Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • samedi 14 janvier 2023 à 14h52min
Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

L’ambassadeur de la Fédération de Russie au Burkina Faso, Son Excellence Monsieur Alexey SALTYKOV a été reçu en audience, ce jeudi 12 janvier 2023 par le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson KYELEM de TAMBELA. Les deux personnalités ont échangé sur l’importance du renforcement des relations entre leurs pays, ainsi que l’établissement d’une coopération gagnant-gagnant. Le Burkina Faso a souhaité la mise en place d’une commission mixte, qui travaillera à stimuler les échanges commerciaux entre ces deux pays.

Le 25 novembre 2022, Alexey Saltykov, ambassadeur russe accrédité au Burkina Faso avec résidence à Abidjan, remettait au président de la transition Ibrahim Traoré, ses lettres de créances. Un mois et demi après, c’est une visite de travail que le diplomate effectue à la Primature. A l’entame des échanges, Son Excellence Monsieur Alexey Saltykov a remercié le Chef du gouvernement, pour les dispositions prises pour avoir des échanges fructueux avec le gouvernement.

Le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson KYELEM de TAMBELA a de prime abord, souligné que lors de sa visite en Russie, il a souhaité l’ouverture d’une ambassade au Burkina Faso. Cela, a-t-il expliqué, permettra un renforcement des relations entre les deux pays.

« La Russie fait partie des plus grands pays d’Europe en termes de population, mais aussi en termes d’investissements. Mais, j’ai constaté que malgré cela, la Russie est absente au Burkina Faso. Vous avez pu constater cela. Nous sommes convaincus que vous avez beaucoup de potentialités à nous offrir, tout comme nous avons beaucoup de potentialités à vous offrir. Donc, nous pensons que notre partenariat doit se renforcer et peut se renforcer », a indiqué le Premier ministre.

En effet, les relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Russie ont été établies le 18 février 1967. Une relation de plusieurs décennies qui a permis la formation de nombreux cadres burkinabè. Son Excellence Monsieur Alexey Saltykov a pour mission, de travailler à consolider et renforcer cette coopération entre les deux pays, dans les domaines politique, économique, scientifique, culturelle et militaire, prioritairement.
Pour le chef du Gouvernement burkinabè, la Russie a beaucoup de technologies à offrir au Burkina Faso.

"Le Burkina a aussi l’or, le coton, le bétail, etc. Nous avons proposé à Moscou d’ailleurs, la création d’une usine de conservation de viande, de traitement de la peau, du cuir, de la tomate, des produits agricoles. Le Burkina a besoin aussi du pétrole, du gaz et des engrais de la Russie. Nous avons pris conscience de cela, raison pour laquelle nous estimons que vous devez prendre la place qui vous revient, non seulement chez nous, mais aussi en Afrique”, a indiqué le chef du gouvernement burkinabè.

Les autorités du Burkina Faso entendent désormais diversifier les partenaires, afin de mieux servir les intérêts du pays. « Ce que nous souhaitons, c’est le renforcement de nos rapports. Parce que depuis le 30 septembre 2022, date de l’arrivée du Capitaine Ibrahim Traoré au pouvoir, nous avons acté l’option de diversifier nos partenaires ; et la Russie est un choix de raison dans cette dynamique », a souligné le Premier ministre. Il souhaite par ailleurs la mise en place d’une commission mixte Russie-Burkina, afin que chaque partie puisse exprimer ses besoins et que les déplacements entre les deux pays soient facilités, afin de stimuler les échanges commerciaux.

Le diplomate russe en réponse, a rassuré qu’il se donne pour priorité, de porter dilligenment les préocupations et attentes des autorités du Burkina Faso vis-à-vis de la Fédération de la Russie ; du reste, son pays est en phase avec la volonté affichée des plus hautes autorités burkinabè de dynamiser cette coopération sur la base du respect de la souveraineté des deux pays.

Propos dignes d’intérêt pour le chef du Gouvernement burkinabè qui n’a pas manqué de saluer l’invitation du President Poutine adréssée au Président Ibrahim Traoré pour le sommet Russie-Afrique, prévu pour se tenir en juillet 2023 en Russie.

DCRP/Primature

Vos commentaires

  • Le 14 janvier à 16:00, par Ko En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Un pied en enfer ! C’est se vendre au diable que de prendre une telle décision.
    Sans légitimité, il est anormal de prendre de telles décisions.
    La Russie se réjouit car elle est honnie par ceux qui croient qu’un pays a le droit à son indépendance.
    Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 22:04, par Le Goupil33 En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    "La Russie fait partie des plus grands pays d’Europe en termes de population, mais aussi en termes d’investissements"

    Ah bon ? Dernière nouvelle. C’est sûr qu’en matière d’investissement, c’est important dans au moins deux domaines : La création de société militaire privée gardienne des pouvoirs comme en RCA ou encore gardienne de mines et la création de société d’exploitation-prédation de ressources minières. Pour le reste, il faut chercher. Par exemple qu’ont ils construit en RCA ? Ainsi donc le BF aurait besoin d’eux pour une usine de mise en conserve de viandes et pour la culture de la tomate. Il est "ambitieux" le premier ministre.

    Mais regardez donc le PIB de la russie, c’est le 11 ème mondial. -1 États-Unis $25 346,81 -2 Chine $19 911,59 - 3 Japon $4 912,15 -4 Allemagne $4 256,54
    - 5 Royaume-Uni $3 376,00 -6 Inde $3 291,40 -7 France $2 936,70 -8 Canada $2 221,22 -9 Italie $2 058,33 -10 Brésil $1 833,27 -11 Russie $1 829,05 ET encore heureux que ce soit un producteur de pétrole et de gaz. Pas certain qu’en 2013 cela soit mieux.

    En fait ils ramassent tout ce qu’ils peuvent pour financer leur aggression de l’Ukraine. C’est fou le nombre de mines d’or, de diamants qu’ils récupèrent au Soudan, en RCA, au Mali et maintenant au Burkina.

    Les nouveaux putschistes commencent à vendre le Burkina. C’est le leur, mais il va falloir assumer.

    Répondre à ce message

    • Le 15 janvier à 15:34, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      @Le Goupil33
      M. ou Mme « Le Goupil33 »
      - Petit détail :
      Les chiffres économiques les plus récents montrent que la France a dépassé le Royaume-Uni, car le catastrophique Brexit a littéralement massacré l’économie britannique, ainsi que la valeur de la monnaie britannique, la « Livre Sterling » £. par rapport à la devise Euro-€.

      - Je procède à cette rectification parce qu’un cliché qui sévit souvent en Afrique est de gonfler les performances de la Grande-Bretagne, ainsi que des ex-colonies britanniques. Or, actuellement, c’est l’Irlande, la France, la Hollande, la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne qui ont le mieux profité du Brexit ; en particulier, les banquiers et les sociétés internationales fuient l’Angleterre par bateaux entiers pour s’installer « en zone euro » ; par exemple dans le quartier « La Défense » à l’ouest de Paris.
      Précisons également que la Côte-d’Ivoire se porte nettement mieux que le Ghana, victime de sa très mauvaise monnaie faiblarde. Décidément, M. Ouattara est un excellent dirigeant économique !

      Note pour le lecteur africain un peu curieux  :
      - Notez que « GOUPIL » est le terme désignant l’animal « RENARD » en ancien français et vient du terme latin « VULPES ».
      - Notez que « RENARD » était originellement un prénom d’origine francique-germanique « Regin-Hard », « le plus puissant du conseil ».
      - Notez aussi que « 33 » est le numéro du département de Bordeaux, la Gironde.

      Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 22:24, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Les Burkinabè feraient bien de se renseigner sur la situation CATASTROPHIQUE de la RCA, où même la douane est littéralement pillée par Wagner, en plus des mines d’or, de diamant et de la production de cacao.

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 09:29, par Gwandba En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      Renault HÉLIE

      Vous dites être un libéral. Ce qui normalement devrait vous permettre de comprendre que lorsqu’il qu’un partenaire ne trouve plus son compte avec vous, il faut tout faire qu’il ait une raison de vous préférer au détriment de vos concurrents.

      Et ceci ne passe par la délation avec laquelle vous et vos comparses nous rabattent les oreilles à longueur de postes juste pour distraire.

      Vous aimez la médiocrité, nous non. Vous voulez restez le partenaire privilégier des africains francophone ? Travaillez à le rester au lieu de servir votre compote indigeste pour salir vos concurrents. C’est petit comme le dit mon voisin.

      Je suis à ma pause café. Le dîner arrive immanquablement !!!

      Répondre à ce message

      • Le 17 janvier à 21:49, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

        Certains pays de l’Afrique-CFA ont un poids économique très supérieur au BF, certes.
        L’Afrique-CFA toute entière représente moins de 0,7% du commerce extérieur français, et moins de 1/5 du poids de l’Afrique-hors-CFA ; les chiffres sont cruels.
        L’Europe, l’Asie, le Maghreb sont immensément plus importants pour l’économie française que le BF..
        Donc, si vous quittez le CFA... cela n’aura aucun retentissement économique négatif sur la France, mis à part l’économie que nous ferons en vous sucrant joyeusement les aides de quelques dizaines de milliards. Par contre, il est tout à fait possible que vous vous retrouviez dans une spirale vertigineuse d’inflation, mais CE SERA VOTRE PROBLÈME...

        Répondre à ce message

      • Le 18 janvier à 13:40, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

        @Gwandba
        Mon ami très cher Gwandba dont la prose amusante fait mes délices, vous pondîtes :
        « Travaillez à le rester au lieu de servir votre compote indigeste pour salir vos concurrents »
        Désolé, mon petit Gwandba chéri d’amour, la Russie n’est absolument pas une concurrente de la France ni de l’Occident, qui savent exporter du bien-être, des choses qui rendent la vie agréable, sauf dans le seul domaine des armes lourdes de mauvaise qualité avec 30 ans de retard, tanks, avions de guerre, canons lourds. La Russie sait très bien former de grosses armées lourdingues et bêtes qui sont systématiquement pulvérisées par les armées formées à l’occidentale : armées libyennes, iraqiennes, serbes, etc.
        Vous avez déjà vu une usine de nouilles, de pâté, de biscuits ou de savon créée par la Russie ? Vous avez déjà vu une guérilla terroriste vaincue par les mauvais tanks russes ?
        « Je reconnais que la Russie sait faire de bonnes polices secrètes et d’excellentes chambres de torture pour les états totalitaires... »

        Répondre à ce message

        • Le 28 janvier à 13:07, par Gwandba En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

          Renault HÉLIE

          Ah bah... mince alors... Moi qui vous pensais libéral. Je suis surpris de vous savoir la queue entre les jambes à vous cacher derrière la bannière nationaliste quand vous vous sentez seul au monde.

          Après tout, vous n’êtes pas à une incohérence près. Ceci n’est que la suite logique de vos versatilité. Raconter tout et son contraire, pourvu que les africains, surtout ceux qui sont friands de correhpondance avec des retraités occidentaux et se spseudonisent avec des noms d’océans pour paraître consistants, mordent à l’hameçon.

          Quoique vous racontez de la Russie, n’eut été son interposition aux velléités occidentales, la Syrie serait dans le même cas que la Libye. Dites moi, comment un pays comme la Russie qui ne pèse rien du tout à vos yeux vous fait trembler à chaque fois ???

          La mauvaise foi serait culturelle et héréditaire ?????

          Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 08:29, par kwiliga En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Ben voilà, après un voyage infructueux en Russie, où il n’a rencontré que des sous-fifres, Kyelem a enfin rencontré un interlocuteur de poids, sans être obligé de se rendre à Abidjan.
    Notons toutefois que "l’invitation du President Poutine adréssée au Président Ibrahim Traoré pour le sommet Russie-Afrique, prévu pour se tenir en juillet 2023 en Russie." est quand même trop éloignée dans le temps, pour être certain que l’un et l’autre auront conservés leurs postes à la date prévue.

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 09:37, par kwiliga En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      "Nous avons proposé à Moscou d’ailleurs, la création d’une usine de conservation de viande, de traitement de la peau, du cuir, de la tomate, des produits agricoles"
      Oui, parce que nous sommes convaincus que la voie vers notre véritable émancipation et notre totale indépendance, passe par la création d’industries de transformation locales,... par les autres !
      En effet, si le Burkina regorge de milliardaires, ces derniers ne veulent prendre aucun risque d’investissement dans leur propre pays, préférant planquer leur argent dans des banques étrangères et se contentant, sur le sol national, d’acheter du terrain, s’offrant ainsi une garantie de stabilité et créant par là même, une spéculation foncière galopante.
      Ce discours face aux russes, vient donc en totale opposition avec celui tenu à nos populations, nos ONG,... que l’on exhorte à changer de mentalité et à se développer par elles-mêmes.

      Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 12:23, par ralbol En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    A la fin de l’année 2022, un vote a eu lieu à l’ONU pour condamner les destructions opérées par la Russie en Ukraine et contraindre cette dernière à payer les réparations. Savez-vous quel pays d’Afrique subsaharienne et de l’ouest a voté contre et soutenu la Russie ? Le MALI ! Que voulez-vous, quand on a les points liés dans le dos, on est respectueux de celui qui peut vous couper le lien...Belle indépendance, belle souveraineté !
    Je pense que le Burkina aura lui aussi des comptes à rendre à Poutine à l’ONU, c’est EVIDENT. Ce sera la contrepartie indispensable.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 15:17, par ralbol En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Salut les gars !
    Voici des nouvelles du front malien : 14 soldats FAMAS ont été tués et 11 blessés dans une double embuscade entre Mopti et Ségou mardi 10 janvier.Ces chiffres sont donnés par l’armée. Al Qaïda à l’origine de l’attaque ajoute que des Wagner sont comptés parmi les victimes.
    Source:Le Monde Afrique
    Le fasonet et maliweb n’en parlent pas contrairement à malijet.
    Certains diront sans doute que je prends plaisir à annoncer ces morts ? NON, dix fois NON car l’exècre la guerre au Sahel et en Ukraine.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 16:32, par Alph@2025 En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Je ne suis pas contre que nous fassions des affaires avec la Russie. Mais nous donner cadeau comme nous le faisons actuellement me dégoute. Et c’est ça la souveraineté. Nous pourrions nouer des partenariats plus fructueux et plus sains avec la plus part des pays de l’ex bloc soviétique. Maitre Joachimson de Tambèla a vendu son âme au diable ! Je ne le reconnais plus.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 17:20, par COME Michel En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    D’accord avec l’essentiel qui vient d’être écrit, à savoir que la Russie ne voit que ses intérêts financiers et veut bouter toute influence occidentale, notamment française de l’Afrique.
    La Russie ne cherche pas à améliorer le quotidien des Burkinabè. Pour les tomates, mieux vaut faire confiance à Afrique verte - Aprossa. C’est beaucoup plus sérieux..
    Des élus Chinois estiment début janvier que Poutine est devenu fou !
    Ce n’est pas le moment de faire confiance aux Russes.
    Le sommet Russie-Afrique n’annonce rien de bon pour l’avenir immédiat de l ’Afrique. La plus grande méfiance s’impose.
    Un Français qui est venu en humanitaire 10 fois au Burkina et plusieurs fois en Russie. Michel Côme

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 08:28, par lamoussaa En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Les internautes 1, 2,3,4 et 5 appliquent à la lettre les instructions de MACRON, à savoir occuper les réseaux sociaux pour défendre les intérêts de la France ou dénigrer ce qui n"entre pas dans les intérêts français Mais c’est peine perdu car l’ordre mondial est en train de basculer de manière irréversible et vous devez faire avec.
    Les dénigrements gratuits de l’empire du mensonge et de la manipulation n’influencent plus personne.

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 16:21, par ralbol En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      8Iamoussaa : je suis le n° 5. Je te rassure, Majeur et vacciné , je suis tout à fait apte à penser par moi-même et, par conséquent, à émettre un avis sans passer par l’Elysée ! Le Mali est devenu une marionnette entre les mains de Poutine (et la RCA aussi, bizarrement) qui lui dicte quelle position il DOIT adopter à l’ONU. Vous verrez ce qui va advenir de votre indépendance diplomatique à l’avenir... Bonne journée.

      Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 21:03, par SOME En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      mon cher lamoussaa, vois tu je m’attendais a ce que la horde se precipite sur cette rencontre avec l’ambassadeur Saltykov et se dechainer. Et vlan ca n’a pas manqué. Ils ne sont plus agacés, ils sont enragés. Que veux tu ? ils sont là pour ca ; c’est leur fonction ; mais ce qu’ils essaient de nier c’est qu’ils sont deja perdants et que "the harder they come, the harder they fall". Le peuple burkinabe est bien plus mur qu’ils ne le pensent.
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 08:43, par kwiliga En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      Bonjour lamoussaa,
      Les dénigrements ne sont gratuits que quand, à l’instar des vôtres, ils sont dépourvus de tout argumentaire.
      Après votre sinistre critique, j’attends avec impatience vos arguments, sources à l’appui, qui démontreront inéluctablement qu’il semble plus efficace pour le Faso, de faire transformer ses matières premières par des entreprises russes, plutôt que de créer sa propre industrie de transformation.
      Si vous n’en avez pas, j’attends vos excuses pour ce jugement inique de mes propos.

      Répondre à ce message

    • Le 18 janvier à 13:54, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      @
      lamoussaa
      Mais « lamoussaa », vous vous trompez totalement !
      - Je suis un citoyen libre, autonome, sans guère de besoins non satisfaits.
      - j’ai vécu une vie riche et variée dans de nombreux pays,
      - je n’ai absolument pas besoin de fric,
      - je paye de lourds impôts (le prix d’une petite voiture neuve chaque année),
      - mes 3 filles et leurs maris ont des métiers prestigieux et surpayés, dans ma tradition familiale,
      - je suis assez instruit, expérimenté et cultivé pour argumenter seul.

      JE N’AI DONC NUL BESOIN QU’UN FONCTIONNAIRE LOURDINGUE DE MACRON OU DE VLADIMIR VLADIMIROVITCH ME DISE QUOI ÉCRIRE.

      Un citoyen libre dans la plénitude d’une confortable retraite qui s’exprime librement, ça existe. Ça vous défrise ?

      Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 08:30, par LE FORGERON En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Bonjour,

    Bravo les gars, la victoire est proche.
    Bonne collaboration et que notre PM et notre PF réfléchissent déjà à la création d’une monnaie commune avec le Mali et la Guinée car le F CFA risque d’être un frein au développement des relations commerciales avec d’autres pays.
    Le G5 Sahel doit disparaitre et faire la place une autre organisation. Si jamais on donne la présidence du G5 Sahel au Burkina Faso alors, s’il vous plait les autorités Burkinabè, refusez cette présidence car c’est pour vous mettre en opposition avec le Mali. La mali ne fait plus parti du G5 Sahel donc ce G5 Sahel est devenu G4 Sahel. Le Burkina Faso pourrait aussi quitter le G5 Sahel s’il le faut car l’ennemi est caché derrière ce G5 Sahel. Le Mali, le Burkina Faso, la Guinée Conakry, l’Algérie, le Tchad et la Mauritanie pourraient créer un G6 Sahel pour combattre ensemble le terrorisme. Le Niger pourrait les rejoindre s’il quitte l’ennemi pour la vraie lutte.

    La patrie ou la Mort, Nous vaincrons !!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 08:54, par kwiliga En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      Bonjour Le Forgeron,
      Mai oui, bien sur, c’est ça qu’il faut faire, créer le panafricanisme économico-militaire, par l’alliance des trois pays les plus puissants du continent, dont l’émergence économique n’est plus à démontrer et dont la force et le sérieux militaire, fait trembler les puissants de la planète.
      L’ONU, fragile et décadente, sera rapidement remplacée par l’OJU (Organisation des Juntes Unies), chaque peuple se dépêchant de renverser sa piteuse démocratie, par un militaire (n’importe lequel fera l’affaire) qui dirigera son peuple vers la gloire et la prospérité, dans une dictature éclairée et bienveillante.
      Je propose d’ores et déjà d’intégrer la Corée du nord et la Birmanie, qui me semblent rassembler les critères pour être des candidats sérieux.
      Ces deux pays seront sans aucun doute plus facile à accrocher que l’Algérie, qui se fout bien du Mali, j’en veux pour preuve les propos d’Abdelmadjid Tebboune, Président de la République algérienne : "Le terrorisme n’est pas ce qui me préoccupe le plus, nous pouvons le vaincre. Je suis beaucoup plus inquiet pour le fait que le Sahel s’enfonce dans la misère. Là-bas, la solution est à 80 % économique et à 20 % sécuritaire. L’argent que coûte la présence de Wagner serait mieux placé et plus utile s’il allait dans le développement au Sahel […], s’il était investi dans des projets économiques." Le Figaro 30.12.2022

      Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 21:38, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      @LE FORGERON
      LE FORGERON, vous écrivîtes :
      « une monnaie commune avec le Mali et la Guinée car le F CFA risque d’être un frein au développement des relations commerciales avec d’autres pays. »
      Mais, par Belzébuth, qui vous en empêche ? Demain matin, votre gouvernement décrète sa sortie de l’UMOA, et hop !, c’est fait. Vous aurez vite votre jolie monnaie aux beaux billets très décoratifs. Avec un peu de chance, elle aura le sort glorieux du Cedi ghanéen...
      Et je vous rassure tout de suite : en créant une monnaie spécifique, vous ne gênerez ni la Côte d’Ivoire, ni le Cameroun....

      NB :
      Notez au passage les excellents résultats économiques de la Côte-d’Ivoire, qui est en train d’enfoncer le Ghana dont la monnaie nationale est en train de perdre tout crédit, appauvrissant fonctionnaires, retraités et commerçants ghanéens. La Côte d’Ivoire est actuellement le pays d’Afrique subsaharienne qui réussit le mieux, si l’on excepte la RSA, mieux que le Cameroun, mieux que l’Éthiopie, mieux que le Kénya, mieux que le Congo-RDC, mieux que le Gabon. Mais il paraît que Ouattara est un affreux dirigeant...

      Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 08:31, par LE FORGERON En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Bonjour,

    Bravo les gars, la victoire est proche.
    Bonne collaboration et que notre PM et notre PF réfléchissent déjà à la création d’une monnaie commune avec le Mali et la Guinée car le F CFA risque d’être un frein au développement des relations commerciales avec d’autres pays.
    Le G5 Sahel doit disparaitre et faire la place une autre organisation. Si jamais on donne la présidence du G5 Sahel au Burkina Faso alors, s’il vous plait les autorités Burkinabè, refusez cette présidence car c’est pour vous mettre en opposition avec le Mali. La mali ne fait plus parti du G5 Sahel donc ce G5 Sahel est devenu G4 Sahel. Le Burkina Faso pourrait aussi quitter le G5 Sahel s’il le faut car l’ennemi est caché derrière ce G5 Sahel. Le Mali, le Burkina Faso, la Guinée Conakry, l’Algérie, le Tchad et la Mauritanie pourraient créer un G6 Sahel pour combattre ensemble le terrorisme. Le Niger pourrait les rejoindre s’il quitte l’ennemi pour la vraie lutte.

    La patrie ou la Mort, Nous vaincrons !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 10:01, par Burkinabè et fière En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Vous les petits français par vos commentaire l’on comprend rapidement que vous vous faite dessus à l’idée que le BURKINA s allie à la Russie mais n ayez crainte vous aurez toujours la possibilité de travailler avec nous tant que le respect de notre souveraineté sera respecté, n’oubliez pas que nous sommes plus vos exclaves nous n’accepterons plus d’être utilisé soit c’est du gagnant gagnant soit vous dégagez du Burkina😌

    Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 21:25, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      @Burkinabè et fière
      Très chère citoyenne « Burkinabè et fière »,
      - Je suis pour un départ rapide des troupes OTANesques du BF. Pas question de traîner les guêtres dans un pays wagnérisé.
      - Je suis pour une compression très rapide des aides occidentales versées au BF ainsi qu’aux ONG, à raison de plusieurs dizaines de milliards de moins chaque année. Principe : ne pas engraisser des putschistes qui en plus nous rejettent sans oser le dire clairement. Nous pourrons ainsi aider plus l’Ukraine contre l’affreux tyran, et les Ukrainiens savent se battre avec un courage, une intelligence et une efficacité que l’Afrique devrait observer de près.
      - Vous avez des problèmes avec certaines ethnies de votre pays ? Ce n’est pas à nous d’interférer, que Diable ! Que votre armée prétendument compétente se salisse un peu les mains loin des villes confortables. Nous, on s’en tamponne le coquillard, à pied, à cheval, en voiture, en long, en large et en travers, pas question d’être emmouscaillés dans vos bisbilles internes, c’est « Ciao, bambini ! ».
      - Ce que je crains le plus, c’est que les lobbies pleurnichards d’une certaine extrême-gauche française fassent pression pour qu’on continue à vous déverser du fric à la lance à incendie à travers des ONG et des aides budgétaires démentielles.
      - Pour compenser nos aides occidentales, coupez de 10% ou 20% les salaires de vos militaires et fonctionnaires ; vous verrez, ça fera baisser les prix des bières, condiments et denrées …

      Bien le bonsoir chez vous !

      Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 12:04, par Passakziri En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    "Pour le chef du Gouvernement burkinabè, la Russie a beaucoup de technologies à offrir au Burkina Faso."..
    Faut-il plus pour caricaturer notre naiveté deconcertante au sommet ?
    Non la russie n’a rien à offrir au Burkina ; S’il avait quelque chose pour le Burkina , elle ne serait pas une offrande. Non le Burkina devrait se l’acquérir par la sueur du front. Encore faudrait-il que la Russie aie de la technologie sensée de nos jours. En dehorrs des roquette et fusée, je ne sois pas bien de quelles technologies il s’agit ici. Au moins le satellite du Prof. Ouattara pourrait enfin arriver sur orbite.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 09:50, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    Je note une demande à la Russie particulièrement comique :
    « la création d’une usine de conservation de viande »
    Ha ha ! Faut-il être naïf pour demander ça À LA RUSSIE !
    Jamais, au grand jamais, la Russie n’a été capable d’implanter une industrie convenable hors de ses frontières ! Vous verrez l’impossibilité de se procurer la moindre pièce détachée en Russie.

    Et puis quoi ? C’est kwâ là-même ? Si la gestion de cette usine est nationalisée... l’entreprise fera rapidemet faillite : détournements, recrutement de fumistes par piston, non réparation des machines, mauvaise gestion des pièces détachées, vol de la viande avant même qu’elle ne soit transformée, etc.

    Vous feriez mieux de travailler avec les Chinois ! Eux ne recruteront aucun local, « faut que ça travaille ! ».

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 10:55, par THANOS En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    C’est curieux !!!
    Il y a un peu longtemps que ce site existe, mais on ne lisais presque pas des français ici. Si cette coopération Burkina-France ne vous profite pas plus plus plus au détriment du Burkina, on allait jamais lire ces salades que vous nous servez quand on parle d’une coopération entre le Burkina avec la Russie. Comme au Mali, un divorce n’a jamais été facile à digérer pour celui qui profite bien plus de la relation. Désolé, c’est l’évolution du monde qui l’exige ainsi. Vive la RUSSIE, à bas la france.

    Répondre à ce message

    • Le 18 janvier à 14:04, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      Mais mon grand, moi je me contrefiche de ce divorce... Mais on sent que vous allez vous faire gravement « enchoser » par une Russie qui ne sait qu’exporter le malheur et la pauvreté là où elle passe, ET VOUS NE MÉRITEZ PAS LES SOUFFRANCES À VENIR.
      Quitte à changer, préférez l’Inde ou l’Indonésie, mais surtout pas les régimes néfastes et ringards de la Russie.
      Quant à la Chine ...
      - elle vous sucera TOUT par la dette impitoyable,
      - elle refuse systématiquement de faire travailler des locaux, elle ne fait pas confiance aux peaux sombres,
      - même ses p*tes sont des Manchoues très belles (miam, miam !).

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 14:10, par pfff En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

    @Renault HÉLIE : La Chine a arrêté de prêter à tout va peu avant l’épisode du covid. Les routes de la soie c’est bien, mais le retour sur investissement et les remboursements des prêts, c’est encore mieux.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 09:07, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération Burkina Faso-Russie : Le Premier ministre échange avec l’ambassadeur Alexey SALTYKOV

      @pfff
      Mon cher « pfff », nous convergeons ! Vous écrivîtes :
      « La Chine a arrêté de prêter à tout va »
      Cela veut dire que, si on ne la rembourse pas, ELLE PRENDRA SES GAGES SANS LA MOINDRE PITIÉ ! Par exemple, des mines d’or interdites aux Burkinabè, ou la concession de la douane, ou le monopole des carburants, ou le monopole des pharmacies, etc. Rien à voir avec l’attitude occidentale...
      Alors que les gentils benêts occidentaux font, chaque année, des remises de dette par dizaines de milliards de Francs-CFA-ECO.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Diplomatie : Les ministres en charge des affaires étrangères du Mali et de la Guinée sont à Ouagadougou
Coopération : Vers le raffermissement des relations entre le Burkina et l’Algérie
Allégations de tueries de pèlerins à l’Est : Le gouvernement burkinabè et les « pays-frères » de la CEDEAO veulent éviter le piège des terroristes
Allégations de tueries de pèlerins dans l’Est : Olivia Rouamba échange avec l’ambassadeur du Nigeria au Burkina
« Le Burkina a une tradition de tolérance ethnique, religieuse et d’opinions … » (sous-secrétaire d’Etat adjoint américain, Michael Heath)
USA-Burkina : « Nous sommes le plus grand donateur en matière d’aide humanitaire » (sous-secrétaire d’État adjoint américain pour l’Afrique de l’ouest)
Transition au Burkina : Le président de la commission de l’Union africaine à Ouagadougou pour soutenir les efforts du pays
Lutte contre le terrorisme : L’Union africaine exprime sa solidarité avec le Burkina Faso.
Coopération sous-régionale : 20 jours et 800 kilomètres à vélo pour renforcer les liens entre le Mali et le Burkina
Coopération Etats-Unis-Burkina Faso : Le sous-secrétaire d’Etat américain pour l’Afrique de l’Ouest échange avec le Chef de l’Etat
Sécurité au Burkina Faso : Le Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires ouest africaines prend langue avec le Gouvernement burkinabè
Visite du Premier ministre à Bamako (Mali) : « Pendant longtemps, nous avons passé le temps à regarder ailleurs, alors que les solutions sont juste à côté de nous », dixit Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés