Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Supposée arrivée de Wagner au Burkina : ‘’Il est souhaitable d’éviter une diplomatie d’affrontement avec les pays de la sous-région’’ (Lettre ouverte de Oumarou Sawadogo au Chef de l’Etat)

Accueil > Actualités > Opinions • • jeudi 19 janvier 2023 à 15h30min
Supposée arrivée de Wagner au Burkina : ‘’Il est souhaitable d’éviter une diplomatie d’affrontement avec les pays de la sous-région’’ (Lettre ouverte de Oumarou Sawadogo au Chef de l’Etat)

Le séjour du Premier ministre de la transition en Russie a accru les spéculations relatives à une sollicitation du groupe de sécurité privé russe, Wagner, par les autorités burkinabè dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Par cette lettre ouverte, Oumarou Sawadogo, agent communautaire au sahel, exprime son inquiétude et en donne les raisons. Ci-dessous, sa lettre ouverte, telle que parvenue à notre rédaction.

Excellence Monsieur le président, je suis agent communautaire ici dans la région du Sahel. Nous suivons avec beaucoup d’intérêt, les réformes que vous êtes en train de mener sur le plan sécuritaire pour la reconquête intégrale du territoire, mais nous avons lu avec étonnement dans la presse, qu’il est possible que dans les jours à venir, les éléments de G-Wagner puissent venir combattre sur notre territoire du côté de l’armée.

Soucieux de l’avenir de mon pays, et au regard d’un certain nombre de précédents que ces hommes du G-Wagner ont menés notamment en Centrafrique, je me permets de vous adresser cette lettre.

Comme vous le savez, la communauté internationale, est très hostile au déploiement des combattants armés mercenaires, notamment de G-Wagner au regard de certaines exactions commises dans le passé.

Notre pays est enclavé avec uniquement que des pays de la CEDEAO qui l’entourent, nous ne saurions pouvoir tenir à un mois d’isolement comme ce fut le cas au Mali. En ce sens, il est très souhaitable pour nous d’éviter d’aller à une diplomatie d’affrontement avec les pays de la sous-région, car cela pourrait être très dangereux pour notre stabilité.

Deuxièmement, l’arrivée du G-Wagner dans le système sécuritaire va fragiliser la cohésion au sein de l’armée en donnant impunément des faveurs à ces combattants qui vont beaucoup plus se tabler sur la préservation du régime militaire en place que le combat des groupes armées terroristes.

Les questions de primes, de prise en charge et autres considérations risquent fortement de revenir et de semer la zizanie au sein des forces armées déjà assez divisé par l’histoire politique de notre pays.

En troisième lieu, il faut reconnaître que notre vivre-ensemble est mis à mal par le fait que les groupes armés terroristes à travers les conspirations et les complicités nous entraînent souvent vers des stigmatisations d’ethnies ou de religion. En Centrafrique, les éléments de G-wagner ont pris parti pour un groupe ethnique et à des exactions dénoncées maintes fois par l’ONU.

Notre peuple, malgré les difficultés sécuritaires, arrive à être résilient et à résister tant bien que mal et nous devons éviter de créer nous-mêmes nos propres tombes.

En définitive, retenons que notre pays doit pouvoir résister à ces forces du mal avec le courage des fils et des filles, je suis de ceux qui pensent que ce n’est pas à des combattants de G-wagner, ni aucun autre combattant extérieur qui viendront nous sauver de la situation à laquelle nous vivons.

Excellence Monsieur le président, pensez à l’avenir de ce pays avant toute décision que vous viendrez à prendre à cet effet.

Oumarou Sawadogo

Agent de Développement Communautaire, Dori

Email : oumarsawad_1989@yahoo.fr

Lefaso.net
N.B : La titraille et le chapô sont de la rédaction

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Le Burkina à co-construire de nos têtes, de nos cœurs, de nos rêves et de nos mains...
L’humeur de Sayouba Traoré : Vous voulez nier l’histoire ?
L’humeur de Sayouba Traoré : Encore les journalistes !
Situation nationale : Parole d’espérance pour le Burkina Faso
Burkina : « La situation sécuritaire n’a fait qu’empirer, malgré les assurances des variantes du MPSR », estime Kadari Sanou
Politique : La pensée unique est-elle une solution de temps de crise ?
Burkina - France : « Seuls les citoyens organisés en armée nationale, avec leurs propres armes, peuvent fidèlement et loyalement défendre la patrie », Abdoul Karim Sango
Départ des militaires français du Burkina : Yacouba Isaac Zida salue la décision du gouvernement
Insécurité au Burkina : « A quel jeu joue l’Etat dans le Bam ? », s’interroge le Mouvement Bam Faangré
Supposée arrivée de Wagner au Burkina : ‘’Il est souhaitable d’éviter une diplomatie d’affrontement avec les pays de la sous-région’’ (Lettre ouverte de Oumarou Sawadogo au Chef de l’Etat)
Burkina Faso : « Le tableau de la crise est beaucoup plus complexe que celui, dualiste, dépeint par Newton Ahmed Barry », assure un chercheur burkinabè
Newton Ahmed Barry : Une tribune privée de sens !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés