Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Coupe du monde de football Fifa, Qatar 2022 : Avec des soupçons de corruption, le Qatar l’organise pour le prestige

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET • vendredi 2 décembre 2022 à 22h15min
Coupe du monde de football Fifa, Qatar 2022 : Avec des soupçons de corruption, le Qatar l’organise pour le prestige

Le monde se retrouve au Qatar pour la fête du football planétaire. A quelques mois des jeux, les ONG de défense des droits de l’homme et l’OIT(Organisation internationale du travail) avaient attiré l’attention sur ce pays qui va devenir la capitale du monde et ses pratiques au niveau des droits humains et surtout ceux des travailleurs étrangers qui ont construit les stades où les européens, africains, asiatiques, américains et océaniens vont venir jouer et regarder les spectacles. Cela avait suscité quelques indignations et des appels au boycott dans quelques pays européens. Mais la magie du football et les menaces de sanctions financières de la Fifa ont eu gain des ardeurs des partisans du « One love ». Et le Qatar a eu droit à sa fête qui se passe bien là-bas et partout ailleurs dans les bars et cafés et les salons des amoureux du football.

Le football est le seul sport universel au monde accepté par tous les Etats, même ceux qui n’ont pas la reconnaissance des Nations unies l’utilisent pour se faire connaître. Essayons de découvrir un peu ce pays qui accueille les meilleures nations du football pour une compétition d’un mois. Comment cette petite principauté gazière a-t-elle obtenu l’organisation des jeux alors qu’elle n’avait ni les infrastructures ni le mérite d’être une nation de football par le nombre de pratiquants, de joueurs talentueux ? Comment ce petit pays a-t-il pu faire écarter au niveau des instances de la Fifa, les Etats unis d’Amérique qui voulait aussi cette coupe du monde 2022 ?

L’Etat du Qatar est une péninsule au plan géographique relié au continent par sa frontière sud avec son grand voisin plus connu, l’Arabie saoudite. Le Qatar est au plan politique, un émirat du golfe persique de 11 586 km², soit juste un peu plus grand que la région du Centre-sud du Burkina qui est de 11 457 Km2. Voilà à l’échelle régionale du Burkina de quoi on parle en termes de superficie quand il est question du Qatar. Au plan population, ce n’est guère. Mieux on parle de 2,9 millions d’habitants avec 10% de Qataris. Mais c’est une puissance économique, financière entre les mains de la famille régnante de l’émirat. Car le Qatar dispose des 3e réserves mondiales de gaz naturel et en est le 5e producteur et le 2e exportateur mondial. Voilà d’où viennent les prétentions géopolitiques et l’envie d’organiser cette coupe du monde.

C’est le 2 décembre 2010 que le Qatar a obtenu l’organisation de la 22e coupe du monde de football avec 14 voix contre, 8 pour les Etats unis. C’était impensable, le dossier américain était meilleur sur le papier et il y avait plein de contraintes qui devraient bloquer cet octroi. Mais avec l’argent, on peut beaucoup et avec beaucoup d’argent on peut construire des stades, les climatiser pour faire la fête et l’organiser en hiver quitte à bouleverser le calendrier du football mondial. L’argent, tout le monde y a pensé et les soupçons de corruption ont circulé. Des sommes auraient été proposées à la Fifa, de 400 millions de dollars avant le choix. Les américains ont mené leur enquête, qui ont permis de savoir que des membres de la Fifa d’Amérique du sud ont vendu leur vote.

La corruption à l’Elysée

Un autre volet de cette affaire de corruption viendrait de la France et le deal aurait été fait à l’Elysée même, au cours d’une réunion avec deux représentants du Qatar et le président de l’UEFA (l’Union des associations européennes de football) membre du Comité exécutif de la Fifa qui choisit le pays attributaire. Sarkozy aurait, au cours de cette réunion à l’Elysée, demandé à son compatriote de voter pour le Qatar contre le rachat du PSG (Paris St Germain), club de football de la capitale française par le Qatar et la vente d’avions Rafale, avions militaires de chasse français.

Platini, convaincu par son président, aurait influencé à son tour trois autres personnes pour que le Qatar obtienne ainsi quatre des 14 voix qui se sont portées sur lui. Michel Platini a été nommément accusé par Sepp Blatter le président de la Fifa au moment des faits : « sans l’intervention au dernier moment de Sarkozy sur Platini, le Qatar n’aurait jamais eu la Coupe du monde ». Une enquête est en cours au niveau de la justice française par le parquet national financier sur le rachat en 2011 du PSG par QSI (Qatar Sports Investments) avec des soupçons qui pèsent sur Nicolas Sarkozy, Michel Platini, son fils, l’ancien propriétaire du PSG.

Le Qatar est un game changer

On l’a vu, le Qatar organise les jeux mais pourquoi au plan de son football ? L’équipe du Qatar a été la première à quitter le tournoi. Ce n’était pas pour être champion du monde de football que le Qatar a dépensé tant d’argent. Le Qatar est déjà champion du monde de l’achat des talents puisqu’il a fait signer au PSG trois des meilleurs joueurs du monde, la MNM (Messi, Neymar et Mbappé). Pour l’instant, le résultat est comme pour l’organisation de la coupe du monde : 0 trophée.

Le vrai objectif n’est pas le football mais le pouvoir, montrer aux yeux du monde que la Fifa et ses dirigeants sont des vendus et qu’il se les a mis dans sa poche. Au plan géopolitique c’est d’avoir damé le pion à l’Arabie Saoudite qui a voulu s’accrocher à lui pour organiser ensemble cette édition et il a refusé. C’est de montrer aux nations arabes de football comme l’Egypte et le Maroc qu’il est le premier pays du Moyen Orient à l’avoir fait. La corruption n’a pas été introduite par le Qatar à la Fifa. C’est son mode de fonctionnement et les patrons du football mondial ont tellement en horreur la transparence que le siège de la FIFA à Zurich serait tout sauf une maison de verre. Les scandales d’attribution de la coupe du monde n’ont pas concerné que la Russie et le Qatar.

Mais ce que le Qatar a emmené sans le vouloir, c’est que la règle du jeu a changé au lieu de 24 personnes c’est-à-dire les membres du comité exécutif de la FIFA qui choisissent le pays attributaire, c’est maintenant les 211 représentants des pays membres de la FIFA (le congrès) qui choisissent le pays hôte de la Coupe du monde. En 2018, c’est le congrès de la FIFA qui a choisi les Etats-Unis, le Canada et le Mexique comme pays hôtes du Mondial 2026. Ce changement a été obtenu aussi parce que la justice américaine par ses enquêtes menaçait de déclarer la FIFA comme une organisation criminelle. Mais dans beaucoup de domaines, il y a matière à réformes à la FIFA comme la mainmise que la FIFA a sur les recettes publicitaires de la coupe alors que les Etats s’endettent pour construire les stades et les hôtels.
Comme on le voit, le football est un fait social total comme on le dit.

Il y a 22 joueurs sur le terrain qui courent derrière un ballon et l’Allemagne ne gagne plus à la fin. L’équipe allemande a quitté le Qatar en 2022 en montrant un bâillon à la bouche, mais n’a pas réussi à libérer son football. La Mannschaft aux quatre étoiles a été battue par le Japon qui va au tour suivant ainsi que la Corée du sud. C’est l’année des nations asiatiques, cette coupe qui se déroule sur leur continent. Si le football est tant aimé, c’est parce que comme la vie, il y a une incertitude du destin, dans l’issue du jeu. Le plus fort peut perdre parfois. Et à force de détermination de travail individuel et collectif on peut arriver à modifier le résultat final d’une rencontre. Et quand ces moments arrivent, même les spectateurs se sentent capables de décrocher les étoiles tant l’émotion est forte. Le Qatar et son argent, les dirigeants corrompus de la FIFA et Cie ne pourront jamais nous faire détester le football.

Sana Guy
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
CAN U17 2023 : Les Etalons cadets logés dans le groupe C avec le Cameroun, le Mali et le Soudan du Sud
Arbitrage au Burkina : « Il faut avoir un mental fort et aimer vraiment le métier », conseille Jean Emmanuel Compaoré, ancien arbitre international
Tour cycliste "Tropicale Amissa Bongo" : Le maillot de la combativité sur les épaules de Paul Daumont
Triple saut : Le Burkinabè Hugues Fabrice Zango débute la saison en or
Réconciliation nationale : « Nous ne ferons pas les mêmes erreurs que les précédentes initiatives », Boubakar Savadogo, ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi
Ministère des Sports : Le ministre Boubakar Savadogo à l’écoute des fédérations sportives
Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché
Football : Bakary Koné met un terme à sa carrière de footballeur
Burkina Faso : « Aujourd’hui, la fédération burkinabè d’athlétisme est la plus pauvre en matière d’infrastructures », assure Missiri Théophile Sawadogo
Karaté Do : « Nous voulons terminer parmi les quatre meilleures équipes africaines en 2023 », confie Corneille Maré, directeur technique de la Fédération burkinabè de karaté do
Football : Dango Ouattara annoncé à Bournemouth en Angleterre
CHAN Algérie 2023 : Ce sera sans le Burkina Faso et le Maroc, double tenant du titre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés