Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Ce que tu ignores vaut parfois mieux que ce que tu sais» Proverbe africain ; Les proverbes et expressions africaines (1998)

« Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • Lefaso.net • mercredi 30 novembre 2022 à 15h00min
« Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie

Ce mercredi 30 novembre 2022 a eu lieu à Ouagadougou, le lancement officiel du programme « Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique ». Un projet porté par le National democratic institute (NDI) et financé par l’ambassade de Suède au Burkina Faso. La cérémonie d’ouverture a été présidée par la cheffe de coopération/cheffe de mission adjointe de l’ambassade de Suède au Burkina Faso, Susanne Alldén en présence du directeur Afrique du Centre et de l’Ouest du NDI, Dr Christopher Fomunyoh.

Intitulé en langue locale dioula « Burkina Faso : démocratie gniè sira », qui se traduit en français par « Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique », ce nouveau programme mis en œuvre par le NDI s’inscrit dans la logique de renforcer la résilience démocratique pendant et après la transition au Burkina Faso.

Les participants ont harmonisé leur compréhension du projet

A en croire Susanne Alldén, cheffe de coopération/cheffe de mission adjointe de l’ambassade de Suède au Burkina Faso, de ses échanges avec de nombreux Burkinabè, il ressort que l’une des principales causes de la crise que le vit le Burkina Faso est lié à la gouvernance. « Ce constat a d’ailleurs été relevé par le président de la transition et ensuite par le nouveau Premier ministre lors de sa déclaration de politique générale le 19 novembre 2022 devant l’Assemblée législative de transition. C’est dans ce sens que la Suède a répondu favorablement à une demande de financement du NDI pour contribuer à l’amélioration de la gouvernance », a-t-elle indiqué.

Mme Susanne Alldén cheffe de coopération/cheffe de mission adjointe de l’ambassade de Suède au Burkina Faso

D’une durée de 29 mois pour la première phase (novembre 2022 à mars 2025), ce programme, financé par l’ambassade de Suède à hauteur de 2 094 571 100 FCFA, s’articule autour de trois principaux piliers. Il va en effet renforcer le rôle de la société civile à faire la promotion des processus démocratiques et la redevabilité, mobiliser les citoyens à s’informer et à s’organiser pour participer activement aux processus politiques et démocratiques au niveau national, régional et local. Le dernier pilier du programme sera d’accompagner les parties prenantes dans la formulation et l’adoption de réformes visant à améliorer la gouvernance, mais surtout pour une meilleure prise en compte des priorités des citoyens.

Photo de famille

Le projet va s’appuyer sur les organisations de la société civile, les partis politiques, les femmes et les institutions en vue de reconstruire l’Etat. « Si le Burkina Faso vit une situation difficile en raison de la crise sécuritaire et des défis liés à la gouvernance, force est de reconnaître que la transition peut être vue comme une opportunité pour initier et faire des réformes en vue d’aboutir à une gouvernance vertueuse tant prônée par les nouvelles autorités du pays et de contribuer à refonder l’Etat pour un avenir radieux », a laissé entendre Mme Alldén.

Le directeur Afrique du Centre et de l’Ouest du NDI, Dr Christopher Fomunyoh, s’est lui félicité du partenariat entre le NDI et l’ambassade de Suède qui permet de mettre en œuvre le présent programme. « Je me réjouis de l’opportunité offerte au National democratic institue de contribuer à mobiliser toutes les forces démocratiques du pays afin de réussir la transition en cours et de revenir à l’ordre constitutionnel. Je loue le leadership du Burkina Faso dans la région ouest africaine et je suis convaincu que les citoyens burkinabè seront très résilients pour faire face à toutes les menaces », a confié Dr Fomunyoh.

Le directeur Afrique du Centre et de l’Ouest du NDI, Dr Christopher Fomunyoh, s’est félicité du partenariat entre le NDI et l’ambassade de Suède

Le programme « Burkina Faso : démocratie gniè sira », sera mis en œuvre dans douze communes cibles, dont trois communes urbaines et neuf communes rurales dans trois régions du Burkina Faso à savoir l’Ouest, le Centre et l’Est. Les partenaires opérationnels de mise en œuvre du programme sont le CIFDHA, le CIDOC, Faso Check et Tin Tua. En plus de ces organisations, deux autres seront identifiées par appel pour la mise en œuvre d’activités dans les régions.

Cette cérémonie officielle de lancement a été l’occasion pour l’ensemble des acteurs d’harmoniser leur compréhension des objectifs et des mécanismes de mise en œuvre du programme, d’informer les parties prenantes sur les résultats attendus du projet et de recueillir leurs observations et recommandations pour une mise en œuvre réussie.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2022 à 15:59, par Parate Yé En réponse à : « Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie

    Cette histoire de democratie à tout on n’en veut plus. Si la democratie a marchée pour les occidentaux, ca ne marche pas pour nous les Africains et constitue un cache sexe à toutes les exactions que les occidentaux utilisent pour nous soumettre. En Afrique nous avons la Solidarité Justice et Verité de la MAAT qui est nettement superiéure à la democratie tant pronée par les occidentaux. La preuve l’Afrique a dominée ce monde paisiblement pendant plus de 4000 ans sans problemes. L’occident en moins de 500 ans a déjà provoquée 2 guerres mondiales et aujourd’hui l’occident est sur le point de déclencher la troisième guerre. Franchement cette fameuse démocrate nous sort par les narines.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 11:13, par kwiliga En réponse à : « Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie

    Bonjour Parate Yé,
    Vous écrivez : "En Afrique nous avons la Solidarité Justice et Verité..."
    Vous vouliez sans doute écrire "nous avions".
    Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut voir, mais nous devons tout de même nous rendre à l’évidence : la mondialisation capitalisme a amené avec elle ses structures sociales, tuant ainsi toutes ces belles valeurs dont vous vous revendiquez.
    Aujourd’hui, nos valeurs c’est devenu, "chacun pour soi", "si je gagne", "les gros mangent les petits",... et toutes ces belles choses inhérentes au capitalisme.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : L’ONG Action Éducation offre du matériel informatique aux écoles et plateformes des jeunes
Province du Ganzourgou : Le projet RESOLAB équipe et installe 60 jeunes vulnérables
Burkina Faso : Children Believe offre des médicaments au ministère de la Santé
Burkina Faso : L’ONG Terre des hommes demande l’intégration de l’oxymètre de pouls dans la prise en charge des maladies de l’enfant
Cantines scolaires au Burkina : L’ONG World Vision fait don de vivres et d’ustensiles de cuisine à trois écoles à Koupéla
Agriculture et accès à l’énergie : Le programme REAL-BF lancé
Village de Roumtenga : L’ONG Women Environmental Programme Burkina lance un nouveau projet
Participation aux cadres de concertation avec le gouvernement : Le SPONG fait l’état des lieux
Coopération militaire Burkina–France : Le Sabre remis dans son fourreau
Koudougou : L’ONG AES/Burkina lance un projet de prise en charge des enfants vulnérables du fait de la migration
Entreprenariat : l’OIM facilite le rapprochement entre porteurs de micros projets et fonds de financement dans le Centre-Est
Transition au Burkina Faso : Le SPONG entend apporter sa contribution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés