Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la chaîne financière outillés aux bonnes mœurs de la gestion

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 5 décembre 2022 à 22h20min
Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la chaîne financière outillés aux bonnes mœurs de la gestion

En prélude à la commémoration de la Journée internationale de lutte contre la corruption, le 9 décembre, l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) a, ce lundi 5 décembre 2022 à Ouagadougou, et en collaboration avec la Cour des comptes et le Parquet du Tribunal de grande instance Ouaga I, organisé une journée de sensibilisation des acteurs de la chaîne financière.

Cette journée du 9 décembre a été instituée pour sensibiliser les citoyens sur les effets pervers du phénomène de la corruption et, partant, réfléchir aux solutions pour minimiser le phénomène.

Cette activité de sensibilisation destinée aux acteurs de la chaîne financière a mobilisé plus de 600 participants issus des départements ministériels, des institutions et des établissements publics de l’Etat. Elle vise à contribuer à la promotion d’une gouvernance vertueuse dans la gestion des deniers publics.

Plusieurs activités sont inscrites dans le cadre de la commémoration de cette journée.

Pour atteindre l’objectif, les participants ont été outillés sur le rôle et la responsabilité des acteurs de la chaîne financière, la procédure de jugement des fautes de gestion et les conseils pratiques pour une gestion vertueuse des deniers publics.

C’est pourquoi, le contrôleur général d’Etat, Philippe Nion, se félicite d’une telle instance qui constitue un cadre d’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre participants en matière de gestion vertueuse.

Le contrôleur général d’État, avec à sa gauche, le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance Ouaga I, Harouna Yoda, et à sa droite, le président de la Cour des comptes, Latin Poda.

« Aujourd’hui, nous retenons que la corruption est telle qu’il faudrait que chacun s’engage à travers un message de refus de la corruption à tous les niveaux », a interpellé le contrôleur général d’Etat, rappelant au passage la pertinence des communications livrées au cours de la journée.

Considérée comme un phénomène social, politique et économique complexe, qui touche tous les pays, la corruption est, de ce fait, indexée comme un facteur qui sape également les institutions démocratiques, ralentit le développement économique et contribue à l’instabilité gouvernementale.

C’est fort de cela qu’a été adoptée, le 31 octobre 2003, la Convention des nations-unies contre la corruption. Le 9 décembre a donc été retenue comme Journée internationale de lutte contre la corruption, afin de sensibiliser le monde à ce problème et pour faire connaître le rôle de la Convention en matière de lutte et de prévention.

Au plan national, l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) veille au grain à travers diverses actions au quotidien (https://web.facebook.com/ascelcbf).

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché burkinabè
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une transition de trop », prévient une OSC
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse pour soulager des riverains contre la poussière
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés diacres ce 2 février 2023
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une éventuelle épidémie de méningite
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de formations en transformation agroalimentaire et en élevage
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés