Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Région du Centre-Nord : L’ONG Mwangaza Action fait de la prévention de la malnutrition son cheval de bataille

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • Lefaso.net • samedi 14 janvier 2023 à 21h36min
Région du Centre-Nord : L’ONG Mwangaza Action fait de la prévention de la malnutrition son cheval de bataille

L’ONG Mwangaza Action, en collaboration avec l’Association des Burkinabè de la région de Washington (ABURWA), a lancé le projet « Prévention et traitement communautaires de la malnutrition dans le district sanitaire de Kaya », avec le soutien financier et matériel de MAP International. La cérémonie officielle de lancement du projet a eu lieu le vendredi 13 janvier 2023 à Kaya, chef-lieu de la région du Centre-Nord.

Au Burkina Faso, ce sont plus de 1 800 000 personnes déplacées internes qui ont été enregistrées à la date du 30 novembre 2022 par le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR). Vivant dans des conditions précaires, plusieurs d’entre elles sont sujettes à la malnutrition, notamment celles dénombrées dans le Centre-Nord.

C’est en réponse à cette situation qu’est né le projet « Prévention et traitement communautaires de la malnutrition dans le district sanitaire de Kaya ». Ce projet est mis en œuvre et suivi par Mwangaza Action qui travaille directement avec le district sanitaire de Kaya, afin de mener des interventions communautaires pour prévenir la malnutrition et accroître l’accès et l’utilisation des traitements.

Noufo Dembélé, secrétaire général de la province du Sanmatenga, représentant le haut-commissaire (au milieu).

« Les communautés de Kaya ont été touchées d’une manière disproportionnée par la crise sécuritaire et abrite désormais plus de 28 000 enfants déplacés », a indiqué Noufo Dembélé, secrétaire général de la province du Sanmatenga, représentant le haut-commissaire. À en croire M. Dembélé, qui a présidé la cérémonie, ces communautés sont parmi les plus touchées au Burkina Faso par la malnutrition.

Le représentant de madame le préfet, présidente de la délégation spéciale de Kaya, Adama Simporé, 1er vice-président.

Environ 400 millions de francs CFA mobilisés

Ainsi, les activités inscrites dans le cadre du projet vont contribuer à réduire considérablement le nombre d’enfants malnutris dans les différents CSPS (Centres de santé et de promotion sociale) relevant du district sanitaire de Kaya.
Dans son mot de bienvenue, le 1er vice-président de la délégation spéciale de Kaya, Adama Simporé, a souhaité la pérennisation du projet de prévention et de traitement communautaires de la malnutrition.

La remise officielle de chèques d’une valeur de 575 000 francs CFA pour la redynamisation des Comités de gestion des centres de santé (COGES).

Il a invité les bénéficiaires du projet à la bonne mise en œuvre des activités pour l’atteinte des résultats escomptés. Trois chèques de 575 000 francs CFA ont été remis aux comités de gestion des CSPS relevant du district sanitaire de Kaya.
D’un budget estimé à environ 400 millions de francs CFA, pour une période de deux ans, le projet va couvrir plusieurs volets de la malnutrition : prévention, traitement, construction de Centres de récupération et d’éducation nutritionnelle (CREN) et eau potable.

Le chargé du projet, Désiré Zagré, a présenté la campagne de dépistage sur la malnutrition, réalisée sur les sites de déplacés internes par le CSPS du secteur 2.

C’est le deuxième geste de l’ABURWA au district sanitaire de Kaya, en moins d’une année. En effet, en mai 2022, l’association avait offert des consommables médicaux et des médicaments d’une valeur de plus 356 millions de francs CFA au district sanitaire de Kaya, a rappelé la représentante de l’association, Saïbata Sawadogo. « C’est l’occasion pour nous de saluer l’accompagnement de l’ambassade du Burkina Faso à Washington et des autorités sanitaires burkinabè, en l’occurrence le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique », a-t-elle mentionné.

Séance de sensibilisation sur la malnutrition effectuée par le CSPS de Sian pendant la phase pilote du projet.

477 047 bénéficiaires directs

Les formations sanitaires ciblées par l’actuel projet de Mwangaza Action sont au nombre de dix. Il s’agit du centre médical du secteur 1, des CSPS des secteurs 2, 3, 4, 6 et 7, et des centres de santé situés dans les zones de Sian et Zorkoum.
À terme, ce sont 477 047 bénéficiaires directs qui seront touchés, dont 28 977 femmes enceintes, 15 066 femmes enceintes déplacées internes et 102 683 enfants de 0 à 5 ans. Mais aussi 55 216 enfants déplacés internes de 0 à 5 ans, 100 agents de santé à base communautaire et 40 agents de santé. Les bénéficiaires indirects, tous profils confondus, sur les deux ans (juillet 2022-juin 2024) sont estimés à 385 627.

« Dans notre région, la malnutrition est un problème de santé publique », Dr Anicet Poda, directeur régional de la santé et de l’hygiène publique du Centre-Nord.

Présentation de Mwangaza Action

Mwangaza Action est une ONG de droit burkinabè, spécialisée en mobilisation sociale et participation communautaire. Créée en novembre 1995, elle a été officiellement reconnue en février 1996. Sa Mission est de contribuer à la promotion et au développement durable des communautés à la base.

« Mwangaza Action totalise plus de 25 ans d’expérience en matière d’élaboration, planification et exécution des projets et programmes de développement dans ses différents domaines d’intervention », a déclaré le chargé du projet, Désiré Zagré.

« Nous sommes à l’écoute des bénéficiaires et s’il y a d’autres actions qui peuvent contribuer à juguler le fléau, nous le ferons », Roger B. Thiombiano, coordonateur de Mwangaza Action.

À travers la mise en œuvre de ses différents projets et programmes, Mwangaza Action s’est constitué une audience estimable auprès des partenaires techniques et financiers. Mais aussi une grande expérience en matière de contribution au développement.

En effet, depuis sa création, Mwangaza Action a exécuté plusieurs projets et programmes dans différents domaines du développement, en particulier au profit des communautés de base. La gestion quotidienne des interventions et de façon générale de la vie de Mwangaza Action, est assurée par une équipe centrale permanente (bureau de coordination) d’une dizaine de professionnels expérimentés.
Mwangaza Action renforce cette équipe centrale avec des équipes de projets mises en place selon les besoins du moment et un réseau de consultants nationaux et internationaux pluridisciplinaires.

« Lors de la phase pilote, nous avons réalisé un jardin potager au niveau du CSPS du secteur 2, où nous avons déjà obtenu deux récoltes », Saïbata Sawadogo, représentante de l’association ABURWA.

Présentation de ABURWA

L’Association des Burkinabè de la région de Washington (ABURWA) est une association à but non-lucratif de droit américain, apolitique et non-discriminatoire, fondée en mars 2003. Elle a pour objectif le renforcement de la solidarité entre ses membres, la promotion de la culture burkinabè, les actions de développement et l’établissement des relations de collaboration et de fraternité avec des organisations poursuivant des objectifs similaires.

Depuis sa création, l’association ABURWA s’est engagée à s’associer aux efforts de développement du Burkina Faso et du bien-être des Burkinabè de l’intérieur et de la diaspora, aux côtés des autres acteurs publics et privés nationaux et internationaux, engagés sur le terrain.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire Burkina–France : Le Sabre remis dans son fourreau
Koudougou : L’ONG AES/Burkina lance un projet de prise en charge des enfants vulnérables du fait de la migration
Entreprenariat : l’OIM facilite le rapprochement entre porteurs de micros projets et fonds de financement dans le Centre-Est
Transition au Burkina Faso : Le SPONG entend apporter sa contribution
Développement du Burkina Faso : Le Premier ministre partage sa vision avec le SPONG
Région du Centre-Nord : L’ONG Mwangaza Action fait de la prévention de la malnutrition son cheval de bataille
Nuit des ONG : Tree Aid reçoit son trophée
Fondation Konrad Adenauer Siftung : Une clinique juridique pour assister les victimes de violences basées sur le genre
Autonomisation économique des jeunes au Burkina : L’ONG « Sauve ma patrie » forme 120 PDI dans divers métiers
Violences basées sur le genre : Oxfam tient un panel de haut niveau et des activités communautaires pour marquer les 16 jours d’activisme
Crise humanitaire au Burkina : Ocha lève le voile sur les actions humanitaires menées sur le terrain
« Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés