Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Burkina : « Nous avons opté de ne pas faire un bras de fer à cause d’un poste ministériel », recadre Roch Donatien Nagalo

Accueil > Actualités > Economie • Lefaso.net • dimanche 15 janvier 2023 à 23h30min
Burkina : « Nous avons opté de ne pas faire un bras de fer à cause d’un poste ministériel », recadre Roch Donatien Nagalo

Le Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOMB) a animé une conférence de presse ce vendredi 13 janvier 2023 à Ouagadougou, pour faire le bilan à mi-parcours de l’ensemble de ses activités menées ces cinq dernières années. Une occasion pour le secrétaire général, Roch Donatien Nagalo, de se prononcer sur sa nomination qui a été dénoncée par certains de ses camarades.

« Le silence parle mieux que la parole ». Cette déclaration du secrétaire général du Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOMB), Roch Donatien Nagalo, plante le décor des derniers événements à son sujet. En effet, il a été nommé ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises le 25 octobre 2022. Face aux vives contestations des acteurs du monde du commerce l’accusant d’opérations frauduleuses, le concerné a fini par rendre le tablier le 8 novembre 2022.

Deux mois plus tard, il revient (enfin) sur ce sujet. Mais il tient à clarifier les choses. « Nous avons opté de ne pas faire un bras de fer à cause d’un poste ministériel », a-t-il indiqué. Selon M. Nagalo, servir sa nation, ce n’est pas forcement être ministre. « Une ménagère qui est à la maison et qui éduque bien ses enfants, qui leur donne ce qu’il faut pour être la destinée de cette nation, est en train de servir aussi la nation à sa manière », a-t-il caricaturé.

« J’interpelle l’ensemble de nos membres à ne pas se laisser instrumentaliser dans l’incivisme », a déclaré Roch Donatien Nagalo

Il faut rappeler qu’après sa nomination, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer des cas « d’escroqueries » et de « fraudes ». Face à la presse ce vendredi 13 janvier 2023, Roch Donatien Nagalo a mis en lumière le mode de fonctionnement du syndicat. « Pour ces accusations, chacun à sa manière de voir les choses parce que tout ce qu’on mène comme activité est régi par des textes », a-t-il rappelé.

Le secrétaire général du SYNATCOMB a insisté sur l’adhésion à l’organisation dont les frais s’élèvent à 6 000 FCFA, selon le statut du syndicat. Toutefois, le bureau fait payer 3 000 FCFA aux membres. « Ce que les gens ont dit de nous, c’est ce qu’ils pensent de nous. Il y a ce que nous sommes réellement, il y a ce que les gens pensent que nous sommes et il y a aussi ce nous croyons que nous sommes. Mais ce que nous sommes réellement, qu’on le veuille ou pas, ça va se manifester », a-t-il tranché.

Bilan pas alarmant malgré les difficultés

Cette sortie médiatique est intervenue à la clôture de la rencontre des secrétaires généraux régionaux du SYNATCOMB, des délégués d’arrondissements et des présidents des marchés. Du 11 au 13 janvier 2023, les acteurs ont fait l’état des lieux, analysé leurs forces et faiblesses afin de pousser la réflexion pour la recherche de solutions idoines pour pérenniser les acquis.

« Durant ces trois jours tous ensemble, nous avons essayé de faire le bilan d’activités qui, malgré les hostilités auxquelles sont confrontées notre nation, ne sont pas si alarmantes car nos difficultés et nos échecs nous serviront d’expérience et de tremplins », a laissé entendre Roch Donatien Nagalo.

Comme résolution, le SYNATCOMB invite l’ensemble de ses membres à une meilleure réorganisation dans les différentes structures, à la mise en place d’outils innovants pour le développement des activités et à la contribution au renforcement de la cohésion sociale. Le syndicat invite également ses membres à outrepasser leurs divergences pour le retour de la paix au Burkina Faso.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Zone industrielle de Bobo-Dioulasso : Ça tourne pour les uns, ça ferme pour les autres
Salon des banques et PME de l’UEMOA : 96 heures pour réfléchir sur des thématiques liées aux investissements des PME
Contrôle de la gestion des fonds publics : La Cour des Comptes plaide pour une autonomie financière
Conduite de la Transition : La BOAD disposée à accompagner la mise en œuvre du Plan d’actions pour la stabilisation et le développement
Chambre de commerce de Bobo-Dioulasso : Al Hassan Sienou et Baba Dayo enterrent la hache de guerre
Banques et finances : Coris bank international et Coris meso finances reçoivent des lettres de félicitations de la direction générale des impôts
Civisme fiscal au Burkina : Les députés et le personnel de l’Assemblée législative de transition donnent l’exemple
Situation économique : Le Burkina Faso enregistre une baisse de croissance de 4,2% en 2022
Ministère en charge du commerce : Hamadou Paré dirige désormais la Direction de la communication et des relations presse
Perception de l’intégrité dans l’administration douanière : Un sondage révèle une appréciation positive des mesures prises pour lutter contre la corruption
Burkina : Ecobank booste l’entrepreneuriat féminin par son programme « Ellever »
Perturbations dans la distribution du super 91 : Le ministre du commerce revient sur les causes profondes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés