfants ont été pris en charge gratuitement dans les formations sanitaires du Burkina
Soutenance de thèse : Wendnonghen Marc Zongo analyse les enjeux de gouvernance des projets de transformation numérique
Santé : Une équipe de la Banque mondiale au Burkina pour ausculter le système de santé
Appel de Réseau YANDUANMA à un procès juste et équitable dans l’affaire dite ‘’Complot d’incendie du Palais du Mogho-Naba ‘’Et à une utilisation responsable des réseaux sociaux
Afrique de l’Ouest : Le Réseau des institutions nationales des droits de l’homme plaide pour plus de redevabilité dans un contexte de défis sécuritaires, socio-politiques et électoraux
Lutte contre l’insécurité urbaine : Six motos récupérées des mains de quatre voleurs
Burkina/Recherches scientifiques : Le Laboratoire Labiotan de l’université Joseph Ki-Zerbo reçoit du matériel analytique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés