Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

WhatsApp et Messenger : Il ne faut pas envoyer des messages après 21 heures

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 6 janvier 2023 à 20h30min
WhatsApp et Messenger : Il ne faut pas envoyer des messages après 21 heures

Tout le monde est au courant des risques qu’implique le fait de trop regarder les écrans. En effet, les problèmes oculaires que cela peut engendrer, surtout pour les enfants, sont catastrophiques. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle il faut restreindre l’utilisation de WhatsApp ou Messenger à des heures tardives.

WhatsApp et Messenger : les nouveaux moyens de communication

Il semble loin le temps où nos grands-parents s’envoyaient des lettres. À l’époque, il fallait attendre plusieurs jours pour avoir des nouvelles de l’autre. Mais désormais, la technologie a évolué et permet d’envoyer instantanément des messages à ses proches. Il semble inconcevable dans le monde moderne qu’une personne n’ait pas un téléphone portable. Ce petit bijou de technologie est doté de plusieurs fonctionnalités dont l’accès à internet.

Ainsi, à partir de là, les gens peuvent se connecter sur les réseaux sociaux afin de partager du contenu ou s’envoyer des messages. Des applications comme WhatsApp ou Messenger ont sont d’ailleurs très populaires en matière de messagerie. Mais toutefois, d’après une experte, il n’est pas conseillé de les utiliser à une heure tardive.

Utiliser WhatsApp après 21 heures : un manquement aux règles de bienséance

Bien sûr, tout le monde est au courant des risques qu’implique le fait de trop regarder les écrans. En effet, les problèmes oculaires que cela peut engendrer, surtout pour les enfants, sont catastrophiques. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle il faut restreindre l’utilisation de WhatsApp ou Messenger à des heures tardives. En effet, l’experte en étiquettes et bonnes manières Liz Wyse a partagé son avis sur cette pratique à The Mirror.

Apparemment, les utilisateurs seraient si aveuglés par la capacité de communiquer à toute heure qu’ils en oublient les règles de politesse. D’après elle, il serait malvenu et impoli d’appeler ou d’envoyer un message à une personne tard le soir. De même que ce serait inconvenable envers votre patron, cette règle devrait aussi s’appliquer à vos amis.

Pourquoi la limite serait 21 heures ?

Toujours d’après Liz Wyse, les gens profitent du soir pour se déconnecter du stress de leur journée. Ainsi, c’est l’occasion de se retrouver en famille et de se détendre sur le lit ou sur le canapé. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Par Rita Perflinker
https://ferocee.com

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina cyberéconomie : "Il faut inciter les enfants et adolescents à s’intéresser très tôt aux métiers du numérique" Younoussa Sanfo
Burkina Faso : Le pays est sous influence médiatique pro-russe selon All Eyes On Wagner
Médias : La liberté de la presse n’est pas une liberté à géométrie variable
Editorial : Non, les médias burkinabè ne sont pas des « Radio mille collines »
Technologie au Burkina : PUBBIX TECH outille une dizaine de jeunes au ‟UX Design″
« Reporters du Faso » : Moumouni Simporé succède à Charles Tiendrébéogo à la tête de l’organisation
Médias au Burkina : « Le travail du journaliste n’est pas de chanter les louanges de quelqu’un », rappelle le journaliste Boureima Ouédraogo
Utilisation des réseaux sociaux : La responsabilité sociale et citoyenne des internautes au cœur d’une rencontre du SEPAFAR
Prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation en Afrique : Le comité CNP-NZ dénonce son usurpation par l’ONG M&D
Régulation de la communication au Burkina : Les Burkinabè invités à faire attention à ce qu’ils véhiculent comme information
Création de visuels et d’infographies : Polotno Studio, l’alternative gratuite à Canva
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés sensibilise les étudiants du Centre universitaire polyvalent du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés