Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Journées nationales du refus de la corruption : Le REN-LAC réfléchit sur la corruption dans les secteurs de la défense et de la sécurité

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 1er décembre 2022 à 22h53min
Journées nationales du refus de la corruption : Le REN-LAC réfléchit sur la corruption dans les secteurs de la défense et de la sécurité

La 17e édition des Journées nationales du refus de la corruption (JNCRE) se tiendra cette année du 1er au 9 décembre 2022. La cérémonie de lancement a eu lieu ce 1er décembre, au siège du REN-LAC, à travers une conférence de presse animée par son secrétaire exécutif, Sagado Nacanabo. Ces journées se tiendront dans les cinq régions disposant de Comités régionaux anti-corruption (CRAC) à savoir les Hauts-Bassins, le Centre-ouest, le Nord, le Sud-ouest et l’Est.

Pour faire face à l’hydre terroriste auquel est confronté le Burkina Faso depuis un peu plus de sept ans, des fonds ont été alloués aux secteurs de la défense et de la sécurité. Malheureusement, la réalité du terrain laisse voir que la résolution de cette crise est loin d’être plus avancée qu’auparavant.

Sagado Nacanabo « En marge des activités des JNRC, le rapport 2020-2021 du REN-LAC sur l’Etat de la corruption au Burkina Faso sera rendu public le mardi 6 décembre 2022 à partir de 10h au Centre national de presse Norbert Zongo »

« Mieux, la demande en équipements et matériels de combat demeure. Cela pose donc la problématique de l’efficacité et de l’efficience des dépenses des deux secteurs, notamment dans un contexte de persistance de la corruption… Parmi les secteurs les plus indexés, figurent aux premiers rangs la police nationale, la gendarmerie nationale et la douane. Au cours de la période 2020-2021, les services du REN-LAC ont directement enregistré un total de 86 plaintes mettant en cause les forces de sécurité intérieure. A l’évidence, une telle situation compromet l’efficacité des Forces de défense et de sécurité (FDS) engagées dans la lutte contre le terrorisme et entrave également leur bonne collaboration avec les populations », regrette Sagado Nacanabo, secrétaire exécutif du REN-LAC.

Les membres de la presse présents à la cérémonie de lancement des Journées nationales du refus de la corruption

C’est fort de cette situation déplorable que cette année, à l’occasion des Journées nationales du refus de la corruption (JNCRE) qui se tiennent du 1er au 9 décembre 2022, le REN-LAC a décidé de se pencher sur le thème suivant : « Corruption et terrorisme au Burkina Faso : quelles perspectives ? »

Au menu des activités qui jalonneront ces journées, il y aura le panel sur le thème central de cette édition, des conférences, des émissions débats à la radio et à la télé, etc. Selon Sagado Nacanabo, ces différentes activités permettront d’établir « le lien de causalité entre la corruption et le terrorisme, la transparence, la redevabilité dans les secteurs de défense et de sécurité, les manifestations et les conséquences de la corruption dans lesdits secteurs. Par ailleurs, seront questionnés les mécanismes de contrôles de dépenses et leurs efficiences, toute chose qui permettra de dégager une stratégie efficace de lutte contre la corruption dans les deux secteurs ».

Il terminera son allocution en rappelant que sans une lutte résolue et sincère contre la corruption et la mal gouvernance, la lutte contre le terrorisme sera vouée à l’échec. « Aujourd’hui plus que jamais, les autorités en charge du pays se doivent d’être davantage conscientes que la confiance et l’engagement citoyen qu’elles sollicitent à longueur de journée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, restent subordonnées à une bonne gouvernance publique et administrative, empreinte d’exemplarité au sommet de l’Etat », dira-t-il pour conclure.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché burkinabè
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une transition de trop », prévient une OSC
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse pour soulager des riverains contre la poussière
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés diacres ce 2 février 2023
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une éventuelle épidémie de méningite
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de formations en transformation agroalimentaire et en élevage
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés