Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Autonomisation économique des jeunes au Burkina : L’ONG « Sauve ma patrie » forme 120 PDI dans divers métiers

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • Lefaso.net • mercredi 21 décembre 2022 à 15h26min
Autonomisation économique des jeunes au Burkina : L’ONG « Sauve ma patrie » forme 120 PDI dans divers métiers

L’ONG « Sauve ma patrie » a formé 120 jeunes vulnérables déplacés internes de l’arrondissement 5, 7 et 9 de la ville de Ouagadougou dans le cadre de son projet de formation et d’insertion socioprofessionnelle des jeunes vulnérables déplacés internes. En fin de formation, ces jeunes ont reçu ce mercredi 21 décembre 2022, des attestations et une dizaine d’entre eux a reçu des kits d’installation.

Clap de fin pour le projet de formation et d’insertion socioprofessionnelle des jeunes vulnérables déplacés internes de l’arrondissement 5, 7 et 9 de la ville de Ouagadougou. Lancée le 21 novembre 2022 par l’ONG « Sauve ma patrie », l’activité vise à contribuer à l’autonomisation économique des jeunes déplacés internes.
Ainsi, pendant un mois, ces jeunes ont été formés dans plusieurs métiers de leur choix dont la couture, l’électricité bâtiment, l’énergie solaire, en réparation de portables, en ferraillage, en soudure, etc.

Une dizaine de jeunes ont reçu des kits d’installation

Ce mercredi 21 décembre 2022, ils ont reçu leurs attestations de fin de formation au cours d’une cérémonie. Les meilleurs de chaque catégorie, une dizaine, ont reçu des kits d’installation à leur propre compte. Pour le président de l’ONG « Sauve ma patrie », Ben Nombré, il s’agit, à travers ce type d’activités, de faire face aux conséquences de la crise sécuritaire que traverse le Burkina Faso. C’est, à l’en croire, une des raisons qui a poussé son ONG à s’engager résolument dans l’assistance des personnes déplacées internes.

Cette activité de l’ONG vise à contribuer à l’autonomisation économique des jeunes déplacés internes, selon Ben Nombré

Une formation pratique et théorique

Ces jeunes ont reçu, a-t-il précisé, des formations aussi bien théoriques que pratiques afin de leur permettre d’être opérationnels. « Dans l’ensemble, nous sommes fiers et satisfaits des résultats et des efforts fournis par les bénéficiaires pendant la formation. Nous avons pu apprécier leurs réalisations et nous sommes convaincus qu’ils ont les aptitudes et les compétences appropriées pour la bonne exécution des taches qu’ils devront mettre en œuvre », s’est-il réjoui.

Ce projet a connu l’accompagnement financier de l’ambassade de France au Burkina Faso. Le deuxième conseiller politique et presse de l’ambassade de la France au Burkina, Guillaume Reisacher, a félicité le président de l’ONG « Sauve ma patrie » et toute son équipe pour leur engagement bénévole en faveur de leurs concitoyens. « L’ONG Sauve ma patrie est un partenaire de confiance pour l’ambassade de France au Burkina et c’est tout naturellement que nous avons accepté de financer ce projet d’un montant d’environ 33 millions de francs CFA », a-t-il fait savoir.

L’ambassade a accompagné ce projet à hauteur de près de 33 millions de francs CFA

Pour lui, cette initiative ouvrira la porte de l’emploi aux 120 jeunes formés. Il a rassuré que la France poursuivra en 2023 ses engagements en faveur des populations les plus vulnérables, ici à Ouagadougou mais également sur tout le territoire national.

D’après Sana Lookman, les conditions de formation ont été bonnes

De l’appréciation des apprenants

Lookman Sana a pris part à cette session de formation. A l’écouter, les conditions de formation ont été bonnes de même que le matériel mis à leur disposition lors des étapes pratiques, l’ont été également. « Les modules lors de la formation pratique ont été bien développés. Les formateurs ont été disponibles et compétents », a-t-il laissé entendre. Pour toutes ces raisons, Lookman Sana a remercié l’ONG « Sauve ma patrie » et son partenaire pour cette initiative. Il a également fait un clin d’œil aux différentes mairies d’arrondissement qui ont permis leur identification.

Djamilatou Konfé est originaire de Djibo a été formée en électricité bâtiment

Même son de cloche pour Djamilatou Konfé, qui a également participé à cette formation. Originaire de Djibo, elle a été formée en électricité bâtiment. C’est avec émotion qu’elle a remercié ses bienfaiteurs. « Je n’ai pas de mots. Que Dieu vous récompense au centuple de votre bienfait. Avec cette formation, il n y a pas de chance pour que je sois une désœuvrée », a-t-elle soutenu.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire Burkina–France : Le Sabre remis dans son fourreau
Koudougou : L’ONG AES/Burkina lance un projet de prise en charge des enfants vulnérables du fait de la migration
Entreprenariat : l’OIM facilite le rapprochement entre porteurs de micros projets et fonds de financement dans le Centre-Est
Transition au Burkina Faso : Le SPONG entend apporter sa contribution
Développement du Burkina Faso : Le Premier ministre partage sa vision avec le SPONG
Région du Centre-Nord : L’ONG Mwangaza Action fait de la prévention de la malnutrition son cheval de bataille
Nuit des ONG : Tree Aid reçoit son trophée
Fondation Konrad Adenauer Siftung : Une clinique juridique pour assister les victimes de violences basées sur le genre
Autonomisation économique des jeunes au Burkina : L’ONG « Sauve ma patrie » forme 120 PDI dans divers métiers
Violences basées sur le genre : Oxfam tient un panel de haut niveau et des activités communautaires pour marquer les 16 jours d’activisme
Crise humanitaire au Burkina : Ocha lève le voile sur les actions humanitaires menées sur le terrain
« Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés