Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

Accueil > Actualités > Sport • Lefaso.net • jeudi 19 janvier 2023 à 22h06min
Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

A la suite de la visite du chantier de réhabilitation du stade du 4-Août le 18 janvier 2023 par le ministre en charge des sports, une photo des vestiaires a enflammé la toile burkinabè, suscitant indignation ou quolibets. Ce qui a poussé le groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché à faire la mise au point suivante.

Depuis hier jeudi, la blogosphère burkinabè s’est emballée suite à la visite du nouveau ministre en charge des Sports sur le site du stade du 4-Août dont la réhabilitation est engagée depuis plusieurs mois. Et pour cause, une photo censée représenter les vestiaires, a plongé les amoureux du football dans l’émoi. Evidemment, des Burkinabè sincères se sont demandé si un travail sérieux se déroule dans ce stade mythique et au moment où des compétitions africaines se profilent à l’horizon.

Mais qu’en est-il réellement ? Déjà hier, le site L’Etalon.net alertait l’opinion publique nationale et internationale que l’image virale n’était pas celle des vestiaires dont les travaux à ce stade ne sont pas terminés. Mais il est bon de faire un certain nombre de rappels sur le projet de réhabilitation du stade du 4-Août, qui a été confié en 2021 au groupement d’entreprises TRUVA INSAAT/SIFA-SA/ Al- MOUNIA.

Sur le coût du projet. Les spéculations vont bon train et les comparaisons les plus folles avec d’autres stades africains, se poursuivent. Le coût du marché est de 14.792.665.661 FCFA. Sur ce montant, il y a 2. 256.508.321 FCFA de TVA à reverser et plus de 376 millions de FCFA pour l’enregistrement du marché. Il reste donc quelques 12 milliards de FCFA pour les travaux. La précision de taille est que l’Etat a décidé de payer cette cagnotte sur 3 exercices budgétaires (2021, 2022 et 2023). A ce stade, l’Etat s’est acquitté d’un montant de 7.451.356.866 FCFA sur les 14 milliards de FCFA. Mais à ce jour, les entreprises ont dû engager un apport personnel de plus de 3 milliards de FCFA pour faire face à certaines contingences.

Sur les retards du projet. C’est connu de tous, la réhabilitation des travaux du stade est suivie par un groupe mis en place depuis le début et qui comprend, le secrétariat technique du ministère en charge des sports, la Direction générale de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction (DGAIC), le Laboratoire national du bâtiment et des travaux publics (LNBTP) et bien sûr par la mission de contrôle, GRETECH, recrutée à cet effet.

A ce propos, ce n’est pas exagéré de rappeler que le processus de réhabilitation a commencé avec le ministre Dominique Nana et s’est poursuivi sous le magistère des ministres Matthias Tankoano, Wabou Drabo, Issouf Sirima et récemment Boubacar Savadogo. On peut donc aisément deviner que les changements institutionnels aidant, le projet a pu traverser des périodes d’incertitude.

Ce ne sont pas les seules entreprises qui traversent le désert, surtout quand leurs fournisseurs sont à l’extérieur. En effet, la guerre en Ukraine a désorganisé l’approvisionnement mondial de certaines matières premières et provoqué le renchérissement de leurs coûts ainsi que l’envol du cours du dollar. Tenez, selon des sources proches de l’entreprise, les sièges du stade (pour les arbitres, les joueurs, les VIP et les supporters) ont été commandés en Espagne avec l’entreprise FIGUERAS.

L’audiovisuel, (écrans géants, écrans périphériques, son, connexion à la RTB) doit être installé par l’entreprise française VIDELIO dont les techniciens sont d’ailleurs à pied d’œuvre actuellement. Sur Google, on peut d’ailleurs vérifier que c’est VIDELIO qui a réalisé les mêmes travaux pour le stade de France. Les projecteurs de 1200 Lux seront l’affaire de l’entreprise française Zumtobel et les coffrets électriques, ceux de la structure française EAS.

Si avec toutes ces entités étrangères dont certaines n’hésitent pas à revoir les modes de paiement et même le montant des prestations, dans les périodes d’instabilité institutionnelle, le groupement d’entreprises chargé des travaux a pu garder le cap, il faut plutôt s’en féliciter. Les amoureux du foot peuvent ne pas être contents du retard mais ils peuvent tout de même comprendre que personne ne peut prévoir une guerre en Ukraine et deux coups d’Etat en une année au Burkina Faso.

On pourrait même avancer que c’est en voulant bien faire que la polémique a pu naitre. En effet, en prévision du match programmé le 20 mars prochain entre les Etalons et le Togo, le groupement d’entreprises mettait les bouchées doubles pour que les différents compartiments du stade soient opérationnels. A cet effet, le matériel restant (projecteurs, coffrets électriques) devait être acheminé par cargo pour gagner du temps.

En attendant que les sièges des vestiaires soient réceptionnés (délai prévu en mars 2023), la solution palliative était de les faire confectionner par un fournisseur local. Et c’est la photo de ces sièges dans les vestiaires non encore achevés, qui a servi de matériau pour un mélodrame monté de toutes pièces.

Pour clore le chapitre des mécontents parmi les représentants des structures du sport, il n’est pas exagéré de dire que jusqu’à présent, le projet n’a pas été récusé par les techniciens et le contrôle qui tiennent chaque semaine une réunion pour évaluer l’état d’avancement des travaux. Dans ce domaine, on n’évoque pas d’ailleurs suffisamment, peut-être à dessein, le fait que jusqu’à présent, la pelouse n’est pas réhabilitée parce que l’entreprise adjudicatrice du marché (différente du groupement) n’a pas commencé son travail.

Enfin, dans le chapitre, il faut relever les ennuis judiciaires du groupement d’entreprises, toute chose qui a provoqué un blocage de deux mois.
Au total, si la vérité était donnée par des images et des explications bien claires, il n’y aurait pas d’émotion encore moins de colère. Il reste au public burkinabè amoureux du foot et surtout de la sincérité, de venir constater que les travaux avancent bien… C’est le seul juge souvent crédible …

Service Communication du Groupement d’entreprises chargé de la réhabilitation du stade du 4-Août

Vos commentaires

  • Le 20 janvier à 08:00, par Abcd En réponse à : Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

    Haha. Tout le monde sait ici que une fois les sièges des vestiaires installés, on ne changera plus jamais. Merci à l’opinion publique d’avoir été vigilante. Comme ça dès la réception officielle, tout le monde cherchera à voir les vestiaires.

    Il faut que la culture de la médiocrité s’arrête. Comment peut ont trouvé des excuses pour même s’en féliciter de l’état actuel d’avancement du stade ? C’est écoeurant.
    En plus concernant le mode de payement de l’état, c’est connu depuis longtemps et l’état à jusqu’à présent payé ce qu’il doit. Ce n’est donc pas un motif.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 08:32, par yonzie En réponse à : Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

    Il faut souvent que nous les burkinabè on évite de tomber dans le sensationnel. Quand je vois des grands journalistes sportifs avec des chapeau de cowboys du Far west s’exciter sur la RTB interrompant à tout bout de champ les invités sur cette question de rénovation, je suis triste. Ce que je retiens : Il reste donc quelques 12 milliards de FCFA pour les travaux et Il reste au public burkinabè amoureux du foot et surtout de la sincérité, de venir constater que les travaux avancent bien… C’est le seul juge souvent crédible.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 13:46, par Abcd En réponse à : Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

    @ yonzie

    Les travaux n´avncent pas bien. Et moi je trouve que les journalistes n´en font même pas assez d´abord. Il faut plus de pression.
    Il y a eu un appel d´offres. Donc si tu dis que tu peux réaliser à 12 milliards, alors il faut le réaliser. Les impots et autre c´est pas après avoir recu le marché qu´il faut les calculer. Tout es connu d´avance.

    Je vois la même médiocrité que beaucoupo d´autres chantiers au burkina Faso. Il faut que ca change. Et il faut qu´on arrete de vouloir trouver des explications pour les echecs.
    Pour s´ameliorer il faut d´abord les reconnaitre.

    Et ma plus grande peur c´est surtout la qualité. Avec des routes qui se déteriorent avant même qu´ont ai commencé à remboursé les crédits, j´espère que le stade ne sera pas dans la même lancée.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 16:24, par Konkona En réponse à : Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

    Je tombe des nu. Si je dois donner une note à cette explication, je n en aurai pas. C est hors-sujet. Par contre, j use de mon droit citoyen Burkinabè et contribuable pour poser quelques questions :

    - A la date d aujourd’hui, quel est le taux d avancement ?
    - quel est le taux escompté ?
    - quel est le taux d avancement consommé ?
    - que dit le marché sur les cas de force majeure qui empêcheraient l exécution du marché ?
    - la TVA et l enregistrement du marché y compris les timbres, font partie du coût du marché à débourser par l État. Où voulez vous en venir en citant la TVA et l enregistrement ?
    - est ce votre premier marché d exécution ?

    Si je devais vous conseiller, je vous aurai tout simplement demandé de demander pardon au peuple pour le retard et redoubler d efforts. Qu il pleuve ou qu il neige, vous êtes les seuls responsables vis-à-vis du peuple tout comme vous êtes les seuls à encaisser le bénéfice de ce marché de plusieurs milliards. Les explications que vous avez données, elles auraient été utiles dans les rapports à transmettre à l équipe de suivi. Sachez qu aujourd’hui, nous ne sommes plus à Ukraine a fait ci, Russie à fait ça, le fournisseur est celui qui a construit le stade de France and so and so. Nous sommes au Burkina Faso et le contribuable qui a permis de vous payer est ce commerçant de Rood woko, paglayiri,10 yaar,zabre daaga,zogona yaa,nabii yaar pour ne citer qu eux, le fonctionnaire Burkinabè, les FDS etc....
    Franchement, ce droit de réaction terni votre image. Je vous invite à travailler pour relever le défi. C est seulement, ce que vous demande IB et son peuple. Courage.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 17:11, par Hayi En réponse à : Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

    Tout ce développement pour aboutir à ceci en résumé :
    - les délais prescrits sont dépassés
    - la qualité des ouvrages réalisés laisse à désirer
    - les travaux de réfection de la pelouse n’ont même pas commencé
    - les sièges présentés sont de fabrication locale en attendant de recevoir ceux commandés à l’extérieur, dans quelle logique ?
    - On parle de TVA ce qui implique que les marchés ont été attribués en TTC
    - Aucune perspective de la fin des travaux n’est perceptible malgré les réunions hebdomadaires de l’organe de suivi des travaux ; quelle efficacité !
    - Cela ressemble fort bien au cas de l’aéroport de Donsin.
    - Des mesures correctrices vigoureuses doivent êtres prises pour relancer les travaux.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 19:46, par Sacksida En réponse à : Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

    Ecoutez en dehors des litiges Judiciaires, il faudrait encourager les entreprises chargees de la Rehabilitation du Stade du 4 Aout, a continuer des efforts, car le plus important est la qualite des travaux titanesques et l’exellence de l’ouvrage. Beaucoup d’imprevus font que les travaux ont accuses un retard, evitez de se plaindre outre mesure car mieux vaut un retard maitrise que de se precipiter pour des travaux bacles. Courage et Inchallah. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 13:31, par boubacar zangre En réponse à : Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché

    le pays ou les gens ne vivent que par la rumeur .. le brukina faso est le champion

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
CAN U17 2023 : Les Etalons cadets logés dans le groupe C avec le Cameroun, le Mali et le Soudan du Sud
Arbitrage au Burkina : « Il faut avoir un mental fort et aimer vraiment le métier », conseille Jean Emmanuel Compaoré, ancien arbitre international
Tour cycliste "Tropicale Amissa Bongo" : Le maillot de la combativité sur les épaules de Paul Daumont
Triple saut : Le Burkinabè Hugues Fabrice Zango débute la saison en or
Réconciliation nationale : « Nous ne ferons pas les mêmes erreurs que les précédentes initiatives », Boubakar Savadogo, ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi
Ministère des Sports : Le ministre Boubakar Savadogo à l’écoute des fédérations sportives
Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché
Football : Bakary Koné met un terme à sa carrière de footballeur
Burkina Faso : « Aujourd’hui, la fédération burkinabè d’athlétisme est la plus pauvre en matière d’infrastructures », assure Missiri Théophile Sawadogo
Karaté Do : « Nous voulons terminer parmi les quatre meilleures équipes africaines en 2023 », confie Corneille Maré, directeur technique de la Fédération burkinabè de karaté do
Football : Dango Ouattara annoncé à Bournemouth en Angleterre
CHAN Algérie 2023 : Ce sera sans le Burkina Faso et le Maroc, double tenant du titre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés