Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 22 janvier 2023 à 22h05min
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique

Le Front patriotique, mouvement politique citoyen, a tenu une session extraordinaire ce samedi 21 janvier 2023 à Ouagadougou. Il s’est agi d’échanger sur la situation nationale, de présenter les activités de l’organisation depuis sa création et de renouveler l’instance dirigeante de la structure. Germain Bitiou Nama a été reconduit à la tête du Front patriotique, à l’issue de cette session.

Au sortir des travaux, le nouveau coordonnateur du Front patriotique a fait le point de la rencontre. En ce qui concerne la situation nationale, le Front patriotique dit s’inscrire dans la logique d’inviter le peuple à la défense de la patrie. « Le Front patriotique penche pour la défense populaire », a indiqué Germain Bitiou Nama.

Cette organisation informe qu’elle a accueilli avec une certaine satisfaction le recrutement de 50 000 Volontaires pour la défense de la patrie (VDP). « Nous pensons que cet appel au peuple pour la défense populaire est un axe qu’il convient de soutenir. Le Front patriotique penche pour une défense populaire totale, c’est-à-dire qu’il faut confier au peuple sa propre défense, il faut organiser le peuple pour prendre les armes et s’opposer à l’insécurité », a expliqué Germain Bitiou Nama.

Certains affirment que depuis l’avènement du capitaine Ibrahim Traoré (MPSR 2), le Front patriotique est plongé dans un silence. Face à la presse, le coordonnateur a tenu à clarifier leur position. « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », a-t-il affirmé.

Selon Bitou Germain Nama, la transition est limitée donc il faudrait réfléchir à l’étape d’après

Le Front patriotique dit accueillir avec bienveillance les déclarations de l’actuel régime, tout en restant vigilant. « Il faut que ces déclarations soient traduites dans la réalité de la vie des Burkinabè. C’est pour cela que nous continuons de renforcer notre organisation pour assurer ce rôle de veille qui est une de nos missions fondamentales », a-t-il insisté.

Lancé officiellement le 4 août 2022, le Front patriotique a dressé son bilan au cours de cette session extraordinaire. « Nous avons mis le doigt sur les insuffisances de parcours. Nous avons tracé aussi des perspectives pour l’avenir, parce que le Front patriotique comprend bien que l’avenir est fait de défis. Il faut que nous contribuions à donner à notre pays un socle démocratique fort qui puisse résister aux velléités de coups d’État », a confié le coordonnateur.

Dans les prochains jours, les premiers responsables du Front patriotique vont présenter officiellement le nouveau bureau ainsi que leur plan d’action.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 janvier à 19:56, par AHMED En réponse à : Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Nama (Front patriotique)

    Hermann a mobilisé les membres de son parti pour comparer DAMIBA et TRAORE. Aussi on a pas entendu ABLASSÉ qui adorait DAMIBA. Dans ses ABLASSERIES il préfère que IB fasse venir BLAISE au FASO. Entre HERMANN et ABLASSÉ qui vaut mieux ? HERMANN veut faire libérer GILBERT et ABLASSÉ veut faire revenir BLAISE qu’il a contribué à chasser. Des m’as tu vu inutiles.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 12:46, par TOERE En réponse à : Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Nama (Front patriotique)

    Trop de louvoiements le vieux . Quelle est la position du Front Patriotique sur cette affaire de la venue du groupe WAGNER au BURKINA FASO . Tout le monde voit bien ,que cette affaire de recours à une société de fourniture de mercenaires ,si jamais elle se concrétisait, va entrainer le peuple BURKINABE à court ,moyen ,ou long terme ,dans le vrai enfer sur terre .
    Il est vrai, que quand on se noye ,on s’accroche à tout . Sauf qu’à vouloir s’accrocher à tout, une des branches ou un des supports peut se casser à accélérer votre noyade .
    Collaborer avec la RUSSIE d’Etat à Etat OUI . S’approvisionner en armes auprès de la RUSSIE OUI . Dénoncer et relire les accords avec la France OUI . Exiger de l’honnêté et du respect de la part de la France OUI dans le cadre d’un partenariat gagnant -gagnant OUI . Diversifier nos partenaires d’Etat à Etat OUI .
    Par exemple ,moi j’ai salué l’ouverture vers l’IRAN malgré ma religion catholique . Il y a beaucoup d’opportunités avec ce pays dans plusieurs domaines ,dont la lutte contre le terrorisme .
    Mais sous traiter ou vendre notre dignité ,et notre souveraineté à une société privée de fournitures de mercenaires ,non, mille fois non .
    Le mercenariat a une loi et c’est connu . Vous les faites venir dans votre pays ,vous leur confiez votre protection en tant que chef d’Etat ou président ,non seulement ,il faut les payer grassement à coups de millions ,non seulement il faut subir et tolérer tous leurs dérapages ,toutes leurs exactions sur les pauvres populations ,tous leurs pillages de nos ressources naturelles ,mais du jour où le président qui les a fait venir voudra les faire partir ,les mêmes mercenaires retournent leurs fusils contre lui et l’exécutent sans états d’âmes . Ce serait une très grosse erreur pour le président IB de ne pas faire confiance au peuple et aux FDS burkinabè pour le protéger et garantir son pouvoir ,et penser plutôt que la durée de son pouvoir est tributaire de la protection d’une entreprise privée de mercenariat . C’est une option suicidaire à moyen ou long terme.
    Président IB SVP ,- vous. La panique est une très mauvaise conseillère. Ceux qui vous conseillent de prendre cette direction sont vos pires ennemis et les ennemis du peuple burkinabè . Le malheur de tous nos chefs d’Etat est toujours venu de leur griots et autres laudateurs de circonstance . Le BURKINA FASO compte 20 millions d’habitants dont 60% de jeunes, donc de bras valides aptes à défendre la Nation.
    Notre seul problème ; c’est l’insuffisance des moyens matériels de la guerre et une bonne organisation et stratégie de combat. Pas donc besoin de faire venir des mercenaires pour défendre notre dignité et notre honneur nationaux. Que tous ces jeunes excités de OUAGADOUGOU aillent s’enrouler pour aller au combat. C’est trop facile et honteux de voir des jeunes burkinabè brandir le drapeau russe et le poster du président russe pour dire de recourir à ce pays de venir défendre notre pays. Quelle naiveté suicidaire. Comme quelqu’un l’a dit à voir le comportement de certains groupes de jeunes, visiblement soudoyés à coups de billets pour orchestrer des prétendus soutiens au président IB, c’est à désespérer de notre jeunesse. Espérons que d’autres jeunes plus réfléchis tout en soutenant le président IB ,ne se laisseront pas instrumentaliser à des fins qui n’ont rien à voir avec l’intérêt supérieur du BURKINA.
    SVP WEB, laissez passer SVP, car il est temps qu’on se dise la vérité entre burkinabè, quand il s’agit de la vie nationale et de la survie de notre Nation.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 08:28, par chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique

    En réalité, le MPSR 2 ressemble fort à un coup d’état orchestré par ce fameux Front patriotique (voir les positions du FP avant et après la chute de PHSD). Tout va se savoir tôt ou tard.
    Honte aux insurrescrocs manipulateurs qui se croient plus intelligents que tout le monde !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 15:35, par Pedagogue En réponse à : Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique

    Le gouvernement doit voir s’il y a au sein de l’ASCE/LC des politiciens membres de partis politiques pour les remplacer.Car les politiciens manquent souvent d’objectivité et font des règlements de comptes.Attention aux défenseurs des droits humains reconvertis à la politique .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le président Ibrahim Traoré assure que les groupes armés sont aux abois
Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos
Continent africain : La gouvernance globale stagne depuis 2019, le Burkina classé 18e sur 54 pays
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan de marginalisation ou de stigmatisation de la classe politique » (Me Ambroise Farama)
Vie des partis politiques : La composante « Autres partis politiques » pour des réformes inclusives
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les civils qu’on poursuit » (dialogue politique)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme actualisé remis au Premier ministre
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère de l’environnement formalisent leur collaboration
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration du secteur ministériel valide la programmation des activités 2023
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes les intimidations » (ambassadeur Mousbila Sankara)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahim Maïga et plusieurs autres personnes pour diffamation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés