Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Politique : La pensée unique est-elle une solution de temps de crise ?

Accueil > Actualités > Opinions • Lefaso.net • mercredi 25 janvier 2023 à 11h30min
Politique : La pensée unique est-elle une solution de temps de crise ?

« Nous devons faire encore un effort et réactiver nos cerveaux pendant qu’il est encore temps », alerte dans cette tribune Sylvestre Ouédraogo, « libre penseur », en soulignant les risques que fait peser la dictature de la pensée unique sur le Burkina et l’Afrique de l’Ouest.

Depuis la chute du mur de Berlin, la pensée unique dominante fut la pensée capitalistique avec la démocratie comme norme/repère de base. Alors, on a forcé toute l’humanité à s’ouvrir à la démocratie au pas forcé.

Avec les printemps arabes, les mouvements en Europe (gilets jaunes) et aux USA avec TRUMP, en Amérique latine également où certains pays ont basculé de tous les côtés, et le printemps « harmatisé » ou printemps noir avec les vagues de coup d’État en Afrique, on se rend compte de la limite de la pensée unique.

Actuellement nous sommes en train de faire un virage serré non pas pour reprendre d’autres pensées (socialisme par exemple) mais pour embrasser de nouvelles avec un mélange (socialo islamisant ou islamique djihadiste arabisant) avec à la soupe les gouvernements de transition.

Au niveau local, la pensée unique ou le fait de se dire que quand une personne est contre un régime ou une politique en place ou contre certaines mesures ou décisions prises par un régime en place est contre le sauvetage du pays : celui qui n’est pas avec nous est contre nous ! entend-on de plus en plus.

Cela est extrêmement grave que nous laissions véhiculer de tels messages parce que c’est la voie du chaos qui va s’ouvrir pour nous : règlements de comptes, musellement de la presse, cerveau en mode avion pour éviter de réfléchir et de parler pour se traiter d’apatride, boulevards pour des exactions et des détournements poussés de deniers publics (comme tout est urgent, laissons faire, on va sanctionner après).

Dans l’histoire de la planète, la pensée unique n’a jamais donné des résultats probants dans un pays ou continent sauf à court terme pour les intérêts privés des dirigeants et leurs prés carrés.

De plus en plus en Afrique de l’Ouest, les populations sont excédées par la crise sécuritaire à un niveau tellement grave qu’elles sont prêtes à tout. Les chapelets de changements de régime sont légion et les mesures pour s’en sortir foisonnants. Le tâtonnement et la navigation à vue sont devenus courants : les politiques de développement sont mises en berne et sont remplacées par celles liées à la crise sécuritaire ou à fort impact sur la crise sécuritaire.

On dirait que la Check-List de développement est jetée à la poubelle : nous avons tout essayé de nous développer sans réussir, on nous a forcé avec la pensée unique et pas de résultats et donc, pourquoi ne pas jeter la check-list à la poubelle et croire seulement en Dieu ?

Il est encore temps de prendre notre constitution comme un guide pour ne pas nous perdre davantage et laisser tout le monde s’exprimer librement et donner son appréciation dans les limites de la loi. Parfois, les solutions les plus inattendues peuvent donner des résultats intéressants. D’ores et déjà, nous avons des centaines de milliers de pages de réflexion sur la situation de nos pays, des propositions de solutions intéressantes pour des sorties de crise, mais l’urgence des urgences semble avoir mis tout cela en veille.

Pourtant, nous savons bien que dans une situation d’urgence non hiérarchisée, tout revient à une situation de non-urgence et de banalisation, porte ouverte à une navigation à vue avec la propagande comme mode opératoire et comme résultat alors que c’est juste un instrument d’embrouillement.

La tendance de l’économie sociale et solidaire qui met l’homme au centre de la dynamique qui était une approche centrale des communautés africaines ne serait-elle pas une pensée à prospecter également dans ce monde où le capitalisme, le socialisme et tous les ismes ont montré leurs limites ?

Nous avons assez de ressources pour tout le monde si le partage est équitable et le fait d’entreprendre en commun en pensant à l’homme, l’économie et l’environnement peuvent nous sauver dans l’avenir. Le déséquilibre entre riches et pauvres ne fait que se creuser et nous devons rapidement travailler à réguler les systèmes, je ne vais pas rappeler ici les milliers de personnes qui périssent dans la mer en voulant joindre l’occident pour une vie meilleure.

Avec la forte utilisation de l’Intelligence artificielle de nos jours, la balance est en train de peser fortement sur le vide en matière de réflexion critique et objective. Nous l’avons vu avec l’élection de TRUMP, le BREXIT, la COVID 19, la guerre en Ukraine, mais nous n’en tirons aucune leçon. On consomme 90% de fake news et on les traduit en mesures opérationnelles. Les USA viennent d’interdire le réseau CHAT RBG dans les écoles et lycées, ce n’est pas pour rien. Dans les mois à venir, nous allons assister à des licenciements sans précédent dans l’histoire du monde moderne. Cela a d’ailleurs commencé. Ces choses vont encore venir nous impacter parce que fragilisées par de multiples maux.

Nous devons faire encore un effort et réactiver nos cerveaux pendant qu’il est encore temps.
Que la RAISON nous guide vers le sens du COMMUN !, Dieu sauve le Monde et le Burkina !
Un libre penseur passait ici…

Sylvestre Ouédraogo

Vos commentaires

  • Le 24 janvier à 19:58, par lol En réponse à : Politique : La pensée unique est-elle une solution de temps de crise ?

    Trop de blabla pour rien.
    Il n’y a pas de pensée unique au Burkina. Sinon votre écris même n’allait pas être publié.

    Ce qui se passe aujourd’hui est que la majorité des burkinabè a perdu toute confiance aux soi disant intellectuels et politiciens qui ont plongé le pays dans le Chaos. Des gens qui sont prêts à marcher sur des cadavres pour remplir leur poche. C’est la conséquence de tout celà qu’on voit aujourd’hui. Les gens sont fatigués des long discours, du blabla quotidien, des débats creux et j’en passe.

    Ils ont trouvé quelqu’un qui est prêt à faire quelque chose de concret pour le pays et ils sont prêt à tout pour le protéger. C’est normal que celà devienne un peu émotionnel. C’est la normale et c’est même nécessaire. Le choc thomas Sankara est toujours dans les esprits.

    Si vous voulez savoir c’est quoi la pensée unique, demandez à faire une marche pro Russe à Paris, à Berlin où à Londres . Dans ces pays tu veux ou tu ne veux pas, c’est l’Ukraine que tu soutiendra.

    Juste pour vous dire d’ouvrir les yeux et de comprendre les enjeux au Burkina. On n’est pas à l’heure de ces discussions à mon avis inutiles.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 21:25, par Ed En réponse à : Politique : La pensée unique est-elle une solution de temps de crise ?

    De tous temps, le monde a été confronté à des difficultés. Elles semblaient toujours être dues aux autres, à la fatalité,…
    Le développement à la manière capitaliste, sous le prétexte d’une démocratie annoncée avec la consommation comme valeur certaine a dominé. D’un autre côté, la manière dite communiste pour le bien matériel de tout le monde, montrait une autre voie. L’appât de l’argent et la domination des autres qui sont partagés par ces deux orientations ont abouti au fait que ni l’une, ni l’autre de ces solutions n’ont réussi à atteindre leurs objectifs.
    A présent, la planète est confronté à ses limites pour la survie de l’humanité. Les nantis vont souffrir de devoir revoir leurs façon de vivre et de gaspiller. Les plus pauvres ont la légitimité pour avoir une amélioration de leur quotidien. Ce sera plus facile pour eux car ils n’auront pas à remettre en questions leurs habitudes.
    AVOIR n’est pas ÊTRE.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 02:43, par Yacouba l’Africain En réponse à : Politique : La pensée unique est-elle une solution de temps de crise ?

    La pensée n’a jamais été unique puisque vous avez le loisir d’écrire ces lignes.
    Il faut juste sortir du discours du néocolonialisme et de la mondialisation qui si l’on envisage bien les choses nous a imposé une pensée unique celle de de l’exploitation et de la transposition du système occidental comme un système universel a répliqué partout.
    Aujourd’hui nous assistons juste a la réappropriation de notre destinée. Arrêter svp de pomper l’air et a ramer contre les intérêts des peuples Africains.

    Vive le Faso libre et prospère

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 16:40, par Bollena En réponse à : Politique : La pensée unique est-elle une solution de temps de crise ?

    Merci bien pour cette pensée. Les gens veulent plus vérité,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
L’humeur de Sayouba Traoré : Vous voulez nier l’histoire ?
L’humeur de Sayouba Traoré : Encore les journalistes !
Situation nationale : Parole d’espérance pour le Burkina Faso
Burkina : « La situation sécuritaire n’a fait qu’empirer, malgré les assurances des variantes du MPSR », estime Kadari Sanou
Politique : La pensée unique est-elle une solution de temps de crise ?
Burkina - France : « Seuls les citoyens organisés en armée nationale, avec leurs propres armes, peuvent fidèlement et loyalement défendre la patrie », Abdoul Karim Sango
Départ des militaires français du Burkina : Yacouba Isaac Zida salue la décision du gouvernement
Insécurité au Burkina : « A quel jeu joue l’Etat dans le Bam ? », s’interroge le Mouvement Bam Faangré
Supposée arrivée de Wagner au Burkina : ‘’Il est souhaitable d’éviter une diplomatie d’affrontement avec les pays de la sous-région’’ (Lettre ouverte de Oumarou Sawadogo au Chef de l’Etat)
Burkina Faso : « Le tableau de la crise est beaucoup plus complexe que celui, dualiste, dépeint par Newton Ahmed Barry », assure un chercheur burkinabè
Newton Ahmed Barry : Une tribune privée de sens !
Nouvelle année 2023 : Vœux d’un utopiste à ses concitoyens patriotes burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés