Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Communiqué de presse • lundi 23 janvier 2023 à 16h06min
Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso

S.E Madame Olivia ROUAMBA s’est entretenue avec l’envoyé spécial de la République Tchèque pour le Sahel, S.E.M Thomas ULICNY. L’envoyé spécial tchèque s’est dit porteur « d’un message d’amitié et de soutien au Burkina Faso au regard des défis auxquels il fait face notamment la lutte contre le terrorisme ».

S.E.M. Thomas ULICNY a indiqué que la République Tchèque est disponible et prête à apporter son assistance pour le renforcement des capacités opérationnelles des Forces de défense et de sécurité burkinabè dans les volets formation, appui matériel et logistique.

La cheffe de la diplomatie burkinabè s’est réjouie de la démarche de solidarité entreprise par la République Tchèque. « C’est dans les moments difficiles qu’on reconnait ses vrais amis » a-t-elle dit.

Répondant aux préoccupations soulevées par son hôte, Madame Olivia ROUAMBA a indiqué fermement que le Burkina Faso n’entretient aucun lien avec le groupe militaire privé Wagner. « Nous avons foi à la solution endogène pour contrer l’insécurité. Nos FDS, nos Volontaires pour la défense et la patrie (VDP) que nous avons recrutés sont le Wagner du Burkina Faso » a-t-elle lancé.

La ministre ROUAMBA a également assuré le diplomate tchèque que la Transition burkinabè reste engagée sur la voie du consensus trouvé avec la CEDEAO. Elle a souligné qu’il s’agit de travailler à retrouver une certaine stabilité, à réunir les conditions nécessaires pour la tenue des élections dans l’échéance indiquée.

Les deux parties sont sorties satisfaites des échanges. Elles ont marqué leur volonté de renforcer l’axe Ouagadougou-Prague et des réflexions seront muries dans l’éventualité d’une installation de part et d’autre d’une mission diplomatique.

DCRP/MAECR-BE

Vos commentaires

  • Le 23 janvier à 21:07, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso

    Madame la Ministre,
    n’hésitez pas à bien nourrir M. ULICNY ! Il nous paraît un peu maigre.
    Faites préparer des plats richement nourrissants, avec de la patate douce, du plantain et de la viande bien grasse, ça le fera grossir.
    Au bout de quelques réceptions, vous pourrez enfin dire au peuple du BF :
    « Nos avons reçu un gros tchèque... »

    NB
    « Ulycny » signifie « qui est près d’une rue, d’une route », je crois... Un de ses ancêtres devait tenir une ferme proche d’une route.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 22:51, par Stan En réponse à : Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso

    Merci madame la ministre. la repetition est pedagogique « Nous avons foi à la solution endogène pour contrer l’insécurité. Nos FDS, nos Volontaires pour la défense et la patrie (VDP) que nous avons recrutés sont le Wagner du Burkina Faso » C’est clair, aucune force etrangère ne viendra mourrir pour nous, pour nos beau yeux. C’est notre pays, il nous appartient de la defendre comme le font les ukrainiens avec tous le soutien materiels des occidentaux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 11:12, par le musulman En réponse à : Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso

    On ne comprend pas les gesticulations de l’Administration Macron à propos de la décision des autorités burkinabè : des accords ont été signés avec une clause précise (article16) qui permet à l’une des partie de mettre fin à la collaboration. On ne voit pas en quoi le Président de la Transition Burkinabè a des explications à données à Mr Macron ! Le Burkina a 62 ans d’indépendance et les forces françaises sont installées depuis 2008 par Blaise Compaoré mais avant 2008 et après 2008, la coopération entre les deux pays a toujours continuer. A mon avis, il n y a rien de neuf et cette décision va plus tôt permettre à la France de faire des économies en argent, en souffrances et probablement en vie humaines. Il n’est donc pas question que quelqu’un d’autres mourir à la place des burkinabè sur notre sol et par conséquent pas de Wagner ou qui que ce soit. Que les trompettes gauloises cessent donc de nous pomper l’air avec cette histoire de Wagner.
    Concernant les suggestions de Mr Renault HELIE sur la nutrition de Mr l’Ambassadeur Tchèque, qu’il ne s’inquiète pas car les mêmes menus servis par les Burkinabè aux diplomates français depuis 62 ans et que les rendent bien ronds et bien gras, seront au besoin servis à Mr l’Ambassadeur Tchèque s’il le désire bien. Mais cela m’étonnerait car être maigre ne veut pas dire être affamé et être "mendiant" comme certains mendiants orgueilleux qui refusent de rentrer chez eux pour affronter leur destin, avec le risque de crever de froid si le gaz russe wagnerisé est coupé par son propriétaire ! par ailleurs, le départ des troupes françaises va certainement permettre à la France de sl redéployer automatiquement en Ukraine o on a besoin d’eux pour combattre les Russes et Wagner. Les pauvres Ukrainiens à qui la France, les USA, la grande Allemagne sont réticents à livrer des chars de combats ! La raison est bien simple : laisser transformer l’Ukraine en champ de ruines et préparer des dossiers de reconstruction qui prendront 30 ou 40 ans de travail pour les chômeurs français et de l’UE ! Seuls les imbéciles n’ont pas encore compris le jeu !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 18:21, par Pierre En réponse à : Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso

    Madame la ministre est maladroite dans ces propos : "...Nos FDS, nos Volontaires pour la défense et la patrie (VDP) que nous avons recrutés sont le Wagner du Burkina Faso » a-t-elle lancé.
    Pourquoi cette comparaison malheureuse avec Wagner qui se paie sur "la bête" en pillant les richesses existantes là où ils sont ? Wagner fait payer ses mercenaires à plus de 6 millions par mois pour des résultats plus que mitigés au Mali par exemple. Je rappelle qu’un VDP reçoit que 60.000 F CFA soit 100 fois moins !
    Sankara n’aurait jamais fait une comparaison aussi hasardeuse pour mettre en avant le patriotisme et l’intégrité des FDS et des VDP pour la défense de la patrie !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 16:33, par Wende En réponse à : Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso

    Je Je ne parierai pas sur le fait que Wagner ne vienne pas au Burkina. Je pense même qu’ils arriveront dès le départ des français. La France est partie du Mali à la demande des autorités maliennes et partira du Burkina à la demande des autorités burkinabés. La France respecte la souveraineté des pays. J’espère pour le Burkina qu’il en sera de même pour la présence russe. Mais ce n’est pas garanti. Les russes ne partent d’un pays que par la force. Ils n’en sont jamais partis à la demande des pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
USA-Burkina : « Nous sommes le plus grand donateur en matière d’aide humanitaire » (sous-secrétaire d’État adjoint américain pour l’Afrique de l’ouest)
Transition au Burkina : Le président de la commission de l’Union africaine à Ouagadougou pour soutenir les efforts du pays
Lutte contre le terrorisme : L’Union africaine exprime sa solidarité avec le Burkina Faso.
Coopération sous-régionale : 20 jours et 800 kilomètres à vélo pour renforcer les liens entre le Mali et le Burkina
Coopération Etats-Unis-Burkina Faso : Le sous-secrétaire d’Etat américain pour l’Afrique de l’Ouest échange avec le Chef de l’Etat
Sécurité au Burkina Faso : Le Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires ouest africaines prend langue avec le Gouvernement burkinabè
Visite du Premier ministre à Bamako (Mali) : « Pendant longtemps, nous avons passé le temps à regarder ailleurs, alors que les solutions sont juste à côté de nous », dixit Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela
Frédéric Lejeal, journaliste africaniste : « La France doit changer radicalement de logiciel en Afrique si elle veut encore avoir du crédit »
Formation des Forces de sécurité intérieure en Egypte : Le rapport 2021-2022 remis au Colonel Boukaré ZOUNGRANA
Coopération sécuritaire : L’Ambassadeur du Japon échange avec le Ministre Boukaré ZOUNGRANA
Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyelem attendu à Bamako ce mardi 31 janvier 2023
Coopération : Après la Centrafrique, le Mali, … les nouvelles de Wagner en RDC inquiètent des Occidentaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés