Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Burkina Faso : Le PAM réclame 12 à 15 milliards de FCFA pour le transport des vivres, selon la ministre Nandy Somé/Diallo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Lefaso.net • mercredi 18 janvier 2023 à 19h39min
Burkina Faso : Le PAM réclame 12 à 15 milliards de FCFA pour le transport des vivres, selon la ministre Nandy Somé/Diallo

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a réclamé entre 12 et 15 milliards de FCFA à l’Etat burkinabè pour le transport aérien de ses vivres dans les zones sous blocus terroristes, selon Nandy Somé/Diallo, ministre burkinabè de l’action humanitaire.

Le PAM est disposé à transporter les vivres de l’Etat burkinabè, soit 7 000 tonnes, à bord de ses hélicoptères Chinooks, moyennant entre 12 et 15 milliards de FCFA, a affirmé la ministre en charge de l’Action humanitaire Nandy Somé/Diallo dans la parution de ce mercredi 18 janvier 2023 du quotidien privé L’Observateur Paalga et rapporté par l’AIB.

Selon la ministre, face à cette requête surprise qui ne faisait pas partie des points du protocole devant régir les vols humanitaires, le gouvernement ne peut pas tout de suite s’engager.

Toutefois, l’exécutif compte autoriser sous conditions, la reprise du transport des propres vivres du Programme alimentaire mondial au profit des populations vivant sous blocus terroriste.

Le gouvernement exige un représentant de l’Etat à bord des vols, de connaitre les plans de vols, les quantités et les contenus des sacs à transporter et que l’aire de déchargement soit sécurisée par les Forces de défense et de sécurité burkinabè, a dit Nandy Somé/Diallo, lors de l’entretien.

« Vous ne voulez pas de FDS dans vos cargos, cela on le respecte. Mais là où vous partez, dites-le nous. Ce que vous transportez, faites-le savoir. Nous sommes dans une situation de guerre. Il n’est pas question que, sous prétexte d’un principe humanitaire, on laisse éventuellement aller renforcer les capacités de nos ennemis », a martelé la ministre en charge de l’action humanitaire, selon la même source.

En rappel, les vols humanitaires organisés par le Programme alimentaire mondial (PAM) ont été suspendus le 11 janvier 2023 en raison d’un « manque de coordination » de l’organe onusien avec les autorités compétentes.

D’après la ministre Nandy Somé/Diallo, le PAM avait effectué des vols sans aviser les autorités et avant la fin de l’adoption du protocole.

Nandy Somé dit déplorer le tollé suscité dans les médias internationaux par le PAM.

Lefaso.net
Source : AIB et L’Observateur Paalga

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « Le gouvernement a intérêt à prendre à bras le corps la situation de la région de l’Est », estime Marcel Ouoba, journaliste
Est du Burkina : L’armée et les volontaires pour la défense de la patrie repoussent une attaque terroriste
Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une attaque et tue une quinzaine de terroristes (Communiqué)
Région des Cascades : Les corps sans vie de quinze passagers découverts suite à un enlèvement par des hommes armés
Crise sécuritaire et humanitaire au Burkina : La situation dans le Sourou offre « un spectacle désolant et très préoccupant », indiquent des ressortissants
Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Burkina : Une centaine de terroristes neutralisés par l’armée aux environs de Gourcy
Reconquête du territoire national : La situation s’est améliorée, selon le service communication des Armées
Libération des 66 femmes enlevées à Arbinda : "Les recherches se poursuivent pour identifier les auteurs", promet le gouvernement
Insécurité au nord du Burkina : « Ceux qui tentaient de se cacher étaient froidement abattus », témoigne un rescapé de Bouloulou
Lutte contre le terrorisme au Burkina : Enlèvement des femmes à Arbinda, un acte de guerre à valeur castratrice
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Les douaniers veulent contribuer à l’effort de guerre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés